Tags Posts tagged with "Ooredoo"

Ooredoo

par -
0

Le rapport de synthèse de l’Observatoire de l’Instance Nationale des Télécommunications (INT) a jeté un éclairage sur la santé du secteur des télécommunications en 2015. D’après le document, le chiffre d’affaires global du secteur a enregistré +33 millions de dinars (MD) au cours de l’année 2015, soit un bond en avant de 1,3%.

L’Observatoire de l’INT explique cette embellie par les recettes du marché de gros, 37 MD, soit une évolution de 6,2%, alors que les revenus du marché de détail ont légèrement fondu, -4 MD.

Pourtant dans le détail, seul le chiffre d’affaires total d’Orange Tunisie parmi les trois ORPT (opérateur des réseaux publics des télécommunications) a enregistré une poussée des recettes en 2015. Le chiffre d’affaires est monté à 121 MD, soit un taux de croissance de 31,4%, pour s’établir à 507 MD. Par contre Ooredoo Tunisie et Tunisie Télécom font grise mine, avec des revenus en repli, respectivement, de 46 MD à 968 MD (-4,6%) et de 43 MD à 1.075 MD (-3,8%).

En termes de parts de marché, l’opérateur historique (Tunisie Télécom) garde son statut de numéro 1, avec 41.1%, talonné par Ooredoo Tunisie avec 37%. Orange Tunisie s’est bonifié en 2015 avec ses 4,5 points de plus, mais reste encore loin derrière avec une part de 19,4%, indique l’analyse de l’Observatoire de l’INT.

par -
0

Pour améliorer davantage sa qualité de service et son expérience client, Ooredoo Tunisie s’est doté d’un cache Facebook hébergé dans ses propres Datacenters tout en assurant un très haut niveau de disponibilité, de sécurité en termes de confidentialité et de qualité.

Grâce à la technologie qu’elle a mise en place, Ooredoo stocke les contenus téléchargés sur ses serveurs à très forte capacité pour les rendre disponibles pour ses clients, sans passer par le réseau international et en leur faisant bénéficier du très haut débit du réseau Ooredoo.

Ooredoo a répondu à toutes les recommandations exigées par le géant du monde internet et fournisseur de contenu « Facebook » pour héberger ces serveurs en Tunisie dans ses propres Data Center récemment certifiés ISO 27001 (référence internationale en matière de disponibilité, d’intégrité et de confidentialité de l’information), ce qui lui permettra d’optimiser et réduire les coûts de bande passante internationale ainsi qu’une nette amélioration de l’expérience client (latence, qualité des Vidéos et Images, etc ).

Ooredoo compte suite à cette nouvelle stratégie proposer aux entreprises tunisiennes de nouvelles solutions de diffusion de contenus dans les meilleures conditions et offrir ainsi à ses clients la meilleure expérience web tout en développant leurs revenus.

Le trafic Facebook traité à partir du cache décharge le réseau de transport international d’environ 60% de charge, cette valeur atteindra bientôt les 10 Gbps d’ici la fin de l’année, ce qui se traduit par une réduction de sa facture en devises d’IP Transit de chez nos partenaires européens.

Ce nouveau service vient après la mise en service du cache Google (220 produits et services principalement YouTube) depuis juin 2014 et qui véhicule aujourd’hui 15 Gbps de trafic, il permettra de garantir la fluidité du trafic web et streaming de contenu. Ce cache Facebook est une première en Tunisie qui confirme le rôle de précurseur et de leader innovant d’Ooredoo qui lui a valu d’être sacré meilleur opérateur Africain en 2106.

par -
0

A l’occasion du SIB 2016 (Salon de l’Informatique et de la Bureautique), Ooredoo Tunisie a annoncé la commercialisation sur le marché tunisien de sa première montre connectée pour enfants, « KidSafe ».

L’opérateur étoffe ainsi un peu plus son portefeuille d’objets communicants initié un an auparavant.

L’objet est destiné aux enfants âgés de 4 et 10 ans et est rattaché à la ligne principale de l’un des parents.

Elle répond à deux réalités : le besoin croissant des enfants de cet âge d’utiliser les nouvelles technologies de communication, et celui des parents de pouvoir communiquer avec leurs enfants sans pour autant devoir leur acheter un téléphone mobile.

Avec son design fun et coloré la Kidsafe est équipée d’une carte SIM qui permet d’émettre et de recevoir des appels ainsi que des messages vocaux. 10 numéros peuvent être paramétrés à partir d’une application mobile spécialement conçue et simple d’utilisation. Un moyen de communication facile et ludique pour rester en contact avec ses tout-petits.

Plusieurs fonctionnalités de sécurité sont également possibles sur cette application dédiée et compatible avec les smartphones Android et iOS.

Outre l’affichage de l’emplacement de l’enfant sur une carte en temps réel, on y trouve aussi un mode « Zone de Sécurité » qui indique aux parents à partir d’une notification si l’enfant est sortie d’un périmètre préalablement défini.

De plus, il est possible de consulter toutes les données et l’historique des déplacements de son enfant sur une période déterminée. Enfin, elle est dotée d’un « Bouton SOS » qui donne la localisation de son enfant en temps réel par Sms.

La montre Kidsafe est commercialisée selon deux formules ; un mode prépayé à 199 DT avec 12 mois de service inclus (Voix, Data et Sms) et un mode post payé (à facture) qui permet au client d’acheter la montre à 99 DT avec un abonnement mensuel sur 12 mois (10dt/mois) ou 24 mois (5dt/mois).

A cette occasion, Houssem Abassi , Chief Marketing Officer, a déclaré : « nous espérons faire de la montre KidSafe un des piliers de notre portefeuille d’objets communicants. Il s’agit là d’un premier lancement qui vient confirmer notre programme visant à accélérer le déploiement de nos offres dans l’Internet des objets. »

par -
0

Nous apprenons, de sources proches du dossier, que le gouvernement tunisien aurait décidé de vendre la participation de 10 % de l’Etat dans le capital de l’opérateur téléphonique Ooredoo suite à la confiscation, en 2011, des parts de l’homme d’affaire Sakher El Materi, qui était jusque-là actionnaire à 25 %. Le gouvernement tunisien avait jusqu’ici étudié la possibilité de céder ces 10 % à travers la bourse de Tunis, mais aurait estimé que cela demanderait trop de temps en face des besoins urgents du budget tunisien. Nos sources indiquent que le gouvernement tunisien aurait finalement décidé de vendre directement à un des opérateurs économiques de la place.

htl

La Tunisie avait déjà cédé 15 % d’Ooredoo à Qatar Télécom, en mars 2013. En 2015, les revenus de l’opérateur étaient de 970 MDT, en chute par rapport aux 1,015 Milliards DT de 2014 et aux 1,0588 Milliards DT de 2014. Selon certaines estimations, la vente des 10 % d’Ooredoo pourrait rapporter quelque 500 MDT à l’Etat tunisien.

par -
0

A fin août 2016 (des chiffres en retard de 2 mois pour un secteur hautement numérisé), le nombre d’abonnements mobiles en Tunisie laissait paraître une domination de l’opérateur Ooredoo qui totalisait plus de 5,837 millions d’abonnés, à quelques cordées de l’opérateur historique Tunisie Télécom qui affichait 4,935 millions d’abonnés selon les chiffres de l’INT que lui fournissent les opérateurs. En 3ème place Orange s’approche à petits pas sûrs du second au podium avec 3,703 millions d’abonnés.

x

Au total, la Tunisie comptait plus de 14,757 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, à fin août dernier. Le parc total de la téléphonie mobile a légèrement augmenté de 0,2% au cours du mois d’août 2016, enregistrant de ce fait 22,5 mille abonnements supplémentaires. Et l’INT de préciser que «au cours du mois d’août 2016, le parc mobile de Tunisie Télécom a baissé de 122,0 mille abonnements, contre l’augmentation du parc de chacun des autres opérateurs de 75,5, de 39,1 et de 29,9 mille abonnements respectivement chez Orange Tunisie, Ooredoo Tunisie et Lycamobile Tunisie ».

L’INT indique encore que «le taux de pénétration de la téléphonie mobile est resté stable au cours du mois d’août 2016, restant de ce fait au seuil de 130,1% à la fin de ce mois. Il est à rappeler que cet indicateur ne reflète pas réellement la pénétration de la population vu qu’une bonne partie des abonnés mobiles disposent de plus d’une SIM (double SIM ou triple SIM, ou voire même plus) ».

par -
0

Désignation, le 25 octobre de cette année, de l’organisme indépendant qui sera chargé d’auditer les états de synthèse dégagés par la comptabilité Analytique des trois opérateurs de réseaux publics de télécommunications (Tunisie Télécom, Ooredoo Tunisie et Orange Tunisie) au titre des exercices 2013, 2014 et 2015. Il s’agit, selon un communiqué de l’INT (Instance Nationale des Télécommunications), de la société américaine Crowe HORWATH-Progressus Corporation. Coût de cette opération d’audit, à laquelle ne semble avoir été associé aucun cabinet tunisien, 397.905 DT. Sur son site, on peut lire que «le réseau Crowe Horwath se compose de plus de 200 entreprises indépendantes de services de comptabilité et de conseil dans plus de 130 pays à travers le monde».

par -
0
Ooredoo Tunisie annonce que l’entreprise a décidé de faire appel suite à la sanction de plus de 5 millions de dinars décidée par l’INT.

La compagnie nationale koweitienne de Télécommunications,  NMTC (Ooredoo), membre du Groupe Ooredoo , a annoncé mardi ses résultats financiers pour le premier semestre 2016.

Il en ressort que le bénéfice net attribuable s’élève à 19,3 millions de dinars koweitiens (1 Dollar US = 0,3025 dinar koweïtien KWD) contre un résultat net de 14,8 millions KWD pour la même période en 2015. L’augmentation a été soutenue par de bonnes performances en Algérie et aux Maldives.

Pour ce qui est d’Ooredoo Tunisie, il est indiqué que la  base de clients de l’opérateur était de  7,6 millions à la fin du 1er semestre 2016, soit une augmentation de 4% sur la même période en 2015. L’économie tunisienne souffre encore de la chute de l’activité touristique et  les résultats de la compagnie koweitienne se sont ressentis de la dépréciation du Dinar tunisien. Le chiffre d’affaires au 1er semestre de l’année en cours était de 69,5 millions contre 75,5 millions KWD durant la même période de 2015. L’EBITDA s’est élevé à  25,5 millions dinars koweitiens contre 33,9 millions KWD au cours de la période correspondante de l’année dernière. Le bénéfice net attribuable durant les premiers mois six mois 2016, a chuté à 1,0 million de dinars koweitiens alors qu’il plafonnait à 6,5 millions KWD au cours de la même période en 2015.

par -
0

A l’image de Lycamobile, un nouvel opérateur de réseau mobile virtuel ( MVNO) verra prochainement le jour pour la commercialisation de services de téléphonie mobile et internet, apprend African Manager d’une source bien informée. Il s’agit de Nessma Mobile!

A cette occasion, le groupe Karoui & Karoui en coopération avec Ooredoo organiseront une conférence de presse ce mardi 31 mai 2016, afin de donner plus de détails sur cet évènement technologique.

par -
0
Ooredoo Tunisie annonce que l’entreprise a décidé de faire appel suite à la sanction de plus de 5 millions de dinars décidée par l’INT.

Les consommations Data chez les abonnements ADSL d’Hexabyte et d’Orange Internet ont augmenté respectivement de 19,2% et de 0,9% au cours du mois de février 2016. Par contre, les consommations de Topnet et d’Ooredoo Internet ont diminué au cours de ce mois. Ceci étant, en termes de consommation moyenne par abonnement, c’est désormais Ooredoo Internet qui enregistre la plus grande valeur parmi ces FSI privés avec 66,8 Go au cours de ce mois de février 2016. Hexabyte affiche, quant à lui, la plus petite valeur avec 26,9 Go consommés en moyenne par abonnement.

sdffg

A fin février, les centres publics d’Internet continuaient leur toute petite baisse, avec une moyenne d’une fermeture par mois, pour arriver à 263 centres. A la même période, le taux de pénétration de l’Internet mobile était de 63,7 % en toute petite hausse de 0,5 % par rapport à janvier 2016. Au cours du deuxième mois de l’année 2016, le trafic Data mobile a remarquablement augmenté de 15,8% pour Ooredoo Tunisie, tandis qu’il n’a augmenté que de 0,8% pour Orange Tunisie, contrairement au trafic de Tunisie Télécom qui a diminué de 3,7% au cours de ce mois. Ceci dit, Ooredoo Tunisie a enregistré au cours de ce mois le plus grand trafic Data mobile parmi tous les opérateurs.

par -
0

Le trafic voix entrant de l’international vers les réseaux mobiles a enregistré une remarquable augmentation de 5,0 millions de minutes au cours du mois de février 2016. Ce qui a été la principale cause de la diminution du trafic voix sortant des réseaux mobiles vers l’international au cours de ce mois (soit 3,1 millions de minutes en moins).

dvhfg

Au cours du mois de février 2016, le trafic voix entrant de l’international aux réseaux mobiles d’Orange Tunisie, de Tunisie Télécom et d’Ooredoo Tunisie a diminué respectivement de 0,3 million de minutes, de 1,1 million de minutes, et de 1,3 million de minutes par rapport à ceux enregistrés au cours du mois précéèdent. Et comme lors des mois précédent, le trafic international entrant de Lycamobile Tunisie a explosé au cours de ce mois et représente désormais 37,2% de tout le trafic mobile entrant de l’international après seulement 4 mois d’exercice. Ainsi, cet MVNO enregistre le trafic international entrant le plus élevé parmi tous les opérateurs. Ce constat est essentiellement dû au fait qu’un client chez Lycamobile dans les pays autres que la Tunisie peut effectuer des communications voix gratuitement avec les clients de Lycamobile Tunisie (l’inverse n’est pas valable). En effet, et durant ce deuxième mois de l’année 2016, presque 100% des communications internationales entrantes à cet MVNO proviennent des pays dans lesquels Lycamobile exerce une activité de MVNO.

par -
0

Au cours du mois de février 2016, le trafic journalier moyen de la voix mobile a diminué de 3,9 million de minutes par rapport à celui du mois précédent. Même constat pour les trafics journaliers moyens des communications on-net et des communications off-net qui ont diminué respectivement de 2,5 millions de minutes et de 1,4 million de minutes au cours de ce mois. Il est à noter que le trafic voix on-net représente 63,8% du trafic voix national au cours de ce mois, soit presque 10 points de moins par rapport à celui enregistré douze mois auparavant. Conclusion, le Tunisien a moins parlé au téléphone en février (71 millions de minutes) par rapport à janvier (74 millions de minutes).

dovv

Ce qui est aussi intéressant à remarquer, dans les chiffres de février 2016, publiés par l’instance de régulation (INT), c’est que cette baisse a surtout concerné le trafic voix sortant, c’est la taille du trafic on-net ou le trafic voix sur un même réseau qui a été de 45 millions de minutes en février dernier, contre 26 millions de minutes pour le trafic off-net ou trafic voix entre opérateurs. Cela s’expliquerait par les «effets de club» qui sont encouragés à travers des offres tarifaires de type appels entre amis ou familles d’un même réseau.

INT

par -
0

Au cours du mois de février 2016, l’opérateur historique (Tunisie Télécom) et Orange Tunisie ont enregistré une augmentation de leurs parcs mobiles respectivement de 54,6 mille abonnements et de 32,9 mille abonnements. Ainsi,  ils réalisent chacun un taux de croissance mensuel de 1,0%. De même pour Lycamobile Tunisie, le récent entrant au marché, qui a enregistré une augmentation de 38,3 mille abonnements au cours de ce mois. Par contre, Ooredoo Tunisie a affiché une nouvelle diminution de son parc de 33,1 mille abonnements durant ce mois, soit une décroissance mensuelle de 0,6%.

image001Globalement, Le parc total de la téléphonie mobile a enregistré une augmentation de 92,7 mille abonnements au cours du mois de février 2016, soit une croissance mensuelle de 0,6%. Il est à rappeler que le marché de la téléphonie mobile a été marqué au cours du mois de novembre 2015 par l’entrée de Lycamobile Tunisie, le premier opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO). La grande majorité du parc total de la téléphonie mobile (94,0%) est encore constituée d’abonnements prépayés. Et seulement 5,2% des abonnements de ce parc sont utilisés à des fins professionnelles.

image002Le taux de pénétration de la téléphonie mobile a enregistré une augmentation de 0,7 point au cours du deuxième mois de l’année 2016. Il atteint ainsi le taux de 130,4% à la fin du mois. Il est à rappeler que cet indicateur ne reflète pas réellement la pénétration de la population vu qu’une bonne partie des abonnés mobiles disposent de plus d’une SIM (double SIM ou triple SIM ou voire même plus).

par -
0

La Fédération Tunisienne des Agences de Voyages et de Tourisme (FTAV) a signé le 7 avril 2016 trois nouvelles conventions avec ses partenaires au profit des agences de voyages et de leurs clients. La première convention de coopération a été signée entre Mohamed Ali Toumi, président de la FTAV, et le professeur Maher Gassab, directeur de l’Ecole Supérieure de Commerce de Tunis. Elle a pour but de rapprocher le secteur professionnel du tourisme et celui de l’enseignement-recherche. Les deux parties ont notamment convenu de se concerter sur le contenu pédagogique et sur le plan d’études du mastère professionnel Management touristique et hôtelier. La FTAV accordera par ailleurs aux étudiants et aux enseignants de ce mastère la possibilité d’assister à titre d’observateurs aux réunions de son conseil d’administration, aux assemblées générales et à ses différentes réunions. Ceci en vue d’une meilleure employabilité des formés et une meilleure réponse aux besoins du secteur.

La seconde convention tripartite a été signée entre la FTAV avec Amadeus Tunisie, filiale du groupe Tunisair, fournisseur de solutions technologiques au profit de l’industrie du tourisme et du voyage, et la société de courtage et de conseil en assurance et réassurance Inrise. Cette dernière se charge en effet de concevoir et de mettre en place au sein de la plateforme technologique «Amadeus Individual Travel» un projet comportant une large panoplie de produits en matière d’assistance en voyage destinée aux voyageurs tunisiens comme aux visiteurs étrangers. Il s’agit d’une panoplie de packages d’assistance en voyage ayant le potentiel d’assurer l’activité d’«Outgoing», de consolider et d’accroître le produit touristique «Incoming» et de promouvoir le tourisme local en offrant un panel de garanties adaptées à toutes les situations et à chaque type de voyage. Ces produits seront disponibles chez les agences de voyages et profiteront à leurs clients. Le protocole a été signé par M. Khaled Farah, directeur général d’Amadeus Tunisie, M. Abdelaziz Derbel, président d’Inrise, et M. Mohamed Ali Toumi, président de la FTAV.

La troisième convention a été signée avec l’opérateur téléphonique Ooredoo. Il s’agit d’un contrat-cadre permettant aux agences de voyages adhérentes à la FTAV de bénéficier des offres et produits Ooredoo à des conditions spécifiques sur le mobile, le Business Voice et le Data. L’opérateur fournira également aux agences une solution M2M de suivi des pèlerins (lors de la Omra et du Hadj) ; une autre solution de mobilité pour équiper les bus d’une application de validation des excursions en coordination avec les commissariats régionaux au tourisme, de même qu’elle équipera les véhicules des agences de voyages membres de la FTAV par une solution de tracking GPS.

L’accord a été signé entre le président de la FTAV, Mohamed Ali Toumi, et Mousser Jerbi, Chief Business Officer chez Ooredoo, aen marge du salon du Tourisme M.I.T à la foire du Kram.

par -
0

Après une première session à Tunis en 2014, la Paris Saint-Germain Academy revient en Tunisie avec Ooredoo pour une session exceptionnelle de formation au football de haut niveau. Pendant 3 jours du 25 au 27 mars, 20 coaches et 200 jeunes footballeurs tunisiens ont bénéficié des conseils des entraineurs de la Paris Saint-Germain Academy dans le cadre du Stade Olympique de Sousse

Agés de 7 à 16 ans, les jeunes footballeurs en herbe, avaient été sélectionnés par Ooredoo, parrain de l’opération, parmi les membres des quatre Ooredoo Football Academy basées à Tunis, à Sousse, Béja et Monastir, les enfants des associations partenaires, les enfants de l’amicale du personnel Ooredoo et des équipes juniors des clubs sponsorisées par Ooredoo.

Cet événement a commencé par une journée de stage dédiée aux 20 entraineurs locaux invités  par Ooredoo. Pour cette seconde année, deux coaches de la Paris Saint-Germain Academy, Benjamin Houri et Louis Thuillier, ont encadré les jeunes sur l’ensemble des activités, leur transmettant savoir-faire et technique au cours de séances d’entrainement similaires à celles mise en place à Paris et dans les différentes académies du club parisien à l’international.

Soulignant le succès de cette initiative, Youssef Almasri, Directeur Général d’Ooredoo a déclaré à la fin de ce stage : «cette initiative s’inscrit dans le cadre du soutien au sport tunisien et de la stratégie de Ooredoo visant à promouvoir l’excellence et le professionnalisme.  En offrant les meilleures formations proposées par les académies internationales de renommée, nous voulons que chaque talent tunisien puisse avoir une chance de s’épanouir et de montrer ses capacités ».

La Paris Saint-Germain Academy est une école de football ouverte à tous les enfants, garçons et filles, de 5 à 16 ans. En 2015-2016, elle est présente dans 13 pays  à travers 41 centres établis à l’année et plus de 150 camps saisonniers.  Plus de 8500 enfants seront ainsi accueillis dont la moitié en dehors du sol français.

Dans tous ces centres, près de 110 coaches formés par le Club proposent une formation et un encadrement de top niveau qui s’appuie sur des valeurs d’excellence, de plaisir et de fairplay favorisant l’éveil et l’épanouissement. La formation de la Paris Saint-Germain Academy est celle d’un

par -
0

Ooredoo Tunisie vient d’acquérir, aujourd’hui, sa licence 4G suite à l’appel d’offres lancé par le ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, pour un montant global de 160 millions de dinars, lui permettant d’être en première position du classement devant les deux autres opérateurs. Ooredoo récupère ainsi les zones 5 et 6 qu’elle a choisies en priorité (gouvernorats de Kairouan, Tataouine, Kébilli et Médenine).

Ooredoo a décidé de lancer la 4G sur les 24 gouvernorats dès le lancement commercial et est techniquement prêt pour couvrir 20% de la population avec la LTE et ce, avant la fin de l’année, comme cela est exigé par la licence.

En investissant dans la 4G, Ooredoo entend rendre son réseau plus performant en proposant des services encore plus innovants à ses abonnés. Ooredoo tend non seulement à développer ses prestations mobiles ultramodernes mais également à améliorer la couverture de son réseau 3G dans les régions. Avec le lancement de la LTE, Ooredoo développera encore plus son réseau 3G en le généralisant sur le 100% de ses antennes-relais. Le taux de couverture passera ainsi de 94% de la population à 99.6% en juin prochain.

Youssef ElMasri, CEO de Ooredoo Tunisie, s’est félicité de cette acquisition et a déclaré que « le montant alloué à l’acquisition de cette licence n’est que le début d’un long processus d’investissement économique. En effet, Ooredoo réalisera des investissements massifs en infrastructures servant l’ensemble de l’économie du pays et représentant une enveloppe de plus de 200 Million Dinars par an sur les trois prochaines années. Cette nouvelle technologie sera en effet un véritable moteur au service de l’entreprenariat et de la croissance ».

Cette avancée technologique sera accompagnée par une consolidation de la stratégie sociétale adoptée jusque-là par la marque avec un focus sur la promotion de l’égalité des chances dans l’accès à la technologie, aux loisirs et à l’entreprenariat ainsi que l’enrichissement de la vie des gens.

Ce nouveau réseau 4G mobile entraînera une accélération du trafic de données mobiles. Les abonnés Ooredoo pourront ainsi profiter de leurs applications et solutions mobiles de manière encore plus optimale et plus rapide.

par -
0

Les offres financières relatives à l’appel d’offres de la 4G ont été ouvertes aujourd’hui mercredi 02 mars 2016 au siège du ministère des Télécommunicatios. Les trois opérateurs, à savoir Tunisie Telecom, Ooredoo et orange, les seuls qui ont participé à cet appel d’offres ont été retenus. Ils sont désormais les trois attributaires provisoires de la 4G. Les trois opérateurs devraient investir plus de 470 millions de dinars en Tunisie, annonce le ministre des Technologies de l’information, Noomene Fehri.
Il s’agit selon lui, d’un grand jour pour la Tunisie et une nouvelle transition numérique dans l’histoire du pays.
Le ministre a félicité la Banque centrale de Tunisie pour les efforts qu’elle fournit en matière de libération du dinar, l’appelant à multiplier davantage ses efforts  à cet égard.

Il est à rappeler par ailleurs que l’ouverture des plis des offres relatifs à la licence d’attribution de la 4G anait eu lieu lundi 1er février 2016 au siège du ministère. Tunisie Telecom, Orange et Ooredoo étaient  les trois opérateurs ayant  répondu présent à l’appel d’offres portant sur l’installation et l’exploitation d’un réseau public des télécommunications en Tunisie pour fournir des services de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G).

par -
0
Sponsor de la coupe de Monde 2014

Les offres financières relatives à l’appel d’offres de la 4G ont été ouvertes aujourd’hui mercredi 02 mars 2016 au siège du ministère. Les trois opérateurs ont été retenus. L’offre financière d’Ooredoo est jugé la meilleure soit 160 MD, suivi d’Orange (156MD) et Tunisie Telecom (155MD), soit des investissements cumulés de l’ordre de 470MD.

Rappelons que selon l’appel d’offres lancé par le ministère, chacun des 3 opérateurs, Tunisie Telecom, Orange et Ooredoo, doit au moins investir 155 millions de dinars pour pouvoir obtenir la licence 4G, soit 465 MDT pour les 3 opérateurs qui auront été retenus.

par -
0
Ooredoo Tunisie annonce que l’entreprise a décidé de faire appel suite à la sanction de plus de 5 millions de dinars décidée par l’INT.

La 4G est sur les rails du côté d’Ooredoo Tunisie. L’opérateur, qui a été le premier à se lancer dans des essais en septembre 2015, a avancé dans le dossier et couvre présentement plus de 13 gouvernorats, dit un communiqué émis ce mercredi 17 février.

Ooredoo a déposé debut février son dossier de candidature pour la licence 4G au ministère des Technologies de la communication et de l’Économie numérique et attend le feu vert des autorités pour entamer la commercialisation.
Le communqué précise que d’autres annonces ayant trait à l’entrée en activité de la 4G seront faites ultérieurement.

par -
0
Ooredoo Tunisie annonce que l’entreprise a décidé de faire appel suite à la sanction de plus de 5 millions de dinars décidée par l’INT.

Fidèle à son engagement auprès des jeunes étudiants pour leur offrir les outils de la réussite et les aider à réaliser leur potentiel, Ooredoo lance pour 2016 une action de formation pour les étudiants de la Sup’Com. Déjà partenaires à travers diverses actions initiées depuis déjà quelques années, Ooredoo et la Sup’Comapportent une collaboration innovante : inviter des étudiants à des formations pratiques encadrés par un formateur ooredoo et comprenant des démonstrations sur les équipements.

Le premier groupe a déjà bénéficié de cette formation composée de deux volets : une démonstration au local technique d’El Mghira et une présentation portant sur l’évolution de l’architecture des télécoms.

Dans le cadre de cette initiative, les étudiants ont pu découvrir quelques facettes du travail qu’ils seront amenés à réaliser après leurs études et ont reçu, en guise de cadeau, des lignes 4G en avant-première.

Deux autres actions sont planifiées pour le mois de février : une visite du Data Center et une formation sur le Cloud.Au total 75 étudiants auront bénéficié de la formation en 2016.

A cet effet, Sami ANTIT, Directeur des Ressources Humaines de Ooredoo a indiqué que « ce partenariat est une affirmation de la proximité de notre entreprise avec les étudiants et un signal fort pour encourager les futurs diplômés à exceller afin de maximiser leurs chances d’intégrer de bonnes positions. C’est aussi le début d’une série d’autres partenariats avec d’autres universités dans le cadre de la mise en place d’une pépinière de jeunes talents. »

Ooredoo est la marque employeur de référence auprès des ingénieurs. En 2015, 243 stagiaires ont pu bénéficier d’un encadrement auprès des équipes Ooredoo et 135 y ont travaillé sur leur projet de fin d’étude (PFE).

par -
0

L’ouverture des plis des offres relatifs à la licence d’attribution de la 4G a eu lieu hier lundi 1er février 2016 au siège du ministère des Technologies de l’information et de l’Economie numérique. Tunisie Telecom, Orange et Ooredoo sont les trois opérateurs qui sont en lice pour l’installation et l’exploitation d’un réseau public des télécommunications en Tunisie pour fournir des services de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G). Ils ont répondu présent à l’appel d’offres. À l’échelle internationale aucune offre n’a été cependant reçue. Peu importe le nom de l’investisseur qui sera retenu pour cet appel d’offres, les investissements générés par la 4G seront très importants. Chacun des 3 opérateurs, Tunisie Telecom, Orange et Ooredoo, doit au moins investir 155 millions de dinars pour pouvoir obtenir la licence 4G, soit 465 MDT pour les 3 opérateurs qui auront été retenus, c’est ce qu’a annoncé le ministre des Technologies de l’information et de l’économie numérique, Noômene Fehri, lundi après-midi après la réception des offres. Ces fonds devraient renflouer les caisses de l’Etat. A cela s’ajoutent les investissements dans la communication et l’infrastructure, lesquels devraient atteindre selon le ministre une (1) fois et demi le montant investi pour l’octroie de la License 4G.

Profitant de cette occasion, le ministre a déclaré que la 4G fait partie du plan stratégique du ministère et qu’il s’agit là d’une étape importante pour la Tunisie qui est mise sur le numérique et dont l’objectif final est la contribution des TIC au développement socio-économique du pays. Ce plan « stratégique » comme le qualifié le ministre permettra à plus de 2 millions de familles de se connecter au réseau. «  D’ici 2020, il y aura zéro papier dans les administrations et nous devons travailler beaucoup sur la sécurité informatique », a assuré le ministre avant d’appeler à la mise en place d’une loi relative à l’économie numérique.

Noômen Fehri a, dans le même cadre, ajouté que cette technologie  de 4G devra couvrir 20% du territoire national dès son lancement en touchant les localités intérieures et ce d’ici juin prochain.

De son coté, Marouen Ben Saïd, président de la commission en charge de l’attribution de la 4G a indiqué que les opérateurs autorisés à commercialiser la 4G en Tunisie seront dévoilés le 29 février 2016.

Il est important par ailleurs de signaler que le ministère, à travers l’attribution de ces licences table sur la généralisation de l’accès au haut/très haut débit sur l’ensemble du territoire tunisien en favorisant les zones de déploiement prioritaire contribuant ainsi à réduire la fracture numérique et permettant une meilleure inclusion sociale.

Dans un communiqué, le ministère a signalé aussi qu’à travers cette technologie, le ministère vise le développement d’une économie numérique basée sur le développement et l’usage de e-services innovants et à très forte valeur ajoutée accessible à toutes les catégories et classes sociales.

L’objectif aussi est de contribuer à la création de nouveaux emplois et à l’amélioration de la compétitivité des entreprises locales tunisiennes et à faire de la Tunisie un pôle d’excellence régional en matière d’innovation technologique.

Présidée par le ministre des Technologies de la Communication, la commission chargée de la réalisation des étapes préparatoires pour l’attribution d’une licence ou des licences 4G a été créée par décret n°1543 du 23 octobre 2015 et les membres ont été désignés par décision du ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique n°93 du 02 novembre 2015. Elle se chargera également de l’élaboration des conditions administratives et techniques applicables à l’attribution d’une licence ou des licences pour l’installation et l’exploitation d’un réseau public de télécommunications pour la fourniture des services de télécommunications mobiles de quatrième génération à savoir l’approbation du dossier d’appel d’offres, l’ouverture et le dépouillement des offres et le classement des offres

La phase préliminaire regroupe par ailleurs l’ensemble des étapes préparatoires du lacement de l’appel d’offres pour l’attribution de licences 4G. Elle comporte 4 principales étapes, à savoir  l’élaboration du cahier des charges et sa validation, le traitement des demandes de clarifications  sur l’attribution de la licence 4G et l’amendement des closes et des articles.

La deuxième phase concerne l’ouverture des plis (01 février 2016) et c’été l’objet de la rencontre qui a eu lieu hier lundi au siège du ministère de tutelle. C’est la phase de l’ouverture des offres techniques et économiques afférentes à l’appel d’offres pour l’attribution de licences 4G (Ouverture des plis, vérification de l’existence des documents demandés, la rédaction du PV  résumant les travaux de la séance et annonçant les noms des soumissionnaires dont les offres sont acceptées pour le dépouillement).

La troisième phase est relative au dépouillement technique et elle s’étale du 02 fau 29 février 2016. Lors de cet étape, le comité doit décider si les offres satisfont ou non les prescriptions

La dernière phase portera en revanche sur l’ouverture des offres financières et l’évaluation des offres financières. Cela aura lieu le 29 février prochain.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Des militaires mutins ont tiré mardi de nombreux coups de feu en l'air dans cinq villes de Côte d'Ivoire, rapporte France24. L'un d'entre eux aurait...

SPORT