AccueilAfriqueSanté: L’Afrique face à une apparition des zoonoses

Santé: L’Afrique face à une apparition des zoonoses

L’Afrique est confrontée à un risque croissant d’épidémies causées par des agents pathogènes zoonotiques, tels que le virus de la variole du singe, a averti jeudi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), notant une augmentation de 63% du nombre d’épidémies zoonotiques dans la région au cours de la décennie 2012-2022 par rapport à la période 2001-2011.

Selon un communiqué du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique citant une nouvelle étude de l’OMS, la région africaine a signalé, depuis 2001, 1.843 événements de santé publique avérés, dont 30% sont dus aux épidémies de zoonoses, en particulier la maladie à virus Ebola, la dengue, l’anthrax, la peste et la variole du singe.

Avec la récente montée de l’épidémie de variole du singe, au 8 juillet, la région africaine a signalé cette année 2.087 cas cumulés, dont 203 cas confirmés.

La croissance démographique sur le continent africain, l’urbanisation croissante et l’empiètement sur les habitats de la faune sauvage augmentent la propagation d’épidémies de maladies zoonotiques depuis des zones reculées, a mis en garde l’OMS.

« Avec l’amélioration des transports en Afrique, la menace de voir des agents pathogènes zoonotiques se déplacer vers les grands centres urbains s’est accrue. Nous devons agir maintenant pour endiguer les zoonoses avant qu’elles ne puissent provoquer des infections généralisées et pour empêcher l’Afrique de devenir l’épicentre des maladies infectieuses émergentes », a déclaré Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, lors d’une conférence de presse tenue jeudi depuis Brazzaville, capitale de la République du Congo.

Il est complexe de contenir la propagation des zoonoses en Afrique et l’OMS recommande une approche unique de la santé qui nécessite la collaboration de divers secteurs, disciplines et communautés.

« Nous avons besoin de tout le monde pour prévenir et contrôler les maladies zoonotiques telles qu’Ebola, la variole du singe et même d’autres coronavirus », a fait savoir Mme Moeti. « Les maladies zoonotiques sont causées par des phénomènes de contagion des animaux aux humains. Ce n’est qu’en abattant les murs entre les disciplines que nous pourrons aborder tous les aspects de la riposte. »

Depuis 2008, l’OMS a renforcé sa collaboration régionale avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé animale afin de soutenir les efforts déployés pour faire face aux épidémies de zoonoses en Afrique. Récemment, les trois agences ont travaillé ensemble lors de la 14e épidémie d’Ebola, qui vient de prendre fin en République démocratique du Congo.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -