Tags Posts tagged with "récupération"

récupération

par -

L’Etat a récupéré 3 domaines agricoles situés dans la délégation de Laaroussa (gouvernorat de Siliana) s’étendant sur une superficie de 39 hectares (ha) dans le cadre d’une campagne nationale qui a permis jusqu’à ce jour de restituer 17 mille ha de terres domaniales.
Le premier domaine agricole couvre 9 ha, le second 10 ha alors que le troisième domaine occupe une superficie de 20 ha, selon un communiqué du ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières.
Les domaines récupérés ont été remis, après l’exécution de 3 décisions d’évacuation, aux services de l’Office des terres domaniales (OTD) momentanément en attendant leur réhabilitaTion.

par -

Dans le cadre de la campagne nationale de restitution des biens publics prônée par le gouvernement d’union nationale, l’Etat a récupéré dernièrement trois logements à caractère administratif dans la délégation de Boussalem, du gouvernorat de Jendouba, qui ont été squattés d’une manière illégale. L’opération de récupération a été exécutée suite à des décisions d’évacuation émises par les autorités régionales compétentes en présence du délégué de Boussalem et en parfaite coordination avec les autorités sécuritaires de la région. Ces logements administratifs ont été pris en charge par le commissariat régional de développement agricole dans l’attente de leur réhabilitation.

De même, l’Etat a restitué à Sousse un logement composé de 3 étages et d’un dépôt ayant une superficie totale de 647 mètres carrés, situé en plein centre-ville, saisi illégalement. La restitution fait suite à l’exécution d’une décision juridictionnelle en présence d’un huissier notaire.

par -

L’Etat a récupéré, dernièrement, un bien domanial agricole occupant une superficie de 10 ha. Il s’agit d’un lotissement technique agricole, baptisé ” Charfeddine ” situé dans la délégation de Goubellat (gouvernorat de Béjà).
Selon un communiqué publié, vendredi, par le ministère des Domaines de l’Etat et des affaires foncières, la récupération de ce bien, a été faite en vertu d’une décision d’abolition de droit contre le locataire de ce lot.
L’opération de récupération a été réalisée en présence des différents départements de l’Etat concernés par cette affaire.
Le bien a été, par la suite, mis à la disposition des services de l’Office des terres domaniales (l’unité de gestion des fermes domaniales récupérées à Beja 1), provisoirement, en attendant son redéploiement.
Un autre bien domanial agricole d’une superficie de trois ha à Ouseja, dans la délégation de Ghar El Melh (gouvernorat de Bizerte), a été, de même, récupéré, en vertu d’une décision d’abandon issue du gouverneur de la région.
Le ministère a précisé que la récupération de ces biens s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la campagne nationale engagée par le gouvernement afin de récupérer ses fonds spoliés.
Il est à rappeler que 17 mille ha de terres domaniales ont été récupérés, jusqu’à ce jour.

par -

Douze hectares de terres domaniales agricoles, à Dougga (gouvernorat de Béja), ont été, jeudi, restituées à l’Etat. Ces périmètres avaient été exploités, illégalement, par un citoyen durant des dizaines d’années.
L’Office des terres domaniales a récupéré ces terres à l’amiable en laissant à l’exploitant le temps de terminer la récolte des grandes cultures, affirme à l’agence TAP le délégué de Teboursouk, Raouf Kraiem.
Depuis 2011, la délégation de Téboursouk a récupéré plus de 32 hectares de terres domaniales.

par -

L’Etat a récupéré, durant les deux journées du mardi et mercredi, 61 hectares de terres agricoles dans la délégation d’El Aroussa relevant du gouvernorat de Siliana, a annoncé le ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières dans un communiqué.  Ces terrains ont été exploités illégalement par certaines personnes.

L’opération de récupération a également concerné deux lots de terrains dont le premier couvre 12 hectares et le deuxième 49 hectares.

L’opération de récupération des domaines de l’État s’inscrit dans le cadre de la détermination continue de l’État de faire face à tous les dépassements enregistrés sur le domaine public dans plusieurs régions.

par -

Le ministère des domaines de l’État et des affaires foncières a annoncé, dans un communiqué publié ce jeudi, que 38 hectares de terres domaniales ont été récemment récupérés par l’État, et ce dans le cadre de lutter contre les atteintes et les dépassements touchant les propriétés de l’Etat.

Il s’agit du lot ” kabch ladraa ” qui fait partie du lotissement agricole domanial ” El Nachm ” situé dans la délégation de Sidi Bourouis du gouvernorat de Siliana.

Ce bien a été récupéré et remis aux représentants de l’office des terres domaniales, en vue de le ré-exploiter et ce suite à une décision d’évacuation prise par le gouverneur de la région.

par -

L’État a récupéré, hier jeudi 08 décembre, un bien immobilier sis dans la localité de Boumhel, au gouvernorat de Ben Arous, d’une superficie de 10 hectares. Il était occupé illégalement par des citoyens, nous apprend un communiqué rendu public par le ministère des Domaines de l’État et des Affaires Foncières.

Environ 10.000 hectares ont été récupérés. Cette opération s’inscrit dans la politique du gouvernement d’unité nationale visant la récupération des terres domaniales squattées et le rétablissement de l’État de droit, ajoute la même source.

par -

L’État a récupéré, hier mardi, un terrain sis dans la localité de Raoued, au gouvernorat de l’Ariana, d’une superficie de 3 hectares. Il était occupé illégalement par un citoyen, nous apprend un communiqué rendu public par le ministère des Domaines de l’État et des Affaires Foncières.

Ce terrain fera l’objet d’un programme de réhabilitation destiné au logement social dans la région en question.

Cette opération s’inscrit dans la politique du gouvernement d’unité nationale visant la récupération des terres domaniales squattées et le rétablissement de l’État de droit, ajoute la même source.

par -

L’État a récupéré plus de 10 mille hectares de terres domaniales agricoles occupés illégalement par des citoyens, dans les différentes régions de la République.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 24 octobre 2016, le ministère des Domaines de l’État et des Affaires foncières a en effet annoncé la reprise, pacifiquement, de la ferme domaniale  “Torfeya”, dans le gouvernorat de Kébili, qui s’étend sur 123 hectares et compte 7000 palmiers.

Le ministère a également annoncé la récupération des fermes domaniales  “Al azima” et  “Al aoulia”, de la délégation de Medjez El Bab, dont la superficie s’étend sur 70 hectares, outre celle des biens fonciers relevant des fermes  “Al khima Borj Al ayoun” (459 hectares) et  “Rabib” (316 hectares), de la délégation de Testour, dans le gouvernorat de Beja, les 6 et 7 octobre 2016.

L’État a récupéré des terrains agricoles dans les délégations de Zriba et Smenja, du gouvernorat de Zaghouan, après des décisions d’évacuation émises par les autorités compétentes et dont la mise à exécution a eu lieu hier lundi.

Le 25 août, l’État a aussi restitué 390 hectares de la ferme de «Ain Babouche 1″, située à Zriba, sur une superficie totale de 500 hectares.

Le 27 septembre, la ferme dénommée  “Attadhia », relevant de la délégation de Smenja, d’une superficie de 1134 hectares, a été récupérée par l’État.

Les terres récupérées ont été remises à l’Office des terres domaniales (OTD), indique le même communiqué.

par -

L’Etat a récupéré des terrains agricoles dans les délégations de Zriba et Smenja, du gouvernorat de Zaghouan, après des décisions d’évacuation émises par les autorités compétentes et dont la mise à exécution a eu lieu hier lundi.

Le 25 aout, l’Etat a restitué 390 hectares de la ferme de “Ain Babouche 1,” située à Zriba, sur une superficie totale de 500 hectares. Les parcelles restantes sont en cours de récupération conformément à la loi.

Le 27 septembre, la ferme dénommée ” Attadhia ” relevant de la délégation de Smenja, d’une superficie de 1134 hectares, a été récupérée par l’Etat. Les deux fermes ont été remises par le représentant de la direction régionale des domaines de l’Etat de Zaghouan à l’Office des terres domaniales (OTD), selon les règlements en vigueur.

Ces opérations confirment les déclarations faites par Mabrouk Kourchid , secrétaire d’Etat auprès du ministre des Finances chargé des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières hier sur une chaine de télévision concernant l’approche basée sur l’application de la loi prônée par l’Etat dans le but de récupérer et sauvegarder les biens de la communauté nationale.

par -

Manifestement les autorités nigérianes se frottent les mains, elles qui font face à de terribles difficultés de trésorerie suite à la fonte des prix du pétrole, que le pays, 2ème producteur du continent africain, exporte massivement. Le ministère de l’Information a fait savoir que le gouvernement a mis la main sur à peu près 8 milliards d’euros d’argent public détourné. Cette somme colossale a été récupérée en un temps record, c’est-à-dire depuis mai 2015, date à laquelle Muhammadu Buhari a été désigné à la tête du Nigeria.

Ce pactole donne également une idée sur le montant des deniers publics volés et planqués dans des comptes bancaires. « Ce sont des sommes récupérées auprès d’individus ou d’entités qui les avaient cachées, dérobées, détournées, ou qui étaient en possession de biens appartenant à la nation », a affirmé le ministre de l’Information et de la Culture, Lai Mohammed, dans un communiqué repris par l’agence de presse Reuters ce lundi 06 juin 2016. Pour rappel, Buhari avait gagné le coeur des électeurs avec sa promesse de pourchasser tous ceux qui ont détourné de l’argent public, quels que soient leurs rangs. Une manière aussi d’en

Pour le moment le gouvernement n’a pas jeté sur la place publique les noms des personnes prises la main dans le sac, « pour des raisons légales », argue le ministre de l’Information, d’après la même source.

Le gouvernement nigérian va mettre le paquet sur la récupérations des avoirs spoliés car il s’est fixé la barre de 3 380 milliards de nairas (près de 15 milliards d’euros) en recettes non pétrolières cette année pour financer le budget de l’Etat que le président Buhari a paraphé le mois dernier.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux