Tags Posts tagged with "Kasserine,"

Kasserine,

par -

L’ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, Patrice Bergamini a affirmé, samedi 18 mars 2017, que l’UE œuvre à développer les domaines de coopération avec la Tunisie et à promouvoir ses interventions en faveur des régions intérieures prioritaires dont le gouvernorat de Kasserine, rapporte la Tap.
Lors d’une visite au gouvernorat de Kasserine, Bergamini s’est informé des projets réalisés et ceux en cours dans la région, moyennant un financement de l’UE. Parmi ces projets, le centre intermédiaire de santé publique à la cité Salam (600 mille dinars).
Il s’est rendu également à l’unité de production de fromage naturel à Sbeitla, au collège pilote Ibn Roched et au siège du groupe « artisans solidaires ».
Cette visite a pour objectif de prendre connaissance des besoins de la région et s’informer de ses richesses et spécificités agricoles et industrielles en vue de mieux orienter les interventions de l’UE à l’avenir vers les secteurs et activités prioritaires, a précisé Nabil Naceuf, coordinateur des projets au sein de l’UE.

par -

Le député Front populaire de la circonscription de Kasserine, Aymen Aloui, a indiqué qu’une rencontre a réuni, mercredi 8 mars 2017, le chef du gouvernement et nombre de ministres avec des élus de la région de Kasserine, rapporte la Tap.
Lors de cette réunion, l’accent a été mis sur la nécessité d’engager un dialogue constructif sur le développement et la situation socio-économique dans la région, a-t-il dit dans une déclaration de presse au Palais du Bardo.
Aymen Aloui a précisé que la situation se présente comme suit : difficultés de financement des PME, absence d’investissement, problèmes de l’usine de papier Alfa, engorgement des établissements éducatifs, manque d’équipements et de médicaments dans les établissements hospitaliers. Il s’agit, aussi, des sit-in observés par les diplômés sans-emploi.
La rencontre a, également, permis d’évoquer l’infrastructure de la région, notamment la ligne ferroviaire qui traverse le centre ville et gêne le quotidien des kasserinois et le développement en général ainsi que le manque du nombre de cadres au gouvernorat et dans les délégations.
Les députés ont demandé à ce que cette ligne de chemin de fer soit enlevée.
Aymen Aloui a confié qu’il a été convenu de laisser au gouvernement le temps (un mois) d’examiner toutes ces questions et de répondre, ensuite, aux députés. Selon lui, « ces revendications sont pressantes (…) et nécessitent d’être traitées de façon sérieuse ».

par -

Une source médicale au sein de l’hôpital régional de Kasserine a assuré à Jawhara Fm, qu’un militaire a été blessé au niveau de la jambe lors des affrontements armés survenues, ce matin, entre l’Armée et des éléments terroristes à Mont Sammema.

Le militaire blessé subit actuellement une intervention chirurgicale, a ajouté la même source.

par -

Une délégation française de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’azur) est en visite de deux jours (15-16 février 2017), à Kasserine, avec au programme une tournée dans les sites archéologiques de Sbeila, Thala, Haïdra et Fériana qui regorgent de mosaïques romaines, rapporte l’agence Tap.

La délégation composée notamment de Jean-Yves Astruc, représentant de la région PACA et de Christian Mourisard, président du réseau AVEC (Alliance de Villes Euro-méditerranéennes de Culture), a eu, mercredi, une séance de travail au siège du gouvernorat de Kasserine axée sur la valorisation de la Mosaïque.
Le programme consiste à former en France des mosaïstes et à créer des galeries ouvertes au public, un peu partout dans la région de Kasserine. Un tableau de mosaïque romaine à Haïdra sera transféré, en France, pour restauration et réinstallé, à Kasserine, pour symboliser de la région et son patrimoine archéologique.
Les régions de Kasserine et de PACA sont liées, depuis 2012, par un accord cadre de coopération décentralisée visant l’échange de compétence et d’expérience dans le développement régional, la formation professionnelle, l’emploi, le tourisme, la culture, l’économie solidaire et l’action humanitaire, médicale et paramédicale.

par -

Les unités de la sûreté nationale de Kasserine ont traqué, dans la soirée de samedi 11 février 2017, un véhicule de contrebande sur une distance de 25 kilomètres sur la route reliant Cité Ezzouhour et la ville de Tlabet au gouvernorat de Feriana, rapporte Jawhara Fm.

Le conducteur du véhicule de contrebande ne s’est pas soumis aux ordres des forces de sécurité de s’arrêter, a rapporté la même source.
Le véhicule a percuté un arbre mettant fin à la course-poursuite. Après vérification, le contrebandier s’est avéré être un agent de la sûreté nationale.
Il a été mis en garde à vue en attendant son transfert devant la justice, indique la même source.

par -

La société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) a annoncé, dans un communiqué, que plusieurs villes tunisiennes, dans les gouvernorats de Kasserine, Bizerte, Béja et Jendouba, ont connu lors de la nuit du lundi au mardi 7 février, des vents forts dépassant localement les 100 km/h, causant plusieurs dégâts matériels et des coupures d’électricité suite à la chute de poteaux.

La STEG a par ailleurs annoncé la mobilisation de ses équipes techniques afin de remédier à ces coupures.

par -

L’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA) à Kasserine a approuvé 775 opérations d’investissement durant l’année 2016, a indiqué le directeur régional de l’APIA Jamel Chatti à l’agence Tap.

D’un montant total de 5,4 Md, ces investissements devront créer 814 emplois. Ces investissements seront réalisés notamment dans des projets d’arboriculture et de culture des légumineuses, d’acquisition d’équipements agricoles et d’économie d’eau d’irrigation, de forage de puits et de création d’unités de collecte de lait.
La part de Lion dans ces investissements revient aux délégations de Sbeitla, Foussane et Sebiba, a précisé la même source.

par -

Un dangereux dealer de drogue a été arrêté dimanche 15 janvier 2017 par les unités sécuritaires relevant du district de la sûreté nationale de Kasserine, rapporte Jawhra fm.
Citant des sources sécuritaires, la même source a précisé que ce dernier était en possession d’un kg de cannabis au moment de son interpellation.

par -

Un soldat de l’armée nationale a été blessé, ce vendredi 13 janvier 2017, suite à l’explosion d’une mine dans les hauteurs montagneuses du gouvernorat de Kasserine, rapporte Shems fm.
Selon Belhassen Oueslati, porte-parole du ministère de la Défense nationale, le soldat blessé a été transporté à l’hôpital de la région pour recevoir les soins nécessaires.

par -

Les travaux de création de trois unités industrielles dans la délégation de Feriana (gouvernorat de Kasserine) vont démarrer durant le premier trimestre 2017.
Il s’agit d’une unité de transformation du carbonate de calcium, une unité de transformation du marbre et une unité de fabrication du céramique.
Ces projets s’inscrivent dans le cadre du nouveau plan d’investissement de la société tunisienne « Salakta mining company », a indiqué le représentant de la société Hosni Bousnina.
Le coût de ces projets, qui vont créer au moins 400 emplois dont 20% au profit des diplômés du supérieur, est estimé à 28 MD, a souligné la même source à la correspondante de la TAP.
L’unité de transformation du carbonate de calcium (CaCO3), qui sera réalisée moyennant une enveloppe de 11 MD et fournira 70 emplois, devra être opérationnelle début 2018, a-t-il précisé, ajoutant que le choix de Salakta revient aux richesses naturelles et ressources que recèle cette ville.

par -

L’ancien ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou a indiqué dans une déclaration accordée, ce dimanche 8 janvier 2017 à Mosaïque Fm que les Snipers en Tunisie est une réalité.

Il a en outre affirmé que plus de 100 personnes dont des magistrats, des avocats et des médecins ont livré leurs témoignages sur l’existence des Snipers qui ont été déployés pour faire face aux protestations populaires  qui ont eu lieu durant la Révolution.

D’un autre côté, Ben Jeddou a affirmé que les blessés de la révolution à Kasserine souffrent encore et que la révolution a été faite par le peuple avant d’être confisquée par l’élite qui veut même engager la contre-révolution.

par -

Le premier délégué de Kasserine, Atef Massi, a indiqué dans une déclaration à l’agence TAP que les actes de vandalisme perpétrés, mardi soir, dans la ville, avaient pour but de détourner l’attention de la police afin de couvrir l’introduction d’une grande quantité de drogue et récupérer une voiture d’un contrebandier à la fourrière.
Cinq individus suspectés d’avoir participé aux actes de vandalisme et au vol d’objets mis en fourrière ont été arrêtés. Trois autres personnes ont été interpelées, mercredi, et 12 motocyclettes volées à la fourrière ont été saisies, suite à une série de perquisitions à Kasserine.
Le premier délégué a affirmé, hier mercredi, que la situation est sous contrôle.
Durant la nuit de mardi, 37 motocyclettes et deux vélos ont été volés et neuf véhicules saccagés. Ces actes perpétrés à la fourrière ont été précédés par des troubles survenus, l’après-midi, dans la cité Ennour, sans motif apparent. Selon une source sécuritaire, des groupes d’individus ont mis le feu à des pneus au carrefour de la Cité pour préparer des actes de vandalisme et récupérer à la fourrière une voiture de luxe appartenant à un contrebandier.

par -

Les unités sécuritaires ont arrêté cinq jeunes soupçonnés d’avoir bloqué la route à la cité Ennour en brûlant des pneus et en jetant des pierres sur les forces de l’ordre, rapporte Mosaïque fm.

Des forces de sécurité ont été déployées devant les surfaces commerciales dans la cité en question pour contrer toute tentative de saccage. Des commerces ont été pillés par des délinquants suite aux émeutes qui ont eu lieu hier 3 janvier 2017, a ajouté la même source.

par -

La cité Ennour dans le gouvernorat de Kasserine a retrouvé, mardi, son clame après les affrontements durant le début de la soirée, rapporte Mosaïque fm.

Les unités sécuritaires et militaires sont toujours sur place en prévision d’un retour des violences. Des patrouilles communes ratissent rues de la région, a précisé la même source.

Pour rappel des jeunes avaient bloqué la route en brulant des pneus. Les forces de l’ordre ont riposté en utilisant le gaz lacrymogène pour disperser la foule. Des adolescents ont jeté des pierres sur les agents de police.

par -

Le président de la ligue Tunisienne pour la Tolérance, Slaheddine Naâsri, a affirmé qu’un convoi de solidarité a quitté ce dimanche, 18 décembre 2016, la capitale en direction de Kasserine.

Dans une déclaration à Shems Fm, il a indiqué que le convoi de solidarité sous le slogan : « luttons contre le terrorisme » vise à rendre hommage aux martyrs de l’Institution militaire et rappelle l’obligation de prendre soin de leurs familles.

Toujours selon la même source, la ligue avait coordonné avec les autorités locales et régionales afin d’organiser une cérémonie d’hommage au martyr de la nation, Saïd El Ghozlani, et ce à l’école située à proximité du cimetière où gît la dépouille du martyr.

par -

Le gouverneur de Kasserine, Hassen Khédimi a démenti aujourd’hui, mardi, une information qui a été relayée lundi par des médias, selon laquelle des affrontements ont eu lieu entre des unités sécuritaires et un nombre de protestataires dans la délégation de sbéitla.
 » Selon cette information, un jeune homme originaire de la région aurait été agressé la semaine dernière par des sécuritaires à Sbeitla et décédé à l’hôpital Fattouma Bourguiba de Monastir « , a-t-il indiqué.
Le gouverneur a précisé à la correspondante de la TAP dans la région, qu’un nombre de jeunes et d’enfants dont des étudiants ont incendié des pneus et bloqué une route, soulignant que leur mouvement a été mené dans le cadre d’un règlement de compte politique par certaines parties à Kasserine.
« Les informations circulant à propos du décès d’un jeune homme, à la suite de son agression par des sécuritaires sont erronées, a-t-il dit. Le jeune homme en question est hospitalisé actuellement à l’hopital Fattouma Bourguiba de monastir », a-t-il déclaré.  » Néanmoins, les sécuritaires devront assurer leur entière responsabilité devant la justice, si le rapport médical prouve que le jeune homme a subi des agressions  » a-t-il signalé.

par -

Les unités de la garde nationale à Kasserine ont retrouvé jeudi soir, un uniforme de force de sécurité et une bombe fumigène après une descente effectuée dans un domicile à Jebal Salloum, zone militaire fermée, a indiqué une source sécuritaire à la correspondante de la TAP dans la région.
Le propriétaire de la maison a indiqué, après interrogatoire, que les affaires retrouvées appartiennent à un de ses proches qui travaille dans le secteur de sécurité.
Le fils du propriétaire de la maison fait objet d’avis de recherches pour implication dans des affaires de terrorisme, a affirmé la source sécuritaire, précisant qu’une enquête a été ouverte.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

En République démocratique du Congo, un communiqué officiel confirme le massacre de policiers dans la province du Kasaï, rapporte le site rfi.fr. Un document signé...