AccueilPresse localeQuand Lotfi Ben Jeddou s’offusquait des pressions sur les juges pour libérer...

Quand Lotfi Ben Jeddou s’offusquait des pressions sur les juges pour libérer les salafistes !

Dans une correspondance adressée à l’ex-chef du gouvernement Ali Laarayedh, le ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou s’était plaint des pressions auxquelles les magistrats étaient soumis pour faire preuve d’indulgence à l’égard des éléments salafistes takfiristes.

Le ministre alertait sur les menées de certains avocats, ceux acquis aux convictions islamistes comme ceux qu’il a considérés comme exerçant des pressions sur le pouvoir judiciaire, précisant que certaines associations de droits de l’homme à l’instar de « Liberté et Equité » exerçaient une forme de pression morale sur les magistrats.

Il a été joint au courrier du ministre de l’Intérieur dont le contenu a été révélé, mardi, par l’hebdomadaire « Akher khabar », un opuscule comprenant les noms des éléments « takfiristes » impliqués dans des affaires de terrorisme, et dont il a été ordonné la libération suivant leur répartition géographique, selon les gouvernorats.

Il en ressort que le Grand-Tunis arrive en tête sur ce registre avec 105 takfiristes libérés, suivi de Jendouba (53), Sousse ( 28), le Kef ( 25), Sidi Bouzid ( 23), kairouan ( 18), Ben Arous et Médenine ( 14), Mahdia ( 13), Manouba ( 12)…

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -