Jinping prêt à récupérer Taïwan par la force, à la barbe de...

Jinping prêt à récupérer Taïwan par la force, à la barbe de Trump

par -

Auréolée de son statut de super-puissance, économique et militaire, la Chine ne prend plus de gant pour dévoiler ses intentions pour Taïwan : l’annexion pure et simple. Le président chinois, Xi Jinping, a dit clairement ce mercredi 02 janvier 2019 qu’il est prêt à tout, même à faire usage de la force, pour récupérer ce territoire qui nargue Pékin depuis des décennies, avec sa diplomatie très active, sa démocratie – qui donne des boutons aux autorités chinoises – et ses succès économiques.

Nous ne promettons pas de renoncer au recours à la force et nous nous réservons le droit de prendre toutes les mesures nécessaires“, a dit Jinping dans une allocution prononcée au Palais du peuple à Pékin, rapporte l’AFP.
Le président chinois entend ainsi signifier aux “forces extérieures” qui oeuvrent contre la réunification pacifique et aux “indépendantistes et séparatistes” que sa patience a des limites.

Rappelons que l’île de Taïwan et la Chine ont des destins séparés depuis 1949, date de la fin de la guerre civile chinoise et la venue au pouvoir des communistes sur le continent. La crainte de Pékin maintenant, qui soutient mordicus que l’île demeure l’une de ses provinces, c’est que Taïwan décrète son indépendance et que son parrain, les Etats-Unis, l’aide à aller dans ce sens. “L’indépendance de Taïwan ne pourra conduire qu’à une impasse (…). La Chine doit être réunifiée et elle le sera“, a martelé le président chinois. Reste à connaître la réaction du président américain, l’imprévisible Donald Trump, sur le sujet…

1 COMMENTAIRE

  1. Un titre qui ne signifie pas grand-chose, en rapport de cette annonce qui devrait délivrer les journalistes de leur aveuglement.
    Au lieu de s’acharner sur l’Oncle Sam, qui fait la démonstration de sa capacité à restaurer l’economie de son pays, ils feraient mieux de diriger leurs feux croisés sur Xi Jingping, qui ne ressemble en rien à un bienfaiteur de l’humanité.
    Ainsi s’il est certain que Trump ne porte la moindre barbe, il serait judicieux de comprendre que Xi Jingping est sur le point de rêver de porter une moustache…
    Temps donc de s’inquiéter, non du boss des Etats-Unis, mais d’un guide suprême de plus, qui marche au pas cadencé, dans les pas de l’inventeur de l’anschluss.

Laisser un commentaire