AccueilAfriqueSoudan : Le premier ministre Hamdok ramené chez lui « sous étroite...

Soudan : Le premier ministre Hamdok ramené chez lui « sous étroite surveillance »

Après des semaines de tensions entre militaires et civils qui se partagent le pouvoir au Soudan depuis la destitution de Omar Al-Bachir en 2019, le général Abdel Fattah Abdelrahman Al-Bourhane, qui était à la tête de l’autorité de transition soudanaise, a annoncé lundi 25 octobre que l’armée avait arrêté la quasi-totalité des dirigeants civils.

- Publicité-

Ce coup d’Etat compromet grandement la transition amorcée après trente années de dictature dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Le bureau du premier ministre soudanais Abdallah Hamdok a annoncé, mardi soir, que le dirigeant, dont la communauté internationale réclamait la libération à l’armée depuis lundi 25 octobre, avait été ramené avec son épouse chez lui « sous étroite surveillance ».

« Plusieurs ministres et dirigeants politiques sont toujours en état d’arrestation dans des endroits inconnus », poursuit le texte. Lundi, des militaires avaient arrêté la quasi-totalité des dirigeants civils du Soudan, avant que leur chef, le général Abdel Fattah Al-Burhane, n’annonce la dissolution de toutes les institutions du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,857SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles