Tags Posts tagged with "tourisme, tunisien,"

tourisme, tunisien,

par -

Le département de la Justice est en train de coordonner avec les autorités régionales et judiciaires et les forces sécuritaires pour trouver des solutions aux situations des hôtels abandonnés dans la zone touristique de Monastir et dans tout le pays, a déclaré le ministre de la Justice, Omar Mansour, lors d’une visite, mercredi, à Monastir, au cours de laquelle, il s’est rendu à de nombreux hôtels abandonnés de la région.

“Les hôtels Oasis, Golf et Skanes El Hana, se trouvent dans des situations très mauvaises. Ils sont devenus des sites qui représentent des dangers pour l’environnement, la santé et la sécurité », a affirmé Mansour, rappelant que ces hôtels continuent d’être gardés, pourtant, par les agents de la sécurité, jusqu’à ce que leur situation soit régularisée.

“Ces hôtels abandonnés constituent un dossier prioritaire pour le ministère de la justice”, insiste le ministre, relevant qu’il contactera, durant sa visite dans la région, les tribunaux et le corps judicaire pour identifier des solutions à ces établissements et aussi aux conditions d’incarcération dans les prisons. Tap

par -

Une délégation syndicale française composée de 120 représentants de la CGT, de la CFDT et de FO débarque ce jeudi 2 juin 2016 en Tunisie. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la promotion du tourisme en Tunisie, a annoncé l’UGTT dans un communiqué.

D’après la centrale syndicale, des rencontres avec les représentants du secteur touristique sont programmées ; une visite au musée du Bardo et à la ville de Sousse sont également prévues.

par -
Un avion de la compagnie aérienne turque Turkish Airlines effectuant un vol entre Istanbul (Turquie) et Sao Paulo (brésil) a été forcé

“La compagnie Turkish Airlines Tunisie soutient fortement le tourisme tunisien et travaillera grâce à ses 290 destinations vers 115 pays, à mettre en valeur l’image de la Tunisie à l’extérieur”, a indiqué Okan Uluocak, nouveau directeur du bureau de Turkish Airlines en Tunisie, à l’occasion d’une rencontre récente avec les médias tunisiens.
“Comme départ, on a invité 20 opérateurs touristiques chinois qui ont passé une période en Tunisie et sont
repartis avec une nouvelle impression sur ce beau pays et nous continuerons dans la même logique et parmi les marchés visés, on compte des pays européens comme l’Allemagne”, a précisé Uluocak dans un communiqué publié, vendredi, à Tunis.
“Notre objectif est d’aider à relancer le tourisme tunisien et d’encourager les voyageurs à visiter la Tunisie. Nous collaborons dans ce sens avec le ministère tunisien du tourisme”, a-t-il ajouté.
Uluocak a fait savoir qu’une visite de responsables de Tunisair en Turquie est prévue prochainement. Cette
rencontre sera une importante occasion pour trouver de nouvelles voies de coopération entre les deux compagnies. “La compagnie Turkish Airlines fête cette année ses 30 ans en Tunisie. A cette occasion, elle organisera un événement dans les mois à venir”, a-t-il dit.
Turkish Airlines a été élue meilleure compagnie aérienne européenne depuis 2011 et ce, durant 5 années consécutives, meilleure compagnie mondiale pour la restauration à bord en 2013 et meilleure Business Class
Lounge en 2015 (The World’s Best Business Class Lounge 2015), lit-on dans le communiqué.
La compagnie accueille 75 millions de passagers par an avec un arsenal de 306 avions et possède l’une “des plus récentes flottes du monde avec un âge moyen des appareils de 5 à 3 ans”, selon la même source.

par -
Le touriste libyen est très estimé en Tunisie

Le touriste libyen est très estimé en Tunisie, à cause de son attitude dépensière, contrairement aux autres touristes, notamment européens. Les touristes libyens dépensent, en moyenne, 500 dinars par jour/par touriste, contre 103 dinars par jour pour le touriste européen. Selon les derniers chiffres communiqués par le département du tourisme, en 2012, le marché libyen a généré des recettes en devises pour la Tunisie, estimées à 513 millions de dinars, avec deux principaux créneaux, le tourisme de santé et de loisirs.

Le nombre des touristes libyens ayant visité la Tunisie, jusqu’à fin novembre 2013, s’élève à environ 2 millions contre 1,7 million, durant la période correspondante de 2012. Sur ces 2 millions de touristes, environ 20% se sont logés dans les hôtels, le reste des touristes ont opté pour la location, relève une source du ministère du Tourisme.

Programme de coopération touristique tuniso-libyen

Dans le cadre de l’accroissement des flux touristiques entre la Tunisie et la Libye, un programme exécutif pour la période 2014-2015 a été mis en place. Selon le département du tourisme, ce programme prévoit l’organisation de vols irréguliers, en plus des lignes régulières, entre les deux pays pour accroître les flux touristiques dans les deux sens.

De même, le programme vise à faciliter les procédures d’entrée et de sortie au niveau des points frontaliers pour les voyageurs tunisiens et libyens et la promotion d’un produit touristique mixte dans les manifestations touristiques internationales.

La même source relève également la mise en place d’autres actions, dont notamment l’incitation du secteur privé à créer des projets touristiques mixtes dans les deux pays et la promotion des opportunités d’investissement offertes dans le secteur aussi bien en Tunisie qu’en Libye.

Et c’est dans ce contexte qu’il a été décidé de consacrer 4 places au profit des étudiants libyens dans les différentes écoles tunisiennes de tourisme et de l’hôtellerie, et ce, à compter de l’année scolaire (2014-2015).

En réaction à ce programme et dans un entretien téléphonique avec Africanmanager, Wahid Ibrahim, l’ex-directeur de l’ONTT, nous a déclaré que le marché libyen n’est pas structuré, et la mise en place de ce programme nécessite tout d’abord de bien comprendre l’attitude et les attentes du touriste libyen qui, selon lui, préfère louer des maisons que passer ses vacances dans les hôtels. Et d’ajouter que l’instauration de la sécurité est une priorité notamment en Libye , et une condition préalable à tout effort pour développer davantage le tourisme tunisien dans le marché libyen et promouvoir les flux touristiques libyens en Tunisie.

Sur un autre volet et commentant l’initiative de consacrer 4 places au profit des étudiants libyens dans les différentes écoles tunisiennes de tourisme et de l’hôtellerie, l’ex-directeur de l’ONTT a recommandé la nécessité de former les jeunes tunisiens en la matière et de donner la priorité à la création au profit de ces jeunes de postes d’emploi dans les hôtels libyens.

Les chiffres du flux touristique indiquent que le marché libyen est toujours en progrès, malgré les hauts et les bas enregistrés dans les autres marchés, même celui de l’Algérie tout proche et qui présentait jusqu’à peu des caractéristiques similaires. D’ailleurs, selon les derniers chiffres communiqués par l’Office national du tourisme tunisien (ONTT), du 1er janvier au 30 novembre 2013, la majorité écrasante des entrées touristiques est formée de Libyens (2.115.302), suivis du loin par les Algériens (824.759).

Les Européens, les Français occupent toujours la première position avec 741.495 touristes, suivis par les Allemands (414.195), les Anglais (400 563), les Russes (296.133) et les Italiens (223.785).

N .B.T

par -
Le touriste libyen est très estimé en Tunisie

Le touriste libyen est très estimé en Tunisie, à cause de son attitude dépensière, contrairement aux autres touristes, notamment européens. Les touristes libyens dépensent, en moyenne, 500 dinars par jour/par touriste, contre 103 dinars par jour pour le touriste européen. Selon les derniers chiffres communiqués par le département du tourisme, en 2012, le marché libyen a généré des recettes en devises pour la Tunisie, estimées à 513 millions de dinars, avec deux principaux créneaux, le tourisme de santé et de loisirs.

Le nombre des touristes libyens ayant visité la Tunisie, jusqu’à fin novembre 2013, s’élève à environ 2 millions contre 1,7 million, durant la période correspondante de 2012. Sur ces 2 millions de touristes, environ 20% se sont logés dans les hôtels, le reste des touristes ont opté pour la location, relève une source du ministère du Tourisme.

Programme de coopération touristique tuniso-libyen

Dans le cadre de l’accroissement des flux touristiques entre la Tunisie et la Libye, un programme exécutif pour la période 2014-2015 a été mis en place. Selon le département du tourisme, ce programme prévoit l’organisation de vols irréguliers, en plus des lignes régulières, entre les deux pays pour accroître les flux touristiques dans les deux sens.

De même, le programme vise à faciliter les procédures d’entrée et de sortie au niveau des points frontaliers pour les voyageurs tunisiens et libyens et la promotion d’un produit touristique mixte dans les manifestations touristiques internationales.

La même source relève également la mise en place d’autres actions, dont notamment l’incitation du secteur privé à créer des projets touristiques mixtes dans les deux pays et la promotion des opportunités d’investissement offertes dans le secteur aussi bien en Tunisie qu’en Libye.

Et c’est dans ce contexte qu’il a été décidé de consacrer 4 places au profit des étudiants libyens dans les différentes écoles tunisiennes de tourisme et de l’hôtellerie, et ce, à compter de l’année scolaire (2014-2015).

En réaction à ce programme et dans un entretien téléphonique avec Africanmanager, Wahid Ibrahim, l’ex-directeur de l’ONTT, nous a déclaré que le marché libyen n’est pas structuré, et la mise en place de ce programme nécessite tout d’abord de bien comprendre l’attitude et les attentes du touriste libyen qui, selon lui, préfère louer des maisons que passer ses vacances dans les hôtels. Et d’ajouter que l’instauration de la sécurité est une priorité notamment en Libye , et une condition préalable à tout effort pour développer davantage le tourisme tunisien dans le marché libyen et promouvoir les flux touristiques libyens en Tunisie.

Sur un autre volet et commentant l’initiative de consacrer 4 places au profit des étudiants libyens dans les différentes écoles tunisiennes de tourisme et de l’hôtellerie, l’ex-directeur de l’ONTT a recommandé la nécessité de former les jeunes tunisiens en la matière et de donner la priorité à la création au profit de ces jeunes de postes d’emploi dans les hôtels libyens.

Les chiffres du flux touristique indiquent que le marché libyen est toujours en progrès, malgré les hauts et les bas enregistrés dans les autres marchés, même celui de l’Algérie tout proche et qui présentait jusqu’à peu des caractéristiques similaires. D’ailleurs, selon les derniers chiffres communiqués par l’Office national du tourisme tunisien (ONTT), du 1er janvier au 30 novembre 2013, la majorité écrasante des entrées touristiques est formée de Libyens (2.115.302), suivis du loin par les Algériens (824.759).

Les Européens, les Français occupent toujours la première position avec 741.495 touristes, suivis par les Allemands (414.195), les Anglais (400 563), les Russes (296.133) et les Italiens (223.785).

N .B.T

par -
Très fragilisé sous l’effet  des actes  de terrorisme et de violence politique qui ont frappé récemment la Tunisie

Très fragilisé sous l’effet des actes de terrorisme et de violence politique qui ont frappé récemment la Tunisie, le tourisme tunisien tente de reprendre pour cette saison estivale. En dépit du recul des indicateurs du secteur touristique en Tunisie, les entrées touristiques à Tabarka (Ain Draham ) ont augmenté de 38,9%, durant les dix premiers jours d’août 2013 par rapport à la même période de l’année écoulée, le nombre des nuitées a grimpé de 11,3% par rapport à 2012 et le taux d’occupation a progressé de 4 points, selon les chiffres du commissariat régional du Tourisme à Tabarka.

La même source ajoute qu’une remarquable hausse a été enregistrée au niveau des entrées des Algériens dépassant les 174% et 63% d’entrées par le point de passage de Babouche à Ain Draham.

De même, le secteur du tourisme à Djerba a affiché une dynamique assez satisfaisante. Plusieurs hôtels ont affiché ‘’complet’’, dimanche 11 août 2013, après un recul constaté ces deux dernières semaines. En effet, le secteur touristique a retrouvé la santé, puisque le taux d’occupation de certains établissements hôteliers a atteint 100%.

Cette reprise prouve que la destination tunisienne reste attrayante et occupe une place importante sur le marché mondial malgré la féroce concurrence.

Des touristes russes boudent l’Egypte et choisissent la Tunisie

Selon le site de l’Association des tour-opérateurs de Russie (ATOR), la plupart des touristes russes qui ont acheté des séjours en Egypte et les ont annulés, choisissent d’autres pays, le plus souvent la Turquie et la Tunisie.

La semaine dernière, l’Agence russe du tourisme Rostourism a recommandé aux voyagistes russes de suspendre les ventes de séjours en Egypte et de rembourser ceux déjà vendus. De son côté, le ministère russe des Affaires étrangères a appelé les Russes à renoncer à visiter ce pays.

Force est de constater que la diversification du produit touristique, la garantie de la qualité de services, l’élaboration d’une stratégie marketing intelligente basée sur les TIC (technologies de l’information et de la communication) et la promotion du tourisme intérieur, constituent les principales orientations sur lesquelles devra être basée toute action visant à promouvoir le secteur touristique, au cours de la prochaine période.

La garantie de ces conditions est un préalable pour permettre au secteur de faire face à la concurrence et attirer des touristes à fort pouvoir d’achat, l’ultime objectif étant de jeter les fondements d’une industrie touristique durable.

Il convient de rappeler que la Tunisie a, au cours des sept premiers mois de 2013, accueilli 3 290 000 touristes contre 3 244 000 au cours de la même période de 2012, soit une légère évolution de 2%. L’écart reste toutefois négatif de 17% par rapport à 2010.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Très fragilisé sous l’effet  des actes  de terrorisme et de violence politique qui ont frappé récemment la Tunisie

Très fragilisé sous l’effet des actes de terrorisme et de violence politique qui ont frappé récemment la Tunisie, le tourisme tunisien tente de reprendre pour cette saison estivale. En dépit du recul des indicateurs du secteur touristique en Tunisie, les entrées touristiques à Tabarka (Ain Draham ) ont augmenté de 38,9%, durant les dix premiers jours d’août 2013 par rapport à la même période de l’année écoulée, le nombre des nuitées a grimpé de 11,3% par rapport à 2012 et le taux d’occupation a progressé de 4 points, selon les chiffres du commissariat régional du Tourisme à Tabarka.

La même source ajoute qu’une remarquable hausse a été enregistrée au niveau des entrées des Algériens dépassant les 174% et 63% d’entrées par le point de passage de Babouche à Ain Draham.

De même, le secteur du tourisme à Djerba a affiché une dynamique assez satisfaisante. Plusieurs hôtels ont affiché ‘’complet’’, dimanche 11 août 2013, après un recul constaté ces deux dernières semaines. En effet, le secteur touristique a retrouvé la santé, puisque le taux d’occupation de certains établissements hôteliers a atteint 100%.

Cette reprise prouve que la destination tunisienne reste attrayante et occupe une place importante sur le marché mondial malgré la féroce concurrence.

Des touristes russes boudent l’Egypte et choisissent la Tunisie

Selon le site de l’Association des tour-opérateurs de Russie (ATOR), la plupart des touristes russes qui ont acheté des séjours en Egypte et les ont annulés, choisissent d’autres pays, le plus souvent la Turquie et la Tunisie.

La semaine dernière, l’Agence russe du tourisme Rostourism a recommandé aux voyagistes russes de suspendre les ventes de séjours en Egypte et de rembourser ceux déjà vendus. De son côté, le ministère russe des Affaires étrangères a appelé les Russes à renoncer à visiter ce pays.

Force est de constater que la diversification du produit touristique, la garantie de la qualité de services, l’élaboration d’une stratégie marketing intelligente basée sur les TIC (technologies de l’information et de la communication) et la promotion du tourisme intérieur, constituent les principales orientations sur lesquelles devra être basée toute action visant à promouvoir le secteur touristique, au cours de la prochaine période.

La garantie de ces conditions est un préalable pour permettre au secteur de faire face à la concurrence et attirer des touristes à fort pouvoir d’achat, l’ultime objectif étant de jeter les fondements d’une industrie touristique durable.

Il convient de rappeler que la Tunisie a, au cours des sept premiers mois de 2013, accueilli 3 290 000 touristes contre 3 244 000 au cours de la même période de 2012, soit une légère évolution de 2%. L’écart reste toutefois négatif de 17% par rapport à 2010.

Nadia Ben Tamansourt

par -
A l’occasion de l’événement exceptionnel «Tounes Barsha» qui va se dérouler

A l’occasion de l’événement exceptionnel «Tounes Barsha» qui va se dérouler, samedi 22 juin, à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, à l’initiative de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages (FTAV), un point de presse s’est tenu, ce mercredi 19 juin, pour lever le voile sur cette importante manifestation à vocation touristique et culturelle.

Pour le président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyage (FTAV), Mohamed Ali Toumi, «Tounes Barsha» s’inscrit dans le cadre de la promotion d’une image positive du site tunisien auprès des clients en associant authenticité et modernité. « A la veille de la haute saison touristique, il est temps que nous prouvions à nos touristes et nos partenaires prescripteurs de voyages sur la destination mais aussi à la communauté nationale et internationale, que la Tunisie reste tolérante et moderne et ne fait que passer par une période d’apprentissage de la démocratie et de la liberté », a-t-il précisé.

Mohamed Ali Toumi reste optimiste quant à l’impact de cet événement qui sera retransmis en live streaming sur écran géant et nombre de personnalités françaises seront conviées sur place pour suivre en direct les péripéties de la fête. Selon les estimations des organisateurs, «Tounes Barsha» devrait drainer 10.000 personnes et comprendra plusieurs composantes, toutes placées sous le signe de l’animation et du divertissement.

Composante artistique et culturelle

Plusieurs stands seront édifiés sur le terre-plein central de l’avenue Habib Bourguiba avec des exposants divers allant de l’artisanat aux expositions en passant par la gastronomie, aux côtés des manifestations artistiques et musicales : DJ, échassier, Jumper Men, sculpteur de ballons, clown jongleur, statues humaines, mime, jongleur, acrobates, fakir, troupes musicales, etc.

L’exception qui marquera cet évènement de taille est l’envoi de plus de 10 mille messages de paix et de fraternité signés par les visiteurs et qui seront placés dans une enveloppe et ensuite envoyés par la poste à des destinataires réels (leurs adresses ont été présélectionnées) notamment en France et en Algérie, avec la possibilité pour le signataire de rajouter une mention personnelle. Environ 1000 messages seront envoyés à des français

C’est pour cette raison qu’un intérêt accru est accordé à la communication promotionnelle. Mohamed Ali Toumi a signalé que de la moitié de budget allouée à cet évènement estimée à 400 millions est consacrée à la communication, l’objectif étant de toucher un grand nombre des citoyens à l’échelle locale et internationale.

Les incidents de Djebel Chaambi ne freinent pas notre volonté

Interrogé par nos soins sur les craintes qui pourraient habiter les organisateurs en raison des événements de Jebel Chaambi, le président de la Ftav a fait savoir que les professionnels du métier ont fourni un effort louable afin de booster l’activité touristique. « On est en train d’honorer nos engagements envers le tourisme tunisien et les incidents de Djebel Chaambi n’ont pas d’effets néfastes surtout qu’ils pourraient se dérouler dans n’importe quel pays ».

De son côté Habib Ammar, Directeur général de l’ONTT estime qu’il est temps de programmer de semblables évènements et d’apprendre à communiquer pour porter le tourisme à un niveau supérieur. D’où l’importance de consolider ce genre d’évènement qui aura sans doute des répercussions positives sur le secteur surtout dans ce contexte particulier qui prévaut dans le pays.

Wiem Thebti

par -
A l’occasion de l’événement exceptionnel «Tounes Barsha» qui va se dérouler

A l’occasion de l’événement exceptionnel «Tounes Barsha» qui va se dérouler, samedi 22 juin, à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, à l’initiative de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages (FTAV), un point de presse s’est tenu, ce mercredi 19 juin, pour lever le voile sur cette importante manifestation à vocation touristique et culturelle.

Pour le président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyage (FTAV), Mohamed Ali Toumi, «Tounes Barsha» s’inscrit dans le cadre de la promotion d’une image positive du site tunisien auprès des clients en associant authenticité et modernité. « A la veille de la haute saison touristique, il est temps que nous prouvions à nos touristes et nos partenaires prescripteurs de voyages sur la destination mais aussi à la communauté nationale et internationale, que la Tunisie reste tolérante et moderne et ne fait que passer par une période d’apprentissage de la démocratie et de la liberté », a-t-il précisé.

Mohamed Ali Toumi reste optimiste quant à l’impact de cet événement qui sera retransmis en live streaming sur écran géant et nombre de personnalités françaises seront conviées sur place pour suivre en direct les péripéties de la fête. Selon les estimations des organisateurs, «Tounes Barsha» devrait drainer 10.000 personnes et comprendra plusieurs composantes, toutes placées sous le signe de l’animation et du divertissement.

Composante artistique et culturelle

Plusieurs stands seront édifiés sur le terre-plein central de l’avenue Habib Bourguiba avec des exposants divers allant de l’artisanat aux expositions en passant par la gastronomie, aux côtés des manifestations artistiques et musicales : DJ, échassier, Jumper Men, sculpteur de ballons, clown jongleur, statues humaines, mime, jongleur, acrobates, fakir, troupes musicales, etc.

L’exception qui marquera cet évènement de taille est l’envoi de plus de 10 mille messages de paix et de fraternité signés par les visiteurs et qui seront placés dans une enveloppe et ensuite envoyés par la poste à des destinataires réels (leurs adresses ont été présélectionnées) notamment en France et en Algérie, avec la possibilité pour le signataire de rajouter une mention personnelle. Environ 1000 messages seront envoyés à des français

C’est pour cette raison qu’un intérêt accru est accordé à la communication promotionnelle. Mohamed Ali Toumi a signalé que de la moitié de budget allouée à cet évènement estimée à 400 millions est consacrée à la communication, l’objectif étant de toucher un grand nombre des citoyens à l’échelle locale et internationale.

Les incidents de Djebel Chaambi ne freinent pas notre volonté

Interrogé par nos soins sur les craintes qui pourraient habiter les organisateurs en raison des événements de Jebel Chaambi, le président de la Ftav a fait savoir que les professionnels du métier ont fourni un effort louable afin de booster l’activité touristique. « On est en train d’honorer nos engagements envers le tourisme tunisien et les incidents de Djebel Chaambi n’ont pas d’effets néfastes surtout qu’ils pourraient se dérouler dans n’importe quel pays ».

De son côté Habib Ammar, Directeur général de l’ONTT estime qu’il est temps de programmer de semblables évènements et d’apprendre à communiquer pour porter le tourisme à un niveau supérieur. D’où l’importance de consolider ce genre d’évènement qui aura sans doute des répercussions positives sur le secteur surtout dans ce contexte particulier qui prévaut dans le pays.

Wiem Thebti

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux