AccueilHi TechStrava, l’appli Fitness qui localise les bases militaires américaines secrètes

Strava, l’appli Fitness qui localise les bases militaires américaines secrètes

Sites de la CIA, bases militaires secrètes, troupes en Ukraine, emplacements de sites de missiles ou Jogging à Kandahar : la carte mondiale des coureurs sur la plateforme Strava est désormais un enjeu sécuritaire.

- Publicité-

Strava est une application qui établit une « carte du monde des joggeurs » depuis 2009, elle trace le parcours des sportifs du dimanche, des athlètes qui courent les marathons dans tous les coins du monde mais aussi des militaires qui font leurs entraînements quotidiens sur des bases militaires, parfois secrètes, en Syrie, Afghanistan, en Irak, au Niger ou en Ukraine .

En novembre 2017, Strava a mis en ligne une carte mondiale qui indique l’activité de ses 27 millions d’utilisateurs. Mais c’est un chercheur australien, Nathan Ruser, qui a alerté, le dimanche 28 janvier 2018, sur les implications sécuritaires de cette mise en ligne. En effet, il a pu reposter de chez lui l’emplacement des bases opérationnelles américaines à Kandahar, en Afghanistan, qui apparaissaient sur la carte de Strava grâce à l’activité des soldats qui s’entraînaient autour des bases. « Ceci est grave, car ces signalements pourraient servir à des combattants ennemis pour préparer des embuscades ou à des fins de contre-espionnage » selon Nathan Ruser.

Pour être signalé sur la carte, il faut avoir l’application sur son Smartphone ou être connecté avec un bracelet Fitbit à la plateforme Strava. Or l’armée américaine avait équipé les GI avec 2500 de ces bracelets à l’occasion d’une opération de lutte contre l’obésité en 2013, particulièrement dans les montagnes afghanes et au Moyen Orient. Ce qui signifie que si des petits points lumineux apparaissent sur la carte de Strava dans ces régions cela signifie une activité militaire, c’est ainsi qu’une activité a été signalée à Mogadiscio, en Somalie, dans une zone qui abriterait une base de la CIA, ainsi que dans un autre « site secret » près de Djibouti. Par ailleurs des mouvements de troupes ont été signalées sur la carte dans la région de Donetsk en Ukraine.

Jeffrey Lewis, directeur du programme de non-prolifération en Asie du Sud-est de l’université, a alerté sur les implications sécuritaires plus graves de cette mise en ligne de la carte Strava. En effet ces données permettent de suivre les déplacements des soldats affectés à la protection de site de lancement de missiles, ”ce qui constitue une « catastrophe potentielle » selon lui. Le Pentagone prend très au sérieux la question, a déclaré Audricia Harris, porte-parole du Pentagone. « Le Département de la Défense est en train d’évaluer la situation afin d’assurer la sécurité du personnel du département sur le territoire comme à l’étranger« , ajoute-t-elle.

Strava pour sa part a répondu simplement que des « athlètes peuvent changer les paramètres de leurs données ‘en privé’ pour qu’elles ne soient pas collectées ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,458SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles