AccueilAfriqueSommet décisif de la Cédéao à Accra

Sommet décisif de la Cédéao à Accra

Le 61ème sommet ordinaire de la Cédéao s’est ouvert, ce dimanche matin, à Accra, au Ghana. L’organisation ouest-africaine avait remis à ce 3 juillet les décisions liées aux sanctions à lever ou à prendre pour le Mali, la Guinée et le Burkina Faso. Les trois pays ont redoublé d’efforts ces dernières semaines pour prouver leur bonne volonté.

Les chefs d’État de la Cédéao sont actuellement en huis-clos, sans aucun représentant malien, guinéen ni burkinabè… En effet, les trois pays sur lesquels vont se concentrer les discussions n’ont pas été invités à ce sommet dit « ordinaire ». Rappelons qu’ils sont actuellement suspendus des instances de la Cédéao. Dans son discours d’ouverture, le président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi-Brou, a rappelé que l’Afrique de l’ouest était « fortement ancrée dans la démocratie » mais que les transitions en cours au Mali, en Guinée et au Burkina « peinaient encore, à des degrés divers, à obtenir des résultats probants », des mots pas très encourageants, il faut le dire. Jean-Claude Kassi-Brou a rappelé que le dialogue avec ces trois pays se poursuivait grâce aux médiateurs qui sont présents à Accra et qui présentent, tout au long de la journée, leurs rapports respectifs aux chefs d’État de la Cédéao. Ces derniers en tireront les conclusions qu’ils estimeront devoir en tirer.

Pour la Guinée, le Burkina Faso et le Mali, ce sommet de la Cédéao est décisif. Les deux premiers cités sont en effet sous la menace d’éventuelles sanctions économiques, la transition de trois années qu’ils proposent avant le retour à l’ordre constitutionnel étant jugée bien trop longue par les chefs d’État de la sous-région.

Pour le Mali, c’est tout l’inverse. Bamako espère que les sanctions économiques et financières qui le frappent depuis le 9 janvier dernier seront enfin levées. Les déconvenues des précédents sommets appellent à la prudence, mais que ce soit chez les sources diplomatiques ouest-africaines ou du côté des dirigeants maliens, l’optimisme prévaut à la veille du sommet.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,003SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -