AccueilLA UNE IDTunis : Les Top et les Flop chez les intermédiaires en Bourse

Tunis : Les Top et les Flop chez les intermédiaires en Bourse

Le nombre de sociétés d’intermédiation en bourse s’élève à vingt trois (23) sociétés dont sept (7) sont des filiales d’établissements de crédit. Elles emploient approximativement 560 personnes.

Vingt-et-une (21) sociétés exercent l’activité de gestion de portefeuilles en valeurs mobilières pour le compte de tiers. Au 31 décembre 2013, le nombre de comptes individuels gérés par les sociétés d’intermédiation en bourse s’élèvait à 4219 comptes valorisés à 782 MD ;

Le capital social des sociétés d’intermédiation en bourse varie entre 1 MD et 10 MDT. Dix-huit sociétés ont un capital compris entre 1 MD et 3 MDT, quatre sociétés disposent d’un capital compris entre 3 MD et 6,5 MD et une seule société a un capital social égal à 10 MD. Le réseau commercial des intermédiaires en bourse est composé de 31 agences.

Le volume total des opérations réalisées par les intermédiaires en bourse (y compris les opérations d’enregistrement) avait atteint, en 2013, le volume de 7725 MDT, contre 5854 MDT en 2012. Les opérations d’enregistrement (hors déclaration), qui représentent 59% du volume total des opérations réalisées par les intermédiaires en bourse, se sont élevées à 4589 MDT. Les opérations effectuées par les intermédiaires en bourse sur le marché de la cote de la bourse ont connu une légère baisse de 26% par rapport à l’année 2012.

En 2014, les 23 intermédiaires boursiers totalisaient un produit d’exploitation de plus de 486,4 MDT pour un total de bénéfices qui n’atteint même pas les 100 MDT. Le 25 mai dernier, le CMF (Conseil du marché financier), publiait un tableau relatant le résultat financier de chaque intermédiaire.

Classement 2014 des intermédiaires bénéficiaires (Source : CMF. Unité Dinar tunisien).

 

Sur les 23 opérateurs sur le marché boursier, seuls 14 annonçaient des résultats bénéficiaires. Un tableau dont l’opérateur Mac Sa conteste le classement en termes de bénéfices et se déclare leader en termes de courtage.

Ce classement ne semble en tout cas satisfaire, ni les bénéficiaires, ni les déficitaires. Le premier d’entre eux, Axis Capital Bourse, selon le CMF, affirme ainsi que ce résultat est réducteur dans la mesure où il ne parle que l’intermédiation boursière où l’opérateur est classé déficitaire et que ce tableau compare des choses incomparables. Farid Ben Brahim affirme que les résultats de 2015 seront nettement meilleurs et nous annonce à l’occasion que l’opérateur dont il a la responsabilité, a décidé une augmentation du capital d’un million DT pour consolider ses fonds propres.

Reste enfin à relever les autres défaillances de certains de ces intermédiaires boursiers. Le rapport du CMF pour l’exercice affirme ainsi que «l’examen des rapports relatifs à l’année 2013 a fait ressortir que 2 sociétés d’intermédiation en bourse ont déclaré exercer l’activité de démarchage financier sans agrément préalable. Six sociétés avaient déclaré ne pas disposer de système d’alarme contre le vol, de détecteur d’incendie et de coffre-fort pour la conservation des fonds en espèces. Cinq autres avaient déclaré que le relevé de compte ne mentionne pas le solde de début du trimestre en valeurs mobilières et en espèces, le solde de fin du trimestre en valeurs mobilières et en espèces ainsi que les opérations réalisées au cours du trimestre. Quatre sociétés ont mentionné que les ordres clients transmis par écrit ne sont pas établis en double exemplaire dûment horodatés et signés, 3 ne remettaient pas à leurs clients un exemplaire des ordres transmis par écrit et une seule a déclaré ne pas respecter les règles régissant les ordres transmis par téléphone.

Ka Bou

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -