Tags Posts tagged with "maladies"

maladies

par -
Selon l’organisation médicale humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF), les populations déplacées qui vivent dans des campements autour de la ville de Kalémie en République démocratique du Congo (RDC) ont un accès limité à la santé, font face à d’inquiétantes pénuries d’eau et de nourriture, et n’ont pas d’abri décent. Dix mois après avoir fui les conflits intercommunautaires, elles vivent dans des conditions désastreuses et ont urgemment besoin de plus d’assistance humanitaire.

« Les enfants meurent de faim ou de maladies évitables comme la diarrhée ou la rougeole »

D’après une estimation des Nations unies, près d’un demi-million de personnes se sont déplacées entre juillet 2016 et mars 2017 dans la province du Tanganyika à la suite de violences. Au total, 44 000 d’entre elles vivent dans des campements autour de la ville de Kalémie. En avril, alors qu’elle menait une campagne de vaccination contre la rougeole, MSF a évalué les taux de malnutrition dans dix campements auprès de 5 700 d’enfants de moins de cinq ans. Le résultat a montré un niveau de malnutrition supérieur au seuil d’urgence : 16 % étaient malnutris et 4,5 % d’entre eux souffraient de malnutrition sévère aigüe.

« Les enfants meurent de faim ou de maladies évitables comme la diarrhée ou la rougeole » indique Hugues Robert, le responsable de la cellule d’urgence MSF. « Même si les déplacés  sont ici depuis presque un an, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans correspond à celui qu’on observe habituellement au début d’une urgence, dans la phase critique.»

Depuis mars, les équipes MSF offrent une aide d’urgence aux populations déplacées des territoires de Kalémie et de Kansimba, en menant des campagnes de vaccination, des cliniques mobiles, des distributions d’eau et en construisant des latrines et des douches dans certains campements. Une équipe a également mené des activités médicales auprès d’un groupe de 1 500 personnes déplacées dans le village de Moke, où l’évaluation des taux de malnutrition a révélé à quel point la situation était critique. 51 % des enfants de moins de cinq ans étaient malnutris, dont 23 % souffraient de malnutrition aigüe sévère. MSF a mis en place des cliniques mobiles et une distribution de nourriture. Il y a deux semaines, ces personnes ont été obligées de repartir lorsque les anciens résidents sont revenus. Elles ont dû s’installer plus loin dans la brousse, dans un endroit très difficilement accessible. Ces personnes doivent pouvoir bénéficier d’aide et de protection jusqu’à ce qu’elles puissent retourner chez elles en sécurité.

MSF appelle les agences des Nations unies et le gouvernement congolais à une réponse humanitaire renforcée à Kalémie et Kansimba dans la province du Tanganyika. Les conditions de vie dans les campements doivent être améliorées très rapidement, la santé doit être plus accessible et l’aide alimentaire établie pour les familles de déplacés comme celles des communautés hôtes. Enfin, les populations exposées aux violences doivent être protégées. Un premier niveau d’assistance a été déployé et d’autres activités sont prévues, mais pour le moment, l’aide est plus qu’insuffisante.

MSF travaille en République démocratique du Congo depuis 1981. Les équipe MSF mènent des campagnes de vaccination contre la rougeole dans la province du Tanganyika depuis avril 2017 et  traite les nombreuses personnes atteintes  de malnutrition au sein des déplacées et communautés hôtes.

par -

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé qu’il allait verser une somme de 3 milliards de dollars durant la prochaine décennie afin de trouver des traitements contre toutes les maladies.

Selon lui, ce don permettra, à défaut de soigner toutes les maladies, de rendre plus gérables les plus graves, rapportent ce jeudi 22 septembre 2016 les médias français.

On rappelle qu’à la naissance de sa fille, Zuckerberg avait indiqué vouloir financer des œuvres caritatives à hauteur de 99% de leur fortune personnelle, tout au long de sa vie, un pactole qui s’élève tout de même à 45 milliards de dollars.

par -

Selon des données récemment annoncées par l’OMS et citées par le site « la Dépeche.fr » , chaque année dans le monde, plus de 214 millions de personnes contractent une des trois infections sexuellement transmissibles (IST) parmi les plus courantes : la chlamydiose, la gonorrhée et la syphilis. Problème, ces dernières résistent de mieux en mieux aux antibiotiques. L’Organisation mondiale de la Santé a donc décidé d’actualiser ses recommandations concernant les traitements à mettre en place.

« La résistance de ces IST aux antibiotiques a rapidement augmenté ces dernières années et réduit les possibilités de traitement. Si elles ne sont pas diagnostiquées ni traitées, ces IST peuvent entraîner de graves complications et des séquelles à long terme pour les femmes, telle une grossesse extra-utérine et fausse couche », alerte l’OMS.

par -

Avec plus de 3,6 millions de personnes concernées en France, le chômage touche toutes les catégories de la population. Au-delà des conséquences professionnelles, la perte d’emploi a également un impact important sur la santé des chômeurs et de leur entourage. Ainsi, une étude officielle vient de mettre en lumière les conséquences sanitaires et sociales du chômage, relève le site boursorama.

Accentué par la crise économique de 2008, le chômage touche désormais plus de 10% de la population active et 5 millions de salariés enchaînent périodes d’emploi précaire et périodes de chômage. Au fil des années, la santé des demandeurs d’emploi est devenue une question de santé publique. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) vient de publier une analyse du phénomène. Sa conclusion est sans appel : chaque année, entre 10 000 et 14 000 décès sont liés au chômage.
Une enquête de l’Inserm montre même que des maladies cardio-vasculaires comme l’hypertension et certains cancers lui sont imputables. Selon ce même institut de recherche, l’état de santé des chômeurs est largement dégradé, du moins dans sa perception, car ils sont environ 2 fois plus nombreux à se déclarer en mauvaise santé que les actifs, a ajouté la même source.

 

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

La liste des personnalités congolaises sanctionnées par l'Union européenne s'allonge. Le lundi 29 mai 2017, l'UE a officiellement mis 9 responsables de plus dans...

Reseaux Sociaux