AccueilActualitésTunisie : Les IDE peinent à redécoller

Tunisie : Les IDE peinent à redécoller

Faisant le bilan des s dix premiers mois de l’année 2011, l’agence FIPA indique qu’ils ont été marqués par l’entrée en production de 116 nouvelles entreprises à participation étrangère avec La création de 4925 emplois, étant noté que sur les 116 nouvelles entreprises entrées en activité, 17 sont implantées dans les régions de l’intérieur.

- Publicité-

De même, la période considéré a enregistré la réalisation de 136 opérations d’extension d’entreprises étrangères déjà implantées en Tunisie, dans le cadre du développement de leurs activités (3872 emplois).

Les 252 projets réalisés (extensions et nouvelles installations) ont permis la création de 8797 nouveaux postes, alors que 46 projets de création qui sont en cours de réalisation

Au terme des dix premiers mois de l’année 2011, FIPA TUNISIA a enregistré la réalisation de 259 opérations d’investissement et l’état avancé de concrétisation de 39 projets de création supplémentaires et ce malgré la baisse du volume global des IDE,

Ces résultats ont concerné l’entrée en production de 116 nouvelles entreprises et la réalisation de 136 opérations d’extension ayant permis la création de 8797 nouveaux postes soit plus de 71% du nombre d’emplois crées durant la même période de l’année 2010 .

A noter que si les réalisations ont été de 68 % pour les créations de nouvelles entreprises par rapport à la même période de l’année 2010 ; elles ont été plus élevées (plus de 78%) pour les entreprises étrangères déjà implantées en Tunisie qui ont effectué des extensions dans le cadre du développement de leurs activités ce qui témoigne de la confiance de ces entreprises dans le site Tunisie.

Concernant le volume des investissements étrangers, les résultats ont atteint au terme des dix premiers mois 2011, 1303,1MDT contre 1900,6 MDT durant la même période de 2010, soit une baisse de l’ordre de 27,4%.

En excluant les investissements de portefeuille, la baisse du flux des IDE n’est que de 22,5 %.

L’analyse du flux des IDE par secteur révèle une concentration sur l’énergie et les industries manufacturières pour des valeurs respectives de l’ordre de 850MDT et 292,9 MDT

Une analyse de la répartition des flux d’IDE au sein du secteur manufacturier révèle une forte concentration au niveau des industries mécaniques, électriques et électroniques (IME) qui viennent en première position avec la réalisation de 98 projets, suivies des industries textiles et habillement avec 67 nouveaux projets. Les IME et le textile sont à ce titre les deux premiers secteurs industriels en matière d’attraction d’IDE, de création d’emplois et d’exportations.

Source : FIPA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,570SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles