Tunis :Toute la vérité sur le pétrole tunisien. Bientôt, le prix...

Tunis :Toute la vérité sur le pétrole tunisien. Bientôt, le prix à la pompe fluctuera selon le cours mondial

par -
Beaucoup d’encre et de salive ont coulé à propos du dossier des «ressources naturelles » tunisiennes et plus précisément du dossier des contrats pétroliers et de la situation énergétique tunisienne. Des plateaux TV ont fleuri ça et là avec des «professionnels»  ...

Beaucoup d’encre et de salive ont coulé à propos du dossier des «ressources naturelles » tunisiennes et plus précisément du dossier des contrats pétroliers et de la situation énergétique tunisienne. Des plateaux TV ont fleuri ça et là avec des «professionnels» dont personne n’avait entendu parler auparavant et des «experts» de tous genres dans ce domaine. C’est ainsi que des dossiers de «Fassed» ont été ouverts et que le Tunisien a notamment découvert qu’il vit dans un pays bâti sur un gigantesque lac de pétrole souterrain. Plus réellement, le consommateur tunisien s’est aussi beaucoup intéressé à ce dossier, après les multiples augmentations qui ont maintenant propulsé le litre de l’essence pour sa voiture à 1670 millimes et qu’il voit que le prix du baril de l’or noir n’est plus qu’à 40 USD ou pas loin. Qu’en est-il au juste ?

– Sommes-nous assis sur un lac pétrolier souterrain ?

De tout ce dossier, le PDG de l’Etap (Entreprise tunisienne des activités pétrolière) et le DG de l’énergie au ministère de l’Industrie, de l’énergie et des mines, ont parlé pendant deux longues heures ce mercredi 4 février 2015 sur les ondes de la radio nationale tunisienne.

Par leur truchement, on apprend que le total des réserves probables du pays n’est que de 419 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep). La Tunisie en a jusque-là extrait 187 millions de Tep et il ne lui reste dans son sous-sol que 241 millions Tep. En tout et pour tout, la Tunisie n’a accordé que 38 permis d’exploration et donné 53 concessions d’exploitation dont seulement 40 sont en production.

A cause des grèves, des protestations et de tous les mouvements sociaux qui ont secoué le pays et le Sud tunisien ces dernières années, l’indépendance énergétique de la Tunisie qui était de 71 % en 2013, n’était plus que de 59 % en 2014. Au moins quatre grands projets pétroliers sont aux arrêts, à cause de l’article 13 de la Constitution. Il s’agit des permis de Franig et Baguel qui sont entre les mains de la société Pirinco, d’Amilcar qui est entre les mains de British Gaz, de Borj El Khadhra où travaille l’italien ENI et de Zarate où opère PR Ressources.

Pour l’anecdote, mais elle est réellement authentique, creuser même un simple puits d’eau ou pêcher en mer, demanderait une autorisation de l’ARP (Assemblée des représentants du peuple). Autre vérité à connaître en Tunisie, tout ce que pourrait contenir votre parcelle de terrain, où qu’elle soit, ne vous appartient pas. Il est juridiquement propriété de l’Etat.

– Les étrangers consomment-ils le pétrole du Tunisien ?

Autre vérité. La Tunisie produit 5,5 millions de tonnes de gaz naturel et en consomme par le biais de la Steg, plus de 8 millions de tonnes. La différence, puisque la production ne couvre que 47 % des besoins, est importée de l’Algérie. Pour le pétrole, la Tunisie produit 2,5 millions de Tep et en consomme 5,61 millions de Tep. 17 % de la consommation proviennent de la contrebande. En décembre dernier, cette proportion est descendue à 10 %.

Le pétrole produit en Tunisie n’est pas de la même qualité que les produits consommés localement. C’est ce qui explique l’exportation qui touche 67 % de la production tunisienne. En 2014, les recettes de l’Etat provenant de cette exportation, étaient de 1,6 milliard de dinars tunisiens. Mais l’Etat tunisien ne reçoit pas que cela. En impôts et taxes diverses, le trésor public tunisien avait engrangé et empoché en 2013, un peu plus de 3,5 milliards DT par an. 737 MDT provenaient de l’impôt sur les bénéfices des sociétés étrangères et 860 MDT du seul impôt sur les bénéfices de l’Etap. L’Etat perçoit aussi des royalties d’une moyenne de 11 % sur la rente pétrolière des entreprises étrangères notamment, 20 % de la production pétrolière sont vendus à l’Etat à des prix préférentiels à 10 % moins que le cours mondial, une redevance dite de prestation douanière de 15 % et toute une panoplie de taxes. Au final et selon le DG de l’énergie et le PDG de l’Etat, l’Etat tunisien arrive à récupérer … 80 % de la rente pétrolière. Uniquement 20 % reviennent aux sociétés étrangères qui prospectent et produisent. Ces 20 % incluent même la récupération des charges.

– Pourquoi pas de baisse des prix à la pompe et que se passerait-il si on enlevait la compensation ?

Précisons au passage, selon les déclarations des deux responsables tunisiens du secteur pétrolier, que les contrats qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive, sont presque standards. Ils sont âprement négociés par des spécialistes tunisiens et rien n’est signé sans l’accord d’une haute commission. Suite au tapage médiatique, tous les contrats ont été photocopiés et envoyés aux limiers du pôle judiciaire financier. Ils n’y ont jusque-là rien trouvé, affirme le DG de l’énergie au ministère.

Pour ce qui est de la question des prix, à la pompe et sur le marché international, les deux responsables affirment qu’il est impossible de baisser les prix, sans une baisse constante sur une période d’au moins six mois consécutifs entre 40 et 50 USD du baril de Brent. Lever la compensation pour avoir une vérité des prix qui permettrait une fluctuation à la pompe selon le prix international, reviendrait à un prix de 2 DT le litre à la pompe. Nous apprenons pourtant que la DG de l’énergie prépare actuelle un programme informatique qui permettrait une fluctuation du prix à la pompe, selon une moyenne de cours international sur une période de 6 mois. Ce programme pourrait devenir opératoire d’ici la fin de l’année 2015. Et ce n’est pas tout. Nous y reviendrons.

Ka Bou.

1 COMMENTAIRE

  1. Voleur Nida tournée et ennhada mafia il vole et mente au tunisiens réveille vous en 5ans cette mafia a dépasser les anciens voleur

Laisser un commentaire