Taïeb Houidi alerte sur le danger une énième expérimentation

Taïeb Houidi alerte sur le danger une énième expérimentation

Taïeb Houidi est un Géographe-Economiste, et Directeur du bureau d’études Dirasset International. Il publie ce jeudi 19 septembre 2019, un statut, intéressant à lire, à l’heure où beaucoup, dont la presse française, commencent à pousser vers une autre révolution en Tunisie, sous couvert de jeunesse.

«Être jeune n’autorise pas de casser l’Etat pour une pseudo-démocratie locale dont nous connaissons tous les conséquences désastreuses en Libye, au Venezuela et ailleurs.
Accepter cela, c’est donner carte blanche à une énième expérimentation dans le laboratoire des ténèbres. Le pays ne peut plus supporter cela.
Il faut cesser de tergiverser et de finasser sur la nécessité de «l’écoute d’une large frange de la population». Le pays a besoin de croissance, de justice et d’ordre. Il ne peut plus se permettre 5 années supplémentaires d’errements.
Il est nécessaire que nous prenions nos responsabilités en faisant barrage aux apprentis sorciers.

1 COMMENTAIRE

  1. Certes, on ne pas faire barrage au peuples mais à ceux qui veulent parler en son nom.
    En partant du fait que tous les politiciens d’hier, d’aujourd’hui et de demain sont éphémères, la responsabilité de tous les intervenants au nom du peuple doivent se munir de stratégies pacifiques où le respect de l’adversaire est une obligation. Personne ne peut s’opposer à moyen et court terme à la volonté du peuple, mais ceux qui veulent prendre sa direction et le mettre sous leurs commandes doivent être intelligents, non bruts, et convaincants par la force leurs idées, de leurs programmes et de leurs moyens pacifiques d’actions. Tout l’espoir est permis, si les prochains occupants du sommet de l’hiérarchie politique travaillent pour la cohésion et l’instauration de l’ambiance sociale qui favorise le respect des uns les autres, le respect du travail individuel et collectif productif et le dédain de la paresse et de la haine etc..
    Les Tunisiens n’ont pas eu peur des barbus et sont actuellement à la deuxième phase de leurs révolution pacifique. Notre peuple mérite le respect et est condamné à être solidaire, travailleur, optimiste, honnête et non corruptible pour n’importe quel motif et pour n’importe quelle partie nationale ou étrangère. L’amour de notre patrie est un ensemble d’actions qui commencent par un sourire spontané innocent, par les paroles non agressives, par l’entraide non conditionnées jusqu’aux sacrifices des biens du moins cher au plus cher. Vive la Tunisie pour nous Tous et que personne ne se sente plus Tunisien qu’un autre

Laisser un commentaire