7 C
Tunisie
vendredi 26 février 2021
Accueil Actualités Parloirs suspendus pour les proches des détenus, selon la ministre de la...

Parloirs suspendus pour les proches des détenus, selon la ministre de la Justice

La ministre de la Justice Thouraya Jéribi a annoncé la mise en place des mesures drastiques dans les prisons tunisiennes pour prévenir la propagation de la pandémie de coronavirus.
 » L’accès aux parloirs des prisons et établissements pénitentiaires a été provisoirement suspendu pour les familles des détenus « , a-t-elle soutenu dans une interview accordée à l’agence Tunis Afrique -Presse et diffusée ce jeudi. D’après la ministre, des cabines téléphoniques ont été installés dans les prisons pour permettre aux incarcérés de contacter leurs proches.
Cette décision intervient alors que les autorités avaient renforcé, depuis le 22 mars dernier, les restrictions aux déplacements et regroupements et décrété un confinement général pour tenter d’enrayer l’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
 » Aucun cas de coronavirus n’a été signalé dans les prisons tunisiennes ni dans les établissements relevant du ministère de la Justice « , a assuré la ministre.
Elle a, à ce propos, évoqué des mesures de précaution draconiennes prises récemment par la Direction générale des prisons et de la rééducation, citant en particulier l’aménagement de sept unités pénitentiaires pour l’auto-isolement notamment à Mornaguia, le Kef, Sfax, Sousse, Mornag et Gabès.
 » Un autre centre réservé aux nouveaux gardés à vue a été mis en place à Oudhna dans le gouvernorat de Bizerte. Les prévenus doivent passer dans ce centre pas moins de 14 jours pour éviter la propagation l’épidémie de coronavirus « , a-t-elle encore souligné.
Autres procédures instaurées, selon la ministre, la suspension des visites directes des détenus, et la mise en place de dispositifs de contrôle de la température des visiteurs, en cas d’extrême nécessité.
D’après Jéribi, la grâce présidentielle décidée, depuis le 20 mars dernier, a jusque-là permis de réduire la population carcérale de 23 mille à 18 mille. Plusieurs détenus ont bénéficié d’une liberté provisoire décidée par des structures judiciaires, a-t-elle affirmé.
 » Plus de 5000 mille détenus ont bénéficié de la grâce présidentielle « , a soutenu la ministre, soulignant, dans ce contexte, l’aménagement de 12 ateliers de fabrication de bavettes de protection contre le coronavirus au profit du personnel des ministères de la Justice et de la Santé.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles