Tags Posts tagged with "ftf"

ftf

par -
Au cours de l’assemblée générale de la fédération tunisienne de football tenue samedi soir à Hammamet et consacrée au football professionnel en présence de 28 clubs sur les 36 appartenant aux ligues 1 et 2
La Fédération Tunisienne de Football vient de lancer une nouvelle initiative baptisée « Foot-Emploi ».
D’après Mosaïque fm, cette dernière a pour but de recruter environ 300 diplômés des Instituts Supérieurs de Sport et d’Éducation Physique.
Toujours selon la même source, elle sera l’occasion pour recruter les jeunes diplômés au sein des associations sportives disposant d’une section football. Ces derniers bénéficieront des avantages financiers pris en charge par la FTF.

par -

Le ministère public décide de maintenir à la disposition des enquêteurs des joueurs de Stade Tunisien.

Le porte-parole officiel du Tribunal de première instance de Tunis, Soufiane Selliti, a déclaré que le ministère public a décidé, lundi 30 mai 2016, de placer en garde à vue les joueurs du Stade Tunisien, Mohamed Ben Ali, Malek Landoulsi et Hafedh Latheth et Houssem Bouchoucha auprès de la Brigade centrale de la Garde nationale pour complément d’enquête.

Ces joueurs sont impliqués dans l’agression dont a été victime le gardien de but de l’équipe de l’AS Marsa au cours de la rencontre de 12ème Journée du championnat de la ligue I qui avait opposé, Dimanche 22 Mai 2016, le Stade Tunisien à l’association Sportive de la Marsa.

Selon Selliti a confié que jusqu’à ce jour aucune charge n’a été retenue contre ces joueurs parce que, dit-il, l’enquête est en cours emais à son stade préliminaire.

Le ministère public a ordonné de poursuivre l’enquête avec les joueurs Hamdi Rouid et Hicham Abbès laissés en état de liberté indiquant que Khalied Korbi et le gardien de but de Stade Tunisien Kaies Amdouni, n’ont pas répondu à la convocation de la Brigade centrale de la Garde nationale de l’Aouina pour les besoins de l’enquête.

par -
Au cours de l’assemblée générale de la fédération tunisienne de football tenue samedi soir à Hammamet et consacrée au football professionnel en présence de 28 clubs sur les 36 appartenant aux ligues 1 et 2

La commission issue de la première réunion tenue le 22 avril entre le bureau fédéral de la fédération tunisienne de football (FTF) et les clubs de la Ligue 1 professionnelle, a publié jeudi un communiqué dans lequel elle exprime sa position quant au financement des clubs et à la restauration de l’infrastructure sportive.
Les présidents des clubs appellent, dans ce communiqué, toutes les associations sportives affiliées à la fédération à signer des contrats de partenariat avec les municipalités afin d’exploiter les espaces sportifs et créer de nouvelles sources de financement pour les clubs. Il a été également convenu de faire un état des stades de football et de demander au ministère de tutelle d’entreprendre les travaux de réfection et de restauration nécessaires, en coordination avec les conseils municipaux, tout en exigeant la révision des critères d’attribution de l’homologation pour les stades.
Les présidents des clubs ont, par ailleurs, demandé de consacrer 30% des recettes du Promosport au profit de la fédération tunisienne de football et à ses adhérents et 10% supplémentaire pour la restauration des installations sportives. Ils ont appelé au renouvellement du contrat de sponsoring signé entre la FTF et la société Pormosport tout en élevant la valeur du contrat de 50%.
Les signataires de ce communiqué ont d’autre part demandé d’intervenir auprès du chef du gouvernement et des parties concernées pour accorder aux clubs une amnistie fiscale tout en mettant en place une sorte d’impôt relative aux contrats signés entre les clubs et les joueurs ou les entraîneurs.
Les clubs ont, par ailleurs, convenu d’élaborer un nouveau cahier des charges pour les droits TV et d’élever les recettes de la retransmission TV, et de fixer les 18 et 19 août comme date du démarrage de la saison sportive 2016-2017.

TAP

par -

La Fédération internationale de football (Fifa) a adressé une correspondance à la fédération tunisienne (FTF) au sujet des différents recours visant à annuler les dernières assemblées générales de la FTF et rappelle que « les associations membres sont tenues de gérer leurs affaires sans l’ingérence d’aucun tiers » et que « le recours à la justice ordinaire est interdit ».

« Nous comprenons que trois clubs de la FTF aient saisi la justice ordinaire et qu’un d’entre eux ait  également fait appel au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) afin d’annuler les assemblées générales de la FTF du 29 juillet 2015, du 6 novembre 2015 et du 18 mars 2016 », écrit la Fifa.

« Nous prenons note aussi de l’apparente volonté du Comité Olympique Tunisien de considérer que le Comité National d’Arbitrage Sportif (CNAS) est compétent pour statuer sur de tels sujets et que ce dernier s’apprêterait à annuler l’Assemblée Générale du 18 mars 2016 », a-t-elle ajouté avant de rappeler que « selon les articles 13 et 17 des statuts de la FIFA, toutes les associations membres sont tenues de gérer leurs affaires de façon indépendante et sans l’ingérence d’aucun tiers ».

« Dès lors, toute décision imposée unilatéralement à la FTF, comme cela semble pouvoir être le cas selon votre description, sera considérée comme une interférence violant les obligations susmentionnées et le cas sera soumis aux organes compétents de la FIFA pour prise de sanction, pouvant aller jusqu’à la suspension de la FTF », a mis en garde l’instance du football mondial.

Quant à la saisie de la justice ordinaire par trois clubs, la Fifa rappelle que selon l’article 68 de ses statuts, « le recours à la justice ordinaire est interdit. De même, les associations doivent s’assurer que leurs membres respectent cette obligation et qu’à défaut, ils peuvent être sanctionnés. Nous vous recommandons ainsi d’informer les clubs en conséquence »

par -

Suite aux incidents qui ont émaillé  le derby, le bureau fédéral a décidé de sanctionner les joueurs du Club Africain et de l’Espérance Sportive de Tunis qui en sont les auteurs. Selon Shems fm, ces sanctions sont les suivantes :

–    Ghilan Châalali, joueur de l’EST, suspendu pour 6 matchs en plus d’une amende de 1000 dinars

–    Mourad Hedhli, joueur du CA, suspendu pour 3 matchs en plus d’une amende de 1000 dinars

–    Bilal Ifaa, joueur du CA également suspendu pour 4 matchs en plus d’une amende de 1000 dinars

–    Moez Ben Chrifia, joueur de l’EST, suspendu pour 3 matchs en plus d’une amende de 1000 dinars

–    Seif Tekaa, joueur du CA, suspendu pour 1 match pour avoir reçu un carton rouge

La commission de discipline a également décidé de convoquer le joueur du CA, Saber Ben Khlifa, pour les mêmes raisons.

par -
Au cours de l’assemblée générale de la fédération tunisienne de football tenue samedi soir à Hammamet et consacrée au football professionnel en présence de 28 clubs sur les 36 appartenant aux ligues 1 et 2

La fédération Tunisienne de football (FTF) a a indiqué qu’elle a adressé des correspondances au président du Tribunal de Première Instance de Tunis pour l’informer de l’annulation au recours au comité national d’arbitrage sportif et que cette instance n’est plus en mesure d’examiner tout dossier concernant la FTF.
Dans un communiqué publié mercredi dont copie est parvenue à l’Agence Tunis Afrique Presse, la FTF précise qu’elle a informé le Tribunal de Première instance de Tunis que cette décision avait éte prise par 205 clubs sur un total de 207, lors de l’assemblée génerale élective extrordinaire de la FTF tenue le 6 dernier 2015 à Gammarth, soulignant que ces clubs ont approuvé l’article qui stipule que tout recours intenté contre une décision défivitive et contraignante rendue par la FTF ou ses organes jurdictionnels est du ressort exclusif du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausane, soit le troisième et dernier degré d’arbitrage. La FTF rappelle dans ses correspondances, que la Confédération Africaine de football (CAF) a confirmé dans une correspondance qu’elle lui avait adressée le 19 décembre 2015, suite à l’Assemblée générale extrordinaire qu’elle a validé toutes les modifications liées à la clause arbitrale, notamment le recours au TAS.
L’instance nationale du football Tunisien, a précisé au tribunal de Prmeière Instance de Tunis, que tout recours à un tribunal ordinaire pour décider des dossiers de litige de la FTF est interdit, conformément à l’article 1 du statut du Tribunal Arbitral du Sport, l’article 68 du statut de la FiFA et l’article 12 du statu de la FTF. Par concéquent, ajoute le communiqué, la FTF appelle toutes les parties concernées à assumer pleinement leurs responsabilités et éviter les repercussions de toutes décisions qui seraient prises par une instance non habilitée.
A noter que le Tribunal de première instance de Tunis, examinera jeudi, la demande le gel des comptes de la Fédération Tunisienne de football faite la club de Grombalia Sport concernant. Ce même club, rappelle-t-on, a entamé cette démarche suite au non respect par la Fédération de la décision du Tribunal adminsitratif et du CNAS, qui avaenit décidé l’annulation de l’Assemblée génerale élective de la FTF. Malgré cette interdiction, la FTF a tenu son AGE le 18 mars dernier à Gamamrt, au cours de laquelle, le président sortant Wadii Jerry a été réelu pour un mandat de quatre ans.

TAP

par -
Au cours de l’assemblée générale de la fédération tunisienne de football tenue samedi soir à Hammamet et consacrée au football professionnel en présence de 28 clubs sur les 36 appartenant aux ligues 1 et 2

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Maher Ben Dhia, a affirmé mardi que « le ministère attendra les résultats de l’audit comptable et financier relatif aux opérations de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), et prendra les mesures nécessaires en cas d’existence de preuves sur une mauvaise gestion au sein de cette instance ».

Il a affirmé, dans une déclaration à l’agence TAP que « le ministère sera ferme dans l’application de la loi, suivant les résultats de l’audit interne qui a débuté en décembre dernier au sein de la FTF, comme ce fut le cas avec les fédérations de taekwondo, de boxe et de karaté », ajoutant que « toutes les structures internationales gérant ces disciplines ont été compréhensives après la décision de dissolution de ces bureaux fédéraux ».

« Le ministère a choisi de ne pas intervenir dans les travaux de l’Assemblée générale élective de la fédération tunisienne de football puisque ce dossier fait l’objet d’un contentieux juridique, donc on a préféré rester neutre en attendant une décision finale », a indiqué le ministre. Il a rappelé que « le décret loi 66 de l’année 2011 relatif aux associations sportives met l’accent sur l’indépendance des structures et sur la non-ingérence dans la gestion des fédérations, outre les lois internationales qui interdisent l’intervention de l’Etat dans les affaires de ces structures ».

« Le ministère de la Jeunesse et des sports n’est pas la partie qui doit être chargée de l’exécution des décisions du Tribunal Administratif, et cela prouve l’existence d’un vice de forme », a souligné Ben Dhia qui a indiqué qu’une loi relative aux structures sportives sera soumise en mai prochain à l’ARP pour adoption et devra inclure un mécanisme de règlement des différends sportifs selon une loi décrétée par l’Etat ».

par -
Voici la liste des arbitres qui siffleront les rencontres de 4ème journée de

Le bureau fédéral de la Fédération Tunisienne de Football a validé, lundi, la proposition de la commission de suivi relevant de la Direction Nationale d’Arbitrage, relative au gel des activités de l’arbitre Mokhtar Dabbous jusqu’à la fin de la saison. Dabbous avait dirigé samedi dernier le match Stade Gabésien-US Ben Guerdane, comptant pour la 20e journée de la Ligue 1 professionnelle de football, et s’est soldé par la victoire des Gébésiens (2-1). Le bureau fédéral, rappelle-t-on, ne peut intervenir dans les décisions de gel seulement si la période de cette sanction dépasse les deux mois, tandis que les mesures disciplinaires de moins de deux mois font partie des prérogatives de la Dircetion Nationale d’Arbitrage et de la commission de suivi.
Par ailleurs, la commission de suivi de la DNA avait soumis le dossier des deux arbitres-assistants du derby de la capitale ayant opposé dimanche dernier à Radès, l’Espérance de Tunis au C.Africain (2-0), à la Fédération Tunisienne de Football pour prendre les décisions appropriées. Une source proche de la fédération avait déclaré à l’agence TAP que « les deux assistants Mohamed Chibani et Walid Harrak avaient comparu lundi devant la commission du suivi pour justifier leur prestation lors du match Espérance ST-C.Africain », ajoutant que la commission a ensuite élaboré un rapport accompagné d’une série de sanctions qu’elle avait ensuite soumis au bureau fédéral pour prendre les mesures disciplinaires nécessaires. Les dirigeants et les supporters du Club Africain ont largement contesté les décisions des deux assistants qu’ils ont jugées lourdes de conséquences, notamment l’annulation d’un but régulier.

TAP

par -

Des dizaines de supporters du Club Africain se sont regroupés devant le siège de la Fédération Tunisienne du Football, où se trouvent les deux arbitres assistants du match du derby qui a eu lieu hier dimanche 3 avril.

Selon le correspondant d’Express FM, Les supporters du CA ont essayé d’attaquer les deux arbitres, Walid Harrag et Mahmoud Chibani, avant que les forces de l’ordre interviennent pour les protéger et disperser les protestataires.

Les deux arbitres ont été convoqués pour être questionnés devant la commission de suivi de la commission fédérale de l’arbitrage.

par -

Selon le dépouillement des premiers résultats du vote pour l’élection du président de la Fédération tunisienne du football, Wadii el Jéri obtient 25 voix contre 5 pour son concurrent Jalel Tekaya, selon Mosaïque fm.

C’était au courS de l’assemblée générale de la FTF qui se tient depuis ce matin malgré les décisions du CNAS et du Tribunal administratif portant suspension de l’exécution de la convocation de cette AG.

par -
Au cours de l’assemblée générale de la fédération tunisienne de football tenue samedi soir à Hammamet et consacrée au football professionnel en présence de 28 clubs sur les 36 appartenant aux ligues 1 et 2

Le Tribunal administratif a décidé, mercredi, de suspendre l’Assemblée générale élective de la Fédération Tunisienne de Football, prévue vendredi 18 mars, apprend l’agence TAP auprès de Mohamed Faouzi Ben Hammed, premier président du tribunal. Le président de la FTF, Wadii Jari, également candidat à un nouveau mandat, avait déclaré lundi soir, dans un concours télévisé avec son concurrent Jalel Ben Tekaya, au cours de l’émission « Stade Ettounsia », qu’il respectera la décision du tribunal administratif.
La fédération avait affirmé lundi, dans un communiqué, que son assemblée générale élective se tiendra comme prévu vendredi dans un hôtel de la banlieue nord de Tunis.
L’association de Grombalia Sport avait formulé un recours auprès du Tribunal administratif pour suspendre la tenue l’AG élective prévue le 18 mars, après la réserve présentée au Tribunal d’Arbitrage Sportif (TAS).
Selon Grombalia sport, le TAS a considéré que le Comité national d’arbitrage sportif (CNAS) est seul habilité à trancher dans ce dossier, et par conséquent tous les amendements adoptés lors des Assemblées générales extraordinaires du 29 juillet et du 6 novembre sont annulés ».

TAP

par -

Le football, on le sait, déchaine les passions. On l’a encore vu hier dimanche 06 mars avec la réaction du businessman et politicien Slim Riahi suite au faux pas de son équipe, le Club Africain, face à l’Etoile Sportive du Sahel. Riahi, qui a perdu tout self control, a tiré tous azimuts en direction de tous les acteurs du monde du foot.

Interrogé par la Radio nationale, il a commencé par étriper la Fédération tunisienne de football (FTF), qu’il a qualifiée de corrompue et dont il a accusé le président de vouloir, contre vents et marées, arracher un nouveau mandat. Même le ministre des Sports, Maher Ben Dhia, issu pourtant de ses rangs – l’UPL, présidée par Slim Riahi -, n’a pas été épargné. Le président du CA a traité Ben Dhia de « lâche », avec ses reculades chaque fois qu’il est critiqué ou menacé.

Après il s’en est pris au chef du gouvernement, Habib Essid, qui a été par ailleurs désigné à la tête du pays par la coalition au pouvoir, dont fait partie l’UPL. Riahi a déclaré qu’il a transmis à Essid un document complet sur les pratiques fraudulauses de la FTF et de son président, Wadiî El Jeri, mais il n’a pas bougé d’un pouce craignant les conséquences, surtout que l’Etoile du Sahel est mouillée jusqu’au cou, selon lui.

Il conclut en ces termes : « Si le Club Africain peut retrouver la bonne voie avec mon départ, qu’on me le dise »…

Voilà ce qui s’appelle mettre les pieds dans le plat, en beauté. On attend la réaction des personnalités mises en cause, face quand même à des attaques d’une rare violence…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT

Rachid Fetini a été élu président de l'Olympique Sidi Bouzid, lors de l'assemblée générale élective, tenue mercredi à Sidi Bouzid. De son coté Chaker Ardhaoui...