AccueilActualitésSignature d'une déclaration d'intention tuniso-française visant à lancer un dialogue dans le...

Signature d’une déclaration d’intention tuniso-française visant à lancer un dialogue dans le secteur numérique

Le premier ministre français, Jean Castex a déclaré, mercredi à Tunis, que la France et la Tunisie signeront une déclaration d’intention visant à lancer un dialogue dans le secteur numérique.

- Publicité-

L’objectif de cette déclaration est de renforcer la coopération dans ce secteur et de partager les expériences entre les deux pays, a-t-il fait savoir, lors de la clôture des travaux de la rencontre économique Tuniso-Française, tenue au siège de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), sous le thème «Partenariat tuniso-français pour une plateforme d’innovation régionale.

Il a, à ce titre, indiqué que de nombreuses entreprises françaises leaders dans le secteur du numérique entendent prendre leurs parts dans ce dialogue, affirmant l’engagement de son pays à soutenir la stratégie digitale de la Tunisie.

Sur un autre volet, Jean Castex a souligné que la France souhaite aider la Tunisie à accroître son intégration dans les chaînes de valeurs européennes, d’autant que ce pays jouit, selon lui, de plusieurs atouts dont sa proximité avec l’Europe, sa jeunesse créative outre la langue et les valeurs partagées avec son pays.

 » La dynamique de relocalisation des chaînes de valeurs offre, par conséquent, une opportunité pour la Tunisie », a-t-il souligné, estimant que cela suppose un travail de communication et un effort de remise à niveau de l’infrastructure.

Il a, par ailleurs, souligné que la France continuera à soutenir les réformes engagées par les autorités tunisiennes visant à accroître son attractivité, à améliorer son climat d’affaires et à créer de la richesse.

« Je veux à ce titre saluer le plan de réforme qui a été présenté au Fonds Monétaire International (FMI). Ce plan est très important pour la Tunisie et pour le partenariat franco-tunisien », a-t-il déclaré, ajoutant que la France ne ménagera aucun effort pour soutenir la Tunisie dans ce travail de réforme, tout « en veillant à respecter sa souveraineté ».

Le premier ministre français a, d’autre part, saisi l’occasion pour lancer un appel aux investisseurs tunisiens à choisir la France afin de lancer et développer leurs projets, se félicitant, dans ce sens, du fait que la Tunisie ait été le premier investisseur africain en France, en 2020.

S’exprimant, à cette occasion, le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi a, également, lancé un appel aux investisseurs locaux et étrangers afin de continuer à croire en la Tunisie, affirmant l’engagement de son gouvernement à les accompagner et lever toutes les entraves qui font obstacle au développement des affaires.

Avec près de 1400 entreprises employant plus de 150 mille personnes, la France reste le 1er investisseur étranger en Tunisie, selon les données publiées par l’UTICA.

Le Premier ministre français Jean Castex est en visite officielle de deux jours (2 et 3 juin) à l’occasion du troisième Haut conseil de coopération franco-tunisien. Ce conclave réunit tous les deux ans les deux chefs de gouvernement et des ministres des deux pays pour évoquer les sujets de coopération.

Plusieurs accords de partenariat et mémorandums d’entente doivent être signés à l’issue de la réunion du Haut Conseil de Coopération franco-tunisien. Ils concerneront les domaines de l’économie, la justice, la défense, la sécurité, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,431SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles