AccueilLa UNETunisie-Tourisme : Une croissance à trois chiffres, mais encore  loin du Graal

Tunisie-Tourisme : Une croissance à trois chiffres, mais encore  loin du Graal

Des chiffres dont on n’a pas entendu de semblables  depuis au mois une décennie : quelque 4,1 millions de touristes ont visité la Tunisie jusqu’au 10 septembre 2022, en augmentation de 161,4% par rapport à 2021 et un écart de -38,1 %, comparé à 2019. S’y ajoutent des recettes touristiques estimées à 2 662,7 millions de dinars jusqu’au 31 août 2022, en augmentation de 82% par rapport à 2021 et avec un écart de -29,4% par rapport à 2019. Des  recettes qui  ne dépassaient guère les  819 millions d’euros ou876 millions de dollars. Enfin des nuitées touristiques  qui se sont envolées  de 148,2%, à 12 729 652 nuitées, jusqu’au 31 août 2022.

Le ministre du Tourisme, Mohamed Moez Belhassine, qui a dressé ce bilan, avait  sans doute de la  suite dans les idées quand il a fait observer, lors d’une conférence de presse, que  le tourisme demeure un secteur vital malgré les difficultés qu’il rencontre, déplorant, pourtant, un manque à gagner de 9 milliards de dinars pour cause de coronavirus. Un plan d’action a été mis en place par le gouvernement pour favoriser la reprise de l’activité touristique avec l’objectif pour 2022 de reprendre 50 à 60% du niveau d’activité de 2019. «Cet objectif a été atteint et même dépassé dans certaines régions», a-t-il annoncé.

Le ministre a, en outre,  souligné le retour des croisières en Tunisie, faisant savoir que 29 croisières ont été accueillies jusqu’au 31 août 2022, avec 28 050 touristes à bord. 14 autres croisières sont programmées d’ici fin décembre, ce qui portera le nombre de croisières à 43 pour toute l’année.Au demeurant, 50 croisières sont programmées pour 2023, un nombre qui pourrait évoluer davantage.

Quel plan pour la  relance du tourisme ?

Une stratégie a été mise en place pour la relance du tourisme durant la période 2022-2024. Elle vise à favoriser la reprise de l’activité touristique sur le court terme, à restructurer le secteur pour garantir les conditions d’une relance solide à moyen terme et à innover pour saisir les opportunités qui se présentent et ouvrir de nouveaux horizons à long terme, a précisé Belhassine.

La stratégie ambitionne d’atteindre 50 à 60% du rythme de l’activité touristique enregistrée en 2019, fin 2022 et 80% des indicateurs de 2019, en 2023. Elle  prévoit un retour à la normale de la dynamique touristique en 2024, à condition de réunir tous les moyens nécessaires pour la diversification de l’offre et son adaptation aux exigences d’après la pandémie de coronavirus.

La Stratégie Nationale du Tourisme à l’horizon 2035 sera bientôt annoncée, a-t-il indiqué, affirmant qu’elle mettra l’accent sur le tourisme durable, la diversification de l’offre touristique nationale et la valorisation des atouts et des patrimoines régionaux.

L’investissement touristique  à l’avenant

Belhassine a fait savoir qu’une dynamique a été constatée en matière d’investissement touristique. C’est ainsi que le premier trimestre de 2022, a enregistré des intentions d’investissement de l’ordre de 495 millions de dinars. Plusieurs grandes enseignes internationales accordent toujours leur confiance à la Tunisie, malgré les répercussions de la pandémie, ce qui permettra de générer de la valeur ajoutée et de promouvoir le tourisme tunisien.

Sur un autre plan, le ministre a déclaré que 7323 opérations de contrôle ont été effectuées au sein des établissements touristiques à fin août 2022, et 214 décisions ont été prises dont 50 décisions de fermeture (hôtels et agences de voyages).

S’agissant du secteur de l’artisanat, le ministre a déclaré que 1988 artisans et 47 entreprises artisanales ont été immatriculés à fin aout 2022, avec une estimation de 3500 artisans et de 70 entreprises pour toute l’année 2022.

Le volume d’exportation du secteur de l’artisanat à atteint 86 millions de dinars à fin août 2022, en évolution de 49,5% par rapport à 2021 et avec une estimation de 95 millions de dinars pour toute l’année 2022.

Un plan d’action pour l’artisanat

Toujours selon le ministre, un plan d’action a été mis en place par le ministère pour promouvoir le secteur de l’artisanat. Il s’articule autour de la facilitation de l’accès aux crédits, la modernisation du climat des affaires à travers la digitalisation des services administratifs et des procédures d’exportation et d’importation et le renforcement du commerce numérique à travers la mise en place de 24 plateformes de commercialisation pour cibler tous les gouvernorats.

Le ministre a aussi, indiqué qu’une étude dont le coût est de l’ordre de 300 mille dinars, est en cours d’élaboration pour la révision du système des villages de l’artisanat pour une meilleure organisation et un meilleur rendement de ces villages.

Le ministère du tourisme se penche sur la mise en place d’une Cartographie numérique de l’artisanat tunisien «ATLAS» qui vise à valoriser le patrimoine matériel du pays ainsi que sur la création d’un Centre de ressources virtuelles.

Il se déploie également, à améliorer la qualité de l’artisanat tunisien à travers, entre autres, la création d’un label qualité unique, qui permettra de promouvoir une culture de la qualité au sein du secteur, l’élaboration de deux cahiers de charges pour les secteurs de la poterie et de l’alfa, la lutte contre le commerce parallèle, et l’encouragement des jeunes artisans à travers l’octroi du prix national des jeunes artisans.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,015SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -