Zimbabwe : Mugabe éjecté de la tête de son parti

Zimbabwe : Mugabe éjecté de la tête de son parti

par -

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, le plus vieux chef d’État en exercice de la planète (93 ans) est abandonné par ses alliés les plus précieux: l’armée, les anciens combattants et son parti. Ce dimanche, le comité central du parti de son parti, la Zanu-PF, l’a démis de ses fonctions de dirigeant. Il a nommé à sa place le vice-président Emmerson Mnangagwa, surnommé le “crocodile”. Dès vendredi, neuf des dix sections régionales de la Zanu-PF l’avaient lâché.

Un peu plus tôt dans la journée, le chef de la puissante association des vétérans de la guerre d’indépendance a exigé qu’il quitte ses fonctions. Et l’influente ligue des jeunes de la Zanu-PF a elle aussi appelé le chef de l’État à “démissionner” de la présidence du pays et demandé “l’expulsion” de son épouse du parti.

Les négociations entre Robert Mugabe et l’armée, engagées jeudi, se poursuivent ce dimanche, a annoncé la ZBC. Le président, qui s’accroche pour l’instant au pouvoir, a accepté de rencontrer l’état-major de l’armée, pour la deuxième fois depuis le début du coup de force militaire.

Ces annonces surviennent au lendemain d’une des plus grandes manifestations jamais organisées depuis l’indépendance et l’arrivée au pouvoir de Robert Mugabe en 1980. Des dizaines de milliers de Zimbabwéens se sont rassemblés, dans une ambiance festive, pour exiger son départ.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire