Tags Posts tagged with "Tunisie, , Houcine, Dimassi,"

Tunisie, , Houcine, Dimassi,

par -
Le parti « Nidaa Touness »

Le parti « Nidaa Touness », fondé par Béji Caid Essebsi, tiendra, le 15 septembre courant, une conférence de presse dans la foulée de la réunion, hier mardi, de son instance constitutive sous la présidence de Béji Caïd Essebsi.
Selon une source au sein du parti citée par le journal Al Maghreb, sera annoncée, au cours de la conférence de presse, la  position du parti au sujet de nombre de questions, notamment la fin de la légalité électorale, le 23 octobre, et l’action du parti au niveau des commissions .
La conférence de presse sera marquée par l’annonce officielle de la structuration de « Nidaa Touness » au niveau central, régional et local et l’annonce de la composition de l’instance dirigeante élargie qui a enregistré l’adhésion de Houcine Dimassi, ex-ministre des Finances.
D’après la même source, nombre de personnalités politiques qui se sont retirées de l’équipe gouvernementale rejoindront le parti de Caïd Essebsi pour en renforcer les rangs.

par -
Selon le journal Al Maghreb

Selon le journal Al Maghreb, c’est Fadhel Abdelkéfi, président du conseil d’administration de la Bourse de Tunis  qui est pressenti pour succéder à Houcine Dimassi comme ministre des Finances.

La candidature de Fadhel Abdelkéfi est proposée par le parti Attakatol, mais on sait que le postulant est  proche du mouvement Ennahdha.

par -
Des consultations ont été engagées avec Houcine Dimassi

Des consultations ont été engagées avec Houcine Dimassi, ancien ministre des Finances qui a démissionné, vendredi, du gouvernement Jebali, et ce dans la perspective de son adhésion au parti « Appel de Tunisie », fondé par Béji Caied Essebsi, notamment à la suite des dures déclarations qu’il a faites contre Ennahdha.

Selon des sources citées par le journal Achourouk, Houcine Dimassi rejoindrait ainsi Mustapha Kamel Nabli dont il a dénoncé le limogeage, dans sa lettre de démission, et qui serait sur le point de rallier le parti « Appel de Tunisie ».

Les même sources écartent fortement l’éventualité que Houcine Dimassi se retire de la politique.

par -
S’exprimant

S’exprimant, dans un entretien avec le journal La Presse, Houcine Dimassi, le ministre des finances démissionnaire a attiré l’attention  sur la préservation des finances publiques, insistant sur le fait qu’en la matière, les années 2013 et 2014 seront très dures.

Il ne faut pas oublier que les ressources fiscales vont baisser  du fait du décalage de la fiscalité par rapport à l’économie réelle, a-t-il ajouté signalant que  les ressources provenant des transferts des entreprises publiques bénéficiaires (surtout Sfax-Gafsa et le Groupe Chimique) seront quasi-nulles en 2013 du fait de la chute de la production, et donc des bénéfices, en 2011, suite aux turbulences qu’a vécues le bassin minier.

En cette année 2012, les ressources classiques du budget se sont avérées insuffisantes par rapport aux ambitieuses dépenses envisagées pour satisfaire le maximum des attentes sociales générées par la révolution, a-t-il encore souligné.

par -
Le ministre des Finances

Le ministre des Finances, Houcine Dimassi, a réaffirmé que le taux de croissance de l’économie tunisienne s’élèvera, en 2012, à 3,5%, et pourra aller même au-delà.

S’exprimant, lors de la séance plénière de l’assemblée constituante consacrée à l’examen du projet de loi de finances complémentaire, il s’est étonné du scepticisme avec lequel a été accueilli la prévision d’un taux de croissance de 3,5%, précisant que les chiffes de la croissance du 1er trimestre2012, établis à 2% par l’institut national de la statistique, l’ont été par comparaison avec le premier trimestre 2011,et non suivant l’approche adoptée par la Banque centrale , qui a établi sa prévision du mois de mars 2012, par rapport au mois de février 2012.

par -
Contrairement à ce qui a circulé sur les réseaux sociaux hier soir

Contrairement à ce qui a circulé sur les réseaux sociaux hier soir, sur la démission du Houcine Dimassi, ministre des finances suite aux événements qui ont accompagné la fête des martyrs.

La chargée de la communication, dément catégoriquement cette intox et assure dans un entretien téléphonique que le ministre poursuit ses fonctions « la preuve qu’il est actuellement devant la commission des finances au sein de l’Assemblée Nationale Constituante (ANC) pour débattre le projet de loi des finances complémentaires »

par -
L’actuel ministre des Finances

L’actuel ministre des Finances, Houcine Dimassi, a confié à une personnalité nationale proche du mouvement Ennahdha qu’il envisageait de démissionner, rapporte le journal Al Maghreb.

Le ministre rendrait le tablier si « les choses au sein du ministère restaient en l’état en termes d’inertie ».

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

L'armée algérienne a annoncé avoir tué deux islamistes armés lors d'une opération à l'ouest d'Alger, portant à 62 le nombre de "terroristes" tués depuis...

Reseaux Sociaux