Sfax : Chahed décrète la démolition des unités polluantes de la SIAP

Sfax : Chahed décrète la démolition des unités polluantes de la SIAP

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a annoncé le démantèlement immédiat des unités polluantes de la SIAP, à Sfax, lors d’une visite jeudi 20 avril 2017 à cette usine, en vue de «garantir le droit des citoyens à un environnement sain». Le site de ces unités industrielles, qui restera la propriété de l’Etat, sera réhabilité. Des crédits de l’ordre de 75 millions de dinars seront alloués au programme de réhabilitation qui comporte l’édification d’un pôle technologique, d’un centre de formation et d’un centre sportif, ce qui est de nature à accroître le rayonnement de la ville de Sfax, a-t-il fait savoir.

Chahed a indiqué que les échéances du démantèlement, de la réhabilitation et de la construction d’un nouveau pôle technologique seront fixées, dans la perspective de la préservation de l’environnement et de la nature dans la région. Il a assuré que les droits des employés de la SIAP seront garantis, sans toutefois donner plus de précisions à ce sujet. Il ne s’est également pas prononcé sur le maintien ou non de l’activité de production du superphosphate simple (SSP), demandé par le groupe chimique tunisien (GCT), en tant qu’activité non polluante présentant une alternative à la production de l’acide phosphorique.

Il y a lieu de rappeler que la coordination de l’environnement et du développement (regroupant près de 40 associations et organisations actives dans le domaine de l’environnement) et une grande partie de la société civile sont déterminées à faire disparaître toutes les activités de production du phosphate du centre ville. De leur côté, plusieurs employés de la SIAP ont appelé lors de l’arrivée du convoi du chef du gouvernement à ne pas fermer l’usine et à la maintenir. Le député Badreddine Abdelkefi, du Mouvement Ennahdha pour le gouvernorat de Sfax, a indiqué à l’Agence TAP que la question du maintien de l’activité de production du superphosphate simple (SSP) n’a pas été encore tranchée, dans l’attente des résultats d’une étude en cours de réalisation à ce propos. L’élaboration de cette étude a été décidée lors d’ une réunion, tenue au niveau du gouvernorat de Sfax, avec la participation de plusieurs parties (UGTT, GCT, coordination de l’environnement et du développement).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire