Tags Posts tagged with "bourguiba"

bourguiba

par -
0

Mohamed Kraiem, ancien ministre au gouvernement Bourguiba est décédé mardi 31 mai 2016 à l'âge de 88 ans.

L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, puis du Transport sous Bourguiba, et premier PDG de Tunisair, est décédé mardi matin à Tunis, à l’âge de 88 ans, suite à une longue maladie, a indiqué le magazine Leaders dont il en trace un bref parcours :

Syndicaliste, compagnon d’Habib Achour, il avait rejoint l’UGTT, dès 1946, en qualité de secrétaire à l’union régionale de Sfax. Puis il grimpera à l’échelle nationale jusqu’à en devenir secrétaire général adjoint auprès d’Ahmed Ben Salah avec lequel il finira par s’opposer.

Au lendemain de l’indépendance, Bourguiba lui confiera la tunisification de l’aviation civile et le nommera premier PDG de Tunisair. Il y restera dix ans avant d’aller présider aux destinées de la CNSS, la CTN et l’Office national de l’artisanat.

Plus tard, Bourguiba lui confiera le ministère de la Jeunesse et des Sports, puis la création du ministère du Transport.

La lutte des clans ne l’épargnera pas et le voilà éloigné du sérail… envoyé comme ambassadeur à Berlin-Est, alors capitale de la République démocratique allemande.

C’est ce parcours, très chahuté, que Mohamed Kraiem qui se reconnaît « fougueux et intempestif », avait restitué dans ses mémoires publiées en 2013 sous le titre de « Feuillet d’une vie, Du mouvement syndical au gouvernement ».

Que Dieu ait pitié de son âme.

Réhabilitation de la statue de Bourguiba, l’inauguration devrait avoir lieu le 1er juin, date commémorant la fête de la victoire.

Le ministre des Affaires locales, Youssef Chahed, a indiqué, mardi, que la réinstallation de la statue de Bourguiba au centre-ville représente une manière de réhabiliter les militants et les leaders, fondateurs de l’État moderne, qui ont consenti d’énormes sacrifices au service de la République.

Plusieurs rues, places et artères portent le nom des militants nationalistes, c’est là aussi une manière de leur témoigner reconnaissance, a-t-il ajouté en réponse à une question de la députée Rym Thairi, qui s’interrogeait sur l’utilité de la réinstallation de la statue de Bourguiba au cours d’une séance de questions au gouvernement.

Selon la députée Rym Thairi (Courant Al-Mahaba), la réinstallation de la statue de Bourguiba est «injustifiable en cette phase socioéconomique précaire », qualifiant cette décision de « contre-révolutionnaire ».

Elle a appelé le gouvernement à consacrer ses efforts aux préoccupations réelles des citoyens, plutôt qu’aux « choses futiles ».

Le ministre a relevé que la réinstallation de la statue de Bourguiba revêt un caractère symbolique. Elle vise à rappeler aux générations futures l’histoire de la Tunisie et de ses leaders, a-t-il dit.

Il a, dans ce contexte, indiqué que l’inauguration devrait avoir lieu le 1er juin, date commémorant la fête de la victoire. TAP

par -
0

Des affaires appartenant à Habib Bourguiba, premier président de la République tunisienne, ont été dérobées dans les dépôts de Ksar Said. Les unités sécuritaires sont en train d’enquêter sur cette affaire, alors que l’Institut national du patrimoine est en train d’inventorier les objets volés, rapporte Mosaïque Fm.

Les dépôts de Ksar Said se trouvent à proximité de l’ancienne Chambre des conseillers au Bardo. Ces dépôts contiennent des meubles, des tapis et des affaires personnelles appartenant au Zaim Habib Bourguiba, indique la même source.

par -
0
Rached Ghannouchi a exprimé

Les travaux d’aménagement de l’emplacement réservé à la statue équestre du Leader Habib Bourguiba ont démarré, vendredi, à l’Avenue dont il porte le nom à Tunis.

Dans une déclaration à la TAP, le chef de chantier a indiqué que les travaux qui consistent à creuser les fondations d’une profondeur de 54 mètres vont durer six jours. Sera ensuite installé le socle qui va supporter la statue, a-t-il ajouté.

La statue devrait être installée entre l’horloge géante de l’Avenue et la statue d’Ibn Khaldoun.

La statue équestre de Bourguiba,  le bras levé en guise de salut, avait été déplacée à la Goulette (banlieue nord de Tunis) au lendemain de l’arrivée au pouvoir de Ben Ali le 7 novembre 1987.

par -
0
Connu pour ses interventions sur les plateaux télévisés et prompt à critiquer les décisions politiques prises par le gouvernement actuel

Le professeur en droit constitutionnel Kaies Saied a confié à Africanmanager ce jeudi 7 avril que l’actuel président de la République, Beji Caied Essebssi, est en train de chercher une légitimité perdue à travers son insistance pour réinstaller la statue équestre de Bourguiba à sa place initiale, à l’avenue du même nom.

Pour rappel, le retour de la statue équestre de Bourguiba a alimenté la polémique, surtout que des informations ont été relayées par plusieurs médias selon lesquelles ce projet est très couteux.
Ces informations ont été démenties par la suite par Essebssi, qui a indiqué lors de sa visite à Monastir pour la commémoration du 16ème anniversaire du décès de Habib Bourguiba hier mercredi 6 avril 2016 que la réinstallation de la statue ne va pas coûter 500 mille dinars.

par -
0

Les obsèques nationales en Tunisie sont normalement réservées aux officiels, mais pour Mohsen Marzouk, il existe certaines exceptions : Sghaïer Ouled Ahmed.

Le président de la deuxième République n’a pas décrété des obsèques nationales ni un deuil national, alors que le poète et Intellectuel tunisien, Mohamed Sghaïer Ouled Ahmed avait milité contre l’oppression politique sous Bourguiba puis sous Ben Ali.

Il avait dû subir de multiples persécutions pour ses opinions. Bien des années avant la révolution tunisienne, sa poésie prophétisait l’avènement d’une révolte qui éradiquerait la dictature.

Dans ce contexte, le coordinateur général de Mouvement Projet Tunisie, Mohsen Marzouk, qui était parmi les nombreuses personnalités politiques et culturelles présentes aux bsèques de Sghaier Ouled Ahmed, mercredi 6 avril 2016, s’est dit indigné du fait que le défunt Mohamed Sghaïer Ouled Ahmed, n’ait pas eu droit à des obsèques nationales de manière officielle en hommage à une personnalité ayant eu un rôle exceptionnel.

« Honte à un gouvernement qui qui n’a pas décrété des funérailles nationales à la mesure d’un grand poète incontournable qui est bien au-dessus d’un homme d’État », a-t-il déploré avec une visible amertume.

On rappelle qu’en France, des écrivains français ont eu les honneurs des funérailles nationales : Victor Hugo (1885), Pierre Loti (1923), Maurice Barrès (1923), Paul Valéry (1945), Colette (1954) et Aimé Césaire (20 avril 2008).

On rappelle aussi que Mohamed Sghaïer Ouled a à son actif plusieurs recueils dont « Nashîd al-ayyâm al-sitta, Laysat lî mushkila, Tafâcil, Halat Attariq, Al-qyada echiîrya lithawra attounissya…

par -
0
Le laboratoire du Patrimoine de l’université de Manouba

La fille de Habib Bourguiba, Hajer Bourguiba  a déclaré que son père était très triste suite à  « la trahison du président déchu Zine Abidine Ben Ali ».

Elle a ajouté que Habib Bourguiba avait déclaré qu’il ne voulait pas que l’ancien président déchu assiste à ses funérailles et qu’il savait bien que ses proches n’étaient pas capables de l’interdire, rapporte le quotidien Al Chourouk, ce mercredi 6 avril 2016.

A noter que ,la Tunisie commémore aujourd’hui le 16ème anniversaire de la mort du leader historique, Habib Bourguiba, décédé le 6 avril 2000, à Monastir, sa ville natale à environ 97 ans. Il fut le premier Président de la République tunisienne entre 1957 et 1987.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT

0
L'avion privé de Cristiano Ronaldo, attaquant portugais du Real Madrid, a été victime d'un grave accident lundi soir à l'atterrissage à l'aéroport de Barcelone. Son train...