Tags Posts tagged with "producteur"

producteur

par -
Dans un communiqué rendu public

Trois points de vente de moutons «du producteur au consommateur » ont été inaugurés ce jeudi 1 septembre 2016 au gouvernorat de Tataouine.

Lors de son passage ce jeudi sur Mosaïque Fm, le président de l’union régionale de l’agriculture et de la pêche, Omar Zradabi, a alerté les habitants de la région contre l’achat de moutons importés illicitement. “Il s’agit de moutons qui n’ont pas subit de contrôle vétérinaire, a-t-il indiqué.

par -

Un point de vente de moutons du producteur au consommateur a été mis en place depuis le 26 aout courant par la municipalité de Monastir dans le cadre de la campagne de lutte contre les étals anarchiques, a indiqué lundi la directrice régionale du commerce à Monastir, Sihem Mabrouk.
Elle a précisé à la correspondante de la TAP dans la région que depuis la deuxième moitié du mois d’Aout, les marchés de Jamel et Moknine sont approvisionnés chaque semaine par environ 2 mille moutons de sacrifice, ajoutant que les prix du mouton varient entre 250 et 460 dinars alors que le prix du kg de viande est fixé, entre 7,800 et 10 dinars.
La directrice régionale a affirmé que la société d’élevage de Monastir avait ouvert un point de vente de moutons de sacrifice moyennant un prix fixe, soit 10,300 dinars le kilogramme quelque soit le poids du mouton.
” Le gouvernorat de Monastir est doté d’une quantité suffisante de moutons (22 mille 500 têtes d’agneau) qui couvre les besoins de la région, ainsi que des quantités de viande dont le prix du kg varie entre 17 et 20 dinars”, a-t-elle dit, soulignant que la direction régionale du commerce de Monastir avait mobilisé une équipe régionale de contrôle composée d’agents de contrôle économique, des agents de la santé et de garde nationale en vue de contrôler la qualité des moutons et faire face aux intermédiaires et spéculateurs.

par -
Le ministre de l'Agriculture

Une centaine d’agriculteurs des différentes régions du pays exposent samedi et dimanche leurs produits au point de vente du producteur au consommateur installé au cœur de la capitale à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis près de la station TGM.

Des poissons, des viandes rouges et blanches, des légumes et des fruits, du miel, de l’huile d’olive, des fromages, des plantes et autres produits sont exposés à la vente à des prix jugés satisfaisants par certains, ordinaires par d’autres et plus chers que dans les marchés locaux par quelques consommateurs.

Dans ce marché, la sardine est vendue à 1d500, le rouget varie entre 5d et 10d500, la daurade entre 9d990 et 11d, le poulet 4d990, l’escalope de dinde 9d900, l’agneau 18d500, le veau 16d, le foie de veau 17d500, les pastèques 600 milimes, les oranges 1d, le melon 1d200, les pêches 1d400, les abricots 1d200, le piment entre 1d et 1d500, les tomates 800 millimes, les pommes de terre 750 millimes, les aubergines 1d300, le concombre 1d200, le miel 40 dinars le kilo.

Depuis les premières heures de la journée, le point de vente installé à Tunis a connu une grande affluence de la part des consommateurs.

Dans une déclaration aux médias à l’ouverture de ce marché, Mohsen Hassan, le ministre du Commerce a souligné que d’autres points de vente similaires, dont le nombre sera fixé d’ici lundi, seront installés pendant le mois de ramadan dans les différentes régions du pays.

“L’objectif étant d’assurer la maitrise des prix et de garantir un bon approvisionnement dans toutes les régions. Tous les produits seront disponibles sur les marchés et à des prix raisonnables et meilleurs que l’année dernière”, a-t-il assuré.

Pour sa part, Sâad Seddik, ministre de l’Agriculture, des ressources en eau et de la pêche a indiqué que ces points de vente constituent une occasion pour les consommateurs pour avoir un contact direct avec les producteurs et acheter des produits à des prix raisonnables sans l’intervention des intermédiaires.

De son côté, Abdelmajid Ezzar, président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a confirmé l’abondance de la production malgré les circonstances difficiles.

“Malheureusement des dégâts importants ont été enregistrés dans des régions productrices comme Sidi Bouzid, Kasserine, Gafsa, Kairouan, Mahdia et Sfax suite aux vents forts qui ont soufflé récemment”, a-t-il regretté.

Dans ce contexte, il a souligné la nécessité d’accorder plus d’importance au secteur de l’agriculture qu’il a qualifié de stratégique et générateur d’emplois.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux