AccueilLa UNESaïed fait le plus bas score de son histoire. En tirera-t-il la...

Saïed fait le plus bas score de son histoire. En tirera-t-il la leçon?

Le cabinet Emrhod Consulting vient de livrer son baromètre politique pour le mois de juin. Réalisé entre le 25 et le 29 juin 2021, il voit le chef de l’Etat enregistrer son score le plus mauvais,  son taux de satisfaction auprès des Tunisiens le plus bas  de l’exercice 2021, et la seconde chute de sa popularité depuis son accession au pouvoir. Un baromètre, qui pourrait être expliqué comme la 2ère sérieuse alerte, pour une personnalité politique qui croit beaucoup en la sanction populaire et qui s’était longtemps vanté d’avoir été élu par plus de trois millions de Tunisien.

- Publicité-

–          Il dégringolait en fait, depuis 2020. Lentement mais sûrement !

Une année après son élection au poste de chef de l’Etat, les sondages le gratifiaient d’un taux de satisfaction des Tunisiens, de 49 %. Sa période de grâce en quelques sorte, n’aura pas duré davantage, et il ne cessera depuis, de dégringoler. Novembre 2020, il essuyait déjà sa 1ère grosse chute à 36 % de taux de satisfaction. Nabil Belaam jugeait  déjà cela « surprenant ». Il est vrai que ce taux était de 65 % en juin 2020, et de 58 % en septembre 2020, après avoir terminé l’exercice 2019 à 56 % de taux de satisfaction. Entre décembre 2019, c’est-à-dire deux mois après son entrée au palais présidentiel de Carthage et le mois de juin 2021, la popularité (exprimée en taux de satisfaction de son rendement) a perdu 18 points.

–          Son populisme le perdait déjà !

Cette perte ne s’explique pas nécessairement par un fait bien déterminé, mais en vérité, par  un ensemble de comportements et une manière générale de gouverner. En 1 an et un peu plus de 8 mois de présidence, l’actuel chef de l’Etat tunisien n’avait jamais essayé d’expliquer son réel programme pour sortir des crises, politique et économique, qui  secouaient le pays depuis la fin du règne de la Troïka (Ennahdha, CPR et Ettakattol), pour s’embourber ensuite dans une guerre froide avec Ennahdha. Une guerre avec le parti islamiste tunisien, et par procuration contre le chef de gouvernement Hichem Mechichi qu’il avait pourtant lui-même nominé pour ce poste. Une guerre ponctuée d’annonces indirectes de tentatives d’assassinat contre sa personne, classé sans suite après quelques enquêtes judiciaires. Une guéguerre avec son chef de gouvernement, qui culminera plus tard par le refus d’un remaniement ministériel, pour soupçons pesant sur certains nouveaux ministres jamais clairement nommés. Et derrière ce refus, c’est une guerre intentionnelle et de prérogatives constitutionnelles entre chef d’Etat et chef de gouvernement.

Le tout, toujours drapé dans un discours de complotiste, qui saurait tout dans le détail et qui ne dit rien, qui promet de riposter à ses détracteurs par une batterie de missiles qu’il ne dévoilera jamais, et des initiatives, constitutionnelles et juridiques, pour sortir le pays de la crise, et qu’il ne prendra jamais. Un populisme en somme, qui lui vaut des points dans les sondages, entraînant une descente, lente mais qui s’avère sûre, dans l’estime des Tunisiens et qui se concrétise dans les sondages sur les taux de satisfaction. Des sondages, qui ne tarderont pas à être attaqués par ses supporters, qui poussent depuis des mois le « Protecteur de la Constitution » à aller outre pour un changement de régime, et un référendum populaire, pourtant verrouillés par la constitution qu’il est censé protéger. 

–          Saïed serait-il un Marzouki en devenir ?

En janvier 2012 selon 3C Etudes, 66 % des Tunisiens faisaient confiance à l’ancien président Moncef Marzouki. En avril 2017, Emrhod Consulting indiquait que Moncef Marzouki ne remporterait que 12 % des suffrages et sera débouté des présidentielles de 2014 où il n’a récolté que 1,3 million de voix.

Pour l’instant, Kais Saïed qui bénéficiait en juin dernier de 44 % des intentions de vote (contre 45 % en mai 2021) selon Emrhod, en est loin. Le même baromètre politique juin 2021 annonçait cependant un taux d’abstentions de 54 %.

L’actuel chef d’Etat tunisien a-t-il pris connaissance du nouveau taux de satisfaction de ses 20 mois de pouvoir ? En a-t-il fait une lecture objective, loin de tout conseiller ? Si oui, en tirera-t-il les leçons qui sauveraient ce qui reste de son mandat et lui éviteraient le sort de Moncef Marzouki dont les Tunisiens avaient fini par découvrir le vrai visage ?

1 COMMENTAIRE

  1. Le président KS a été déjà averti par les internautes à plusieurs reprises pour dissoudre cette assemblée nationale devenue un cirque qui fait honte vis à vis de l’extérieur avec un gestionnaire qui ne comprend rien, incompétent et détestée par plus de 90% des tunisiens, ancien criminel des frères musulmans jugé pour être en prison à vie à l’époque de bouguiba.

    KS ne fait que parler, parler pour intimider sans aucune action pratique. Il va subir le même sort que Marzouki s’il ne se remet pas en cause et actionne tout ce qu’il vient de dire au peuple sans retard. Avec cette remise en cause et passer à l’action, il sera inscrit dans l’histoire de la Tunisie comme étant le sauveur du pays. KS a un programme mais il ne peut pas le réaliser vue ses prérogatives limitées par la constitution, c’est la raison pour laquelle il faut travailler pour changer la constitution d’un régime parlementaire à un régime présidentiel, s’il faut un référandom qu’il le fasse.
    Un président doit prendre les décisions rapidement avec courage, Bourguiba a pris son courage pour divorcer de wassila Ben Ammar qu’il l’aimait suite à son dérapage, i a gagné l’amour de son peuple, Ben Ali s’il avait le courage d’annoncer publiquement son divorce de Leila Trabelsi et de ne pas se présenter aux prochaines élections lors de son 2ème discours, il aurait gagner la sympathie de son peuple et il restera pour un 2ème mandat sans fuir son pays. Ce sont des exemples que KS pourrait s’inspirer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles