Tunisie-tourisme : Les Britanniques « alléchés » par les prix bas, mais...

Tunisie-tourisme : Les Britanniques « alléchés » par les prix bas, mais la reprise sera lente !

par -

La reprise du tourisme tunisien sera tirée par les prix, selon les experts britanniques cités par Travel Weekly UK, alors que Thomas Cook est le premier grand opérateur britannique à renouer avec la destination depuis l’attentat de Sousse en 2015.

Derek Moore, président de l’Association des tour-opérateurs indépendants, a déclaré que les touristes britanniques sont « alléchés » par les prix bas qui l’emporteront sur les craintes liées à la sécurité. “La Tunisie cultivait toujours un bon rapport qualité-prix. L’expérience enseigne montre que les inquiétudes se diluent dans un déluge de prix bas. Il fallait que quelqu’un d’important, comme Thomas Cook ou Tui, revienne, mais le prix est le déterminant majeur. Les souvenirs ne sont pas impérissables, et ne durent pas éternellement ».Thomas Cook propose une semaine tout compris à Hammamet pour moins de 300 livres sterling en mars et de 419 £ en juin, une livre sterling s’échangeant au cours actuel contre 3, 300 dinars environ.

Alan Bowen, conseiller juridique de l’Association des compagnies Atol, a déclaré: “C’est un très bon rapport qualité-prix; les opérateurs vendent des chambres d’hôtel pour pratiquement rien. Manifestement ils ont cruellement besoin de touristes. La vente se fera au prix de cette année, mais il faudra du temps pour que les gens reviennent ».

La Tunisie était hors marché depuis qu’un terroriste a ouvert le feu à l’hôtel Imperial Marhaba à Sousse, tuant 30 Britanniques, ce qui a amené le Foreign Office (FCO) à déconseiller à ses ressortissants de se rendre en Tunisie, réfrénant ainsi les programmes des voyagistes britanniques. L’avis voyage a été levé en juillet 2017. Thomas Cook et certains petits opérateurs ont, dès lors annoncé leur intention de revenir.

Déjà 15 000 réservations chez Cook

Les trois vols de Cook par semaine à Enfidha, en provenance de Manchester, Gatwick et Birmingham, ont débuté mardi. Le tour-opérateur a déclaré que les prix n’étaient pas actualisés et qu’environ 15 000 réservations avaient été faites. Son directeur général Peter Fankhauser a expliqué que « nous avons pris le temps nécessaire pour examiner soigneusement le problème avec trois vols par semaine. Ils sont très bien accueillis et l’été, nous les porterons jusqu’à six vols par semaine».

A son tour, Tui a mis en vente un petit programme en Tunisie en janvier. Quatre vols par semaine, à partir de Bristol, Manchester, Birmingham et Gatwick vers Enfidha, commenceront en mai. Le directeur général Fritz Joussen a déclaré: «Nous avons ouvert la destination parce que la demande était là ».

Il faudra encore du temps !

Les données de trois principaux systèmes de vente mondiale, recueillies par Beyond Analysis, montrent que les réservations britanniques sur la Tunisie ont augmenté de 85% cette année, « à petite échelle ». Globalement, les réservations de vols vers la Tunisie ont augmenté de 20%.

Le site de comparaison de vacances TravelSupermarket a noté une augmentation de 55% des recherches de vacances en Tunisie la semaine dernière, sur la base des chiffres des assurances de Cook. La porte-parole, Emma Grimster, a déclaré que la Tunisie était “depuis longtemps un choix populaire” pour les touristes britanniques, mais qu’elle “prendra du temps” pour renouer avec les chiffres du tourisme d’avant 2015.

En 2014, 425 000 Britanniques se sont rendus en Tunisie et environ 20 000 en 2016. Le site Web du Foreign Office malgré le retrait de son avis contre tous les voyages, a mis en garde contre un «risque accru de terrorisme contre l’aviation» alors que l’état d’urgence a été prolongé d’un mois le 10 février. Alan Bowen a déclaré que le conseil voyage est toujours «incroyablement inquiétant».

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire