AccueilLa UNETunis-Attentat de Nebeur : Les terroristes visent l’annulation des élections présidentielles et...

Tunis-Attentat de Nebeur : Les terroristes visent l’annulation des élections présidentielles et il n’est pas exclu qu’ils assassinent un candidat au scrutin

A défaut de perturber les élections législatives, le terrorisme cherche à s’en prendre au scrutin présidentiel dont la campagne électorale a été lancée voici trois jours. Les terroristes pensent l’avoir fait en tendant, mercredi, une embuscade à un bus de l’Armée nationale qui transportait des militaires et leurs familles, au niveau de la délégation de Nebeur du gouvernorat du Kef, alors qu’il se rendait à Jendouba.

- Publicité-

Le bilan de l’attentat encore provisoire, fait état de quatre tués et d’une douzaine de blessés, selon le porte-parole officiel du ministère de la Défense dont on attendait en début de soirée, un communiqué fournissant tous les détails de cette lâche opération terroriste qui a visé non seulement des militaires, mais leurs familles, c’est-à-dire leurs femmes et leurs enfants.

Sous cet angle, l’attentat mérite que l’on s’y arrête tant il pourrait s’agir d’une « mutation qualitative » dans la stratégie des terroristes qui, selon toute apparence, ont échoué à croiser le fer avec les unités de l’Armée nationale et des forces de sécurité sur le terrain, c’est-à-dire sur les hauteurs de Chaambi, de Sammama et d’ailleurs.

En s’en prenant à des civils, ce qui était rarement le cas, les terroristes semblent vouloir passer à un autre palier, celui de s’attaquer à des agglomérations urbaines où l’impact de leurs funestes menées et actes serait dévastateur. Il est vrai que semblable objectif figurait dans leurs multiples projets, comme l’ont reconnu maints terroristes capturés, lors de leur interrogatoire.

Néanmoins, il se précise de plus en plus que l’objectif essentiel et premier poursuivi par les terroristes à travers l’attentat de Nebeur est de saboter les prochaines élections présidentielles, dans le but d’entraîner leur annulation.

L’expert en sécurité stratégique et ex colonel de la Garde Nationale, Ali Zeramdini a affirmé à Africanmanager qu’une cellule terroriste installée dans l’Est de l’Algérie est derrière l’opération de Nebeur. « Toute la zone est aujourd’hui menacée par le danger terroriste et la zone Ouest de la Tunisie devient un refuge pour les terroristes de plusieurs nationalités », a ajouté l’expert, soulignant que « ces terroristes sont en train de mener des opérations dans le but de provoquer le désordre et la peur ».

D’après lui, la Tunisie se trouve aujourd’hui face à une guerre sans relâche contre ce danger qui a pris de l’ampleur. « Le combat contre les terroristes va se poursuivre même si les forces de sécurité ont réussi à démanteler plusieurs réseaux », a-t-il souligné précisant que le travail devra s’intensifier et la lutte contre le terrorisme n’est pas exempte de victimes.

Ces opérations auront-elles des effets sur les présidentielles ? Certainement non, a répondu Zeramdini mettant l’accent sur la prise de conscience des Tunisiens qui ont exprimé à maintes reprises leur refus de ce fléau.

Embrayant sur cette analyse, l’expert en groupes islamistes, Alaya Allani, a estimé dans une déclaration à Africanmanager que « les terroristes tentent de prendre leur vengeance après la réussite des dernières opérations sécuritaires les visant notamment celle d’Oued Ellil qui s’est soldée par la morts de six d’entre eux dont cinq femmes » a déclaré à Africanmanager l’expert en groupes islamistes, Alaya Allani.

Il a estimé que les groupes terroristes essayent de tester l’opérabilité des forces de sécurité et celles de l’Armée nationale et leur capacité à déjouer leurs plans et projets, affirmant que leur objectif principal est de saboter et mettre en échec le processus de transition, singulièrement les élections présidentielles prévues pour le 23 novembre courant.

A ce propos, il n’a pas exclu que les groupes islamistes soient en train de former le projet d’assassiner une des personnalités candidates au scrutin présidentiel, car, pensent-ils, l’assassinat d’un candidat à cette consultation électorale se traduira inéluctablement par l‘annulation des élections présidentielles et leur tenue à une date ultérieure.

M.L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,850SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles