Tags Posts tagged with "volailles"

volailles

par -

Où va-t-on à ce rythme ?! Il semble qu’aucun produit tunisien ne soit totalement sain et prêt à la consommation, sans risques. Après les bruits sur la viande de chat qui aurait été servie dans un restaurant à la cité El Manar, une information démentie par le ministère du Commerce, une autre affaire non moins importante fait polémique sur les réseaux sociaux : 26 tonnes de viande d’âne porteuses d’un virus mortel pour l’être humain étaient stockées dans un entrepôt privé. Vous me direz que c’est une broutille au regard de l’énorme quantité de produits contaminés saisie chaque jour par les différentes unités de contrôle relevant des ministères de l’Intérieur et du Commerce, presque dans tous les segments de grande consommation : l’eau, les volailles, les produits alimentaires et les produits laitiers, les viandes rouges… Et la liste est encore longue. Le plus inquiétant est que les abus et les dépassements ne cessent de se produire au point que le consommateur devient de plus en plus méfiant à l’égard de ces produits. Chiffre à l’appui, la consommation de la Tunisie en viandes rouge a baissé de 50% dernièrement…

Slaheddine Ferchiou, président de la Chambre nationale des importateurs et commerçants en gros de viandes, a précisé, dans une déclaration, ce jeudi 26 octobre 2017 à Africanmanager, que les 26 tonnes de viande asine impropres à la consommation appartenait à une société chinoise, laquelle avait stocké cette quantité pour pouvoir l’écouler par la suite sur le marché chinois, selon ses dires.

Il a fait remarquer que la propagation d’abattoirs anarchiques et la multiplication des dépassements dont les médias ne cessent de parler a provoqué la stagnation du secteur et la baisse de la consommation des Tunisiens en viande rouge. La baisse est estimée à 50%, selon ses dires.

Le président de la Chambre nationale des importateurs a, dans ce même contexte, expliqué que la majorité des abus ont été repérés dans des magasins lambdas et que le produit commercialisé dans les supermarchés et les magasins agréés est sain et soumis à un contrôle sanitaire. Il a appelé ainsi les structures concernées à intensifier les efforts de contrôle et de supervision du secteur et fournir des abattoirs conformes aux conditions et aux spécifications requises.

Lors d’un point de presse organisé ce jeudi, au siège de l’UTICA, Ferchiou a proposé au ministère de l’Agriculture et de la Santé ainsi qu’à toutes les structures et parties prenantes de créer des attestations de conformité sanitaire pour les professionnels du secteur et ce, dans l’objectif de regagner de nouveau la confiance des consommateurs et pouvoir vendre leurs produits comme à l’accoutumée.

Il a appelé à appliquer la loi sur les abus et les dépassements qui sont très fréquents, selon ses dires, dans les abattoirs anarchiques et non autorisés par l’État.

Parlant chiffres, il a tenu à préciser que le marché tunisien consomme annuellement 125 mille tonnes de viande rouge, soit un chiffre d’affaires de 1250 millions de dinars.

Il y a lieu de rappeler à ce propos que les unités de la Police Municipale de Tunis et les agents du District de Police Nationale de Sidi Béchir ont effectué, mercredi 25 octobre 2017, une opération de saisie de 26 tonnes de viande asine impropre à la consommation. Cette opération a été effectuée après la découverte d’un virus mortel sur des échantillons de viande asine de l’abattoir municipal de Tunis stockée dans un entrepôt privé.

par -
Ines Taktak

Le ministère de l’Agriculture a déclaré que les autorités tunisiennes n’ont reçu aucune réclamation ou préavis de la part de l’Arabie Saoudite, concernant l’interdiction de l’importation de volailles et dérivées depuis la Tunisie.

Dans une communiqué rendu public, ce mercredi 28 décembre 2016, le ministère de l’Agriculture a que les volailles en Tunisie ne souffrent d’aucune maladie pouvant affecter la santé des consommateurs et que la grippe aviaire ayant touché le lac d’Ichkeul a rapidement été maîtrisée et ne s’est pas propagée.

par -

L’abattage de près de 77.000 volailles est en cours en Allemagne après la découverte de la souche de grippe aviaire hautement contagieuse H5N8 dans trois élevages de Basse-Saxe, région majeure de production, rapporte Reuters.

Dans trois fermes d’élevage où le virus H5N8 a été décelé ainsi que dans trois autres qui ont été en contact avec elles, l’abattage de 55.000 volailles a débuté au cours du week-end de Noël et devait prendre fin ce mardi, a déclaré le ministère de l’Agriculture du Land de Basse-Saxe, indique la même source.

Un autre cas de H5N8 a été confirmé mardi dans une quatrième ferme de Basse-Saxe, dans la région d’Oldenbourg, où 22.000 dindes doivent être abattues, a ajouté le ministère un peu plus tard.

D’après la même source, le virus H5N8 a été découvert chez plus de 500 oiseaux sauvages ces dernières semaines en Allemagne. Les cas détectés dans les élevages sont restés beaucoup plus rares.

par -
Les unités de services économiques relevant du gouvernorat de Sfax ont

Le  ministère de l’Environnement, de l’Eau et de l’Agriculture saoudien a interdit l’importation des volailles et des œufs en provenance de la Pologne et de la Tunisie, nous apprend, ce jeudi, le site « Akher Khabar ».

Cette décision intervient suite à une alerte publiée par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) confirmant ainsi la présence de cas de grippe aviaire dans les deux pays en question, ajoute la même source.

On rappelle que le ministère tunisien de l’Agriculture a récemment annoncé dans un communiqué qu’aucun cas de grippe aviaire n’a été détecté dans les élevages industriels et familiaux en Tunisie. Ledit département a ajouté que le Parc Ichkeul a été mis en quarantaine et que les contrôles sanitaires seront multipliés pour éviter la propagation de la maladie.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les virus de la grippe aviaire de sous-type H5N1 en sont l’exemple le plus connu et ils sont actuellement en circulation dans les populations de volailles dans certaines régions d’Asie et d’Afrique du Nord-est, où ils ont provoqué des cas de maladie et des décès chez l’homme depuis 1997.

par -
Le ministère du Commerce a met en garde

Le ministère du Commerce a met en garde ,dans un communiqué récemment publié, contre l’exportation illégale des produits de volailles. “Nos services saisiront, à partir de mardi 17 décembre 2013, tous les produits de volailles dont les propriétaires ne possèdent pas des autorisations d’exportation, ni de documents en appui prouvant que leurs produits ont passé par les réseaux de distribution légaux”.Et d’affirmer que « Cette mesure concernera, également, toute personne qui procède au stockage ou à la commercialisation de ces produits sans détenir les factures d’achat légales ».

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Imed Heni est un cadre de l’OACA. On ne mettra pas sa photo, pour ne pas utiliser celle du petit garçon qu’il affiche sur...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Après la disgrâce du président sud-africain, Jacob Zuma, destitué par le Parlement pour des faits de corruption, son successeur, Cyril Ramaphosa, est dans la...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 8e journée de la ligue 1 professionnelle de football, prévue les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 novembre à partir...