AccueilLa UNESTEG: Un nouveau mode de facturation pour une facture copieusement salée!

STEG: Un nouveau mode de facturation pour une facture copieusement salée!

La STEG œuvre actuellement à la réalisation d’un projet pilote  à la faveur duquel sera  modifié le modèle de facturation, et de réduites les plaintes des clients concernant les montants surestimés  qu’ils sont sommés de payer, a annoncé son directeur commercial, Sami Ben Hamida.

Dans une interview accordée à  African Manager,  il a confirmé que le projet de compteur intelligent permettra de modifier la politique de facturation. En effet, le branchement des réseaux et l’installation des compteurs débutera en 2023 et s’étendra sur trois ans, sachant que le travail en cours concerne la base de données.

Ce projet permettra la prestation d’un service prépayé via des cartes de recharge, qui seront facultatives, et des factures mensuelles de consommation seront approuvées pour être payées à distance. De plus, un intervalle de temps sera prévu pour la recharge afin d’éviter les coupures d’électricité à l’expiration du solde.

Le projet vise à installer environ 400 000 compteurs intelligents pour la distribution d’électricité, ce qui représente environ 10% du nombre total de compteurs  installés sur tout le territoire tunisien.

En attendant l’achèvement des travaux  liés au projet et sa mise en service au cours des prochaines années, l’entreprise a lancé le service de relevé à distance, les clients pouvant  remplacer la facture estimée par une facture de consommation et la payer en temps réel en effectuant  eux-mêmes le relevé  du compteur,  et il est attendu  une croissance de la demande sur ce service augmente, ce qui réduira le mécontentement face aux factures « salées ».

Le nouveau  tarif de l’électricité

En réponse à une question concernant l’augmentation des factures d’électricité et de gaz au cours du mois de septembre, le directeur commercial de la Steg a confirmé que l’augmentation remonte au mois de  mai dernier, niant ce  le bruit qui en a couru  évoquant une  nouvelle  augmentation des factures,  assurant  qu’il n’y aura pas de nouvelles augmentations en 2022.

Il a, également, déclaré que l’augmentation des prix a été dictée  par la situation mondiales et la hausse continue des prix du carburant  en lien  avec la guerre russo-ukrainienne, et les perturbations des marchés de l’énergie dues à la réduction des approvisionnements et au coût élevé des produits  pétroliers.

Ainsi,  aux termes  du nouveau tarif, le client dont la consommation d’électricité est inférieure à 200 kilowatts par mois n’est pas concerné par le nouveau tarif, mais si la  moyenne de consommation mensuelle  d’électricité du client domestique  se situe entre 200 et 300 kilowattheure, le prix de 218 millimes par kilowatt sera calculé, soit le tarif maximum pour chaque consommation sans bénéficier du paiement fractionné.

En ce qui concerne les clients dont la consommation mensuelle d’électricité basse tension dépasse 500 kilowattheures par mois, ils seront tenus de payer le kilowatt à 414 milllimes , et si la consommation se situe entre 300 et 500 kilowattheure, le Kw sera payé 341 millimes.

S’agissant de l’ajustement des prix du gaz naturel, Ben Hamida a confirmé que pour les clients basse tension, il n’y a pas de changement dans le tarif du gaz naturel pour les clients domestiques qui consomment 30 mètres cubes par mois ou moins, car le prix est de 231 millimes pour les clients domestiques et est de 243 millimes par mètre cube pour les clients non domestiques, notant que ces clients représentent 68% des usagers.

Si la consommation dépasse 30 mètres cubes à 60 mètres cubes par mois, le nouveau tarif passera de 341 à 368 millimes par mètre cube, tandis que le tarif pour une consommation comprise entre 60 et 150 mètres cubes passera de 447 à 556 millimes par mètre cube ; enfin,  si la consommation dépasse 150 mètres cubes, le tarif passe de 557 à 824 millimes.

Le taux d’augmentation pour les clients haute tension est de 12%, tandis que l’augmentation pour les clients moyenne tension est de 2,5% par mois à partir de mai 2022 sur une période de 6 mois.

L’augmentation de la consommation de gaz naturel des industriels de la haute et moyenne pression est estimée à 15 %.

Électricité aux normes internationales

Le directeur commercial a déclaré que la Société tunisienne de l’électricité et du gaz a dépassé le pic, et a réussi à sécuriser l’électricité de la qualité requise au cours de l’été 2022, malgré les grands défis auxquels elle a été confrontée en termes de températures record et malgré la conjoncture mondiale et énergétique difficile.

Il a, également, déclaré qu’une augmentation notable de la demande d’énergie électrique avait été enregistrée, atteignant son apogée le 8 septembre de cette année,  soit 4 677 mégawatts, contre 4 472 mégawatts enregistrés l’année dernière.

Il a souligné que la demande d’électricité est en constante augmentation et oscille entre 4 et 5%, ajoutant que la STEG fournit de l’électricité aux normes internationales.

Dans un contexte annexe, il a indiqué que le volume des dettes dues par les clients s’éleve à 2,8 milliards de dinars, répartis à parts égales entre les secteurs privé et public.

Il a, par ailleurs, appelé les clients à apurer les factures afin de préserver le service public et la continuité de leur approvisionnement en électricité et en gaz, afin que l’entreprise puisse remplir ses obligations envers les fournisseurs et autres vis-à-vis.

Il  s’est également exprimé sur l’aggravation du phénomène de vol d’électricité et de détournement de cuivre, soulignant que les responsables et les agents de la STEG déploient de gros efforts pour sécuriser le réseau de distribution d’électricité qui s’étend sur une longueur de 180.000 km.

- Publicité-

2 Commentaires

  1. Le vrai problème consiste que la steg ne revise jamais les prix a la baisse quand le prix du du pétrole revient au case départ ca veut dire suand il baisse. C est l escroquerie pure et simple

  2. Oui, des factures mensuelles, il faut le faire rapidement, cela nous evitera à passer aux tranches 3 et plus, du fait que le paiement est basé sur la date d’émission de la facture, dans le cas contraire , si vous prenee vous même votre consommation avant l’émission de la nouvelle facture, cette consommation sera indexée sur la facture précédente d’ou un passage de tranche . Ce qui est anormal, mais cest la Steg le plein de technologie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -