Sondage de Sigma Conseil : Les Tunisiens ont-ils perdu le goût de...

Sondage de Sigma Conseil : Les Tunisiens ont-ils perdu le goût de la Révolution ?

par -

L’Institut Sigma Conseil a réalisé une étude sur la perception des Tunisiens des événement du 17 décembre 2010, ayant conduit à la chute du régime déchu. Le sondage a été réalisé les 15 et 16 décembre 2015, sur un échantillon de 1030 individus âgés de plus de 18 ans, selon Hassen Zargouni.

 

 

vlcsnap-error247

 

Les résultats de cette étude publiée, jeudi au cours de l’émission « le 8ème Jour », à El Hiwar Ettounsi, révèlent qu’environ 76% des tunisiens interrogés considèrent que cette date représente pour eux la Révolution, tandis que 24% voient cet événement d’un autre œil.

 

vlcsnap-error110

 

Interrogé sur leur perception de la Révolution, 40% des Tunisiens considèrent que c’est la Révolution des jeunes, tandis que pour 19%, elle est celle du peuple. Une frange de la population tunisienne se montre plus critique à cet égard, car 14% des jeunes voient que leur Révolution est détournée en faveur de leurs ainés.

 

Le sondage de Sigma Conseil a également porté sur vlcsnap-error302l’évaluation des Tunisiens des réalisations de la Révolution survenues après le 14 janvier. Les résultats de cette étude révèlent que seulement 11.2% (3.1% + 8.1%), estiment que les réalisations sont grandes. A l’inverse, 79.5% (26.6% + 42.9%), estiment que les réalisations sont insignifiantes, et 17.4% des sondés se sont prononcés de façon plus critiques à l’égard de la Révolution qui, disent-ils, n’a rien rapporté de positif.

vlcsnap-error329L’étude d’opinion publique a aussi porté sur l’évaluation des Tunisiens du changement social survenu après le 14 janvier. Les résultats de cette étude révèlent qu’environ deux tiers 71% (60.9% + 10%), des Tunisiens interrogés considèrent, effectivement, que la Révolution a apporté une nette amélioration de la liberté d’expression et le libre accès aux informations.

 

Les Tunisiens sont à bout de souffle, même s’ils vlcsnap-error408désespèrent, leur espoir dans leur Révolution est toujours très présent malgré un taux élevé de chômage qui accable les personnes dans de nombreuses régions.

Cela s’explique notamment par le fait que 56% des Tunisiens attendent que le gouvernement fasse, de son côté, plus d’efforts pour réduire le taux de chômage.

L’étude révèle également une autre donnée, qui fait savoir que 39.7% des interrogés souhaitent plus de sécurité.

 

1 COMMENTAIRE

  1. CINQ ANS
    Ecrit par A4 – Tunis, le 17 Décembre 2015

    A seulement cinq ans, elle est déjà vieille
    Recroquevillée, triste dans sa corbeille
    Elle n’a que cinq ans et je ne sais pas comment
    Elle a pu nous faire tous ces monstrueux enfants
    Des enfants bâtards atteints de malformations
    Traînant des maladies, souffrant d’aliénation

    A seulement cinq ans, elle est vraiment laide
    Vivant sans le sous, sans ressources et sans aide
    Vivotant ou presque, emportée par les vents
    Ne sachant comment faire sur du sable mouvant
    Comment ne pas perdre son sang et sa sève
    Avec des enfants fainéants … ou en grève ?

    Elle a à peine cinq ans et je la trouve moche
    Avec rien dans la tête et rien dans les poches
    Rien à offrir dans ce lamentable désert
    Que le partage équitable de la misère
    A tous ces suceurs de sang, à tous ces frérots
    Et à tous ces lâches qui se prennent pour des héros

    A cinq ans de survie, elle est déjà sourde
    Elle a plein les oreilles de mensonges et bourdes
    Elle ne veut plus entendre, elle a vraiment marre
    De tous ces écervelés, de tous ces vantards
    Qui lui disent la chose et puis son contraire
    Qui toujours radotent sans jamais se taire

    Au bout de cinq ans de nuit, moi c’est à genoux
    Que je prie toutes les diablesses aux dents de loup
    Tous les marabouts, les saints et même les madones
    Que j’implore Satan, le grand Satan en personne
    Pour qu’elle décide enfin de faire comme celles d’antan
    Qui ont dévoré tout cru leurs maudits enfants !

Laisser un commentaire