Tags Posts tagged with "Riadh Mouakher"

Riadh Mouakher

par -
0

Le ministre des Affaires locales et de l’Environnement Riadh Mouakhar a annoncé, mercredi, à Hammamet que 10 nouveaux centres de transformation des déchets seront créés avant fin 2017.
Il a indiqué, dans une déclaration à l’agence TAP, en marge de sa participation aux travaux de la 4ème rencontre du réseau des municipalités pour la gestion des déchets pour 2016 qui se tient du 4 au 7 décembre courant à Hammamet que le dépouillement des appels d’offres concernant quatre de ces 10 centres a déjà eu lieu, en attendant le parachèvement des procédures pour la réalisation du reste des centres.
Mouakhar a encore fait savoir que la réalisation de centres de transformation pour la première fois, depuis 2010, contribuera à renforcer le système de gestion des déchets.
Le responsable a fait savoir que cinq millions de dinars ont été alloués aux conseils régionaux dans les gouvernorats afin de consolider les efforts en matière de propreté, outre l’octroi des équipements et conteneurs nécessaires.
Le président de la fédération nationale des villes tunisiennes Seif Allah Lasrm a souligné que le nombre de municipalités adhérentes à la fédération, qui repose sur un réseau de municipalités adoptant des plans municipaux de gestion des déchets, passera à 30 municipalités après l’adhésion de 10 nouvelles municipalités, l’objectif étant d’attirer le plus grand nombre de municipalités et de renforcer la coopération entre les municipalités limitrophes en plus de la mobilisation des citoyens qui demeurent le principal maillon dans la réussite de tout système de gestion et de préservation de l’environnement.
Lasram a fait remarquer que les systèmes de préservation de l’environnement nécessitent la maîtrise de l’exploitation des équipements et la promotion de l’action participative entre les secteurs public et privé et les composantes de la société civile.

par -
0

Le ministre de l’Environnement, Riadh Mouakher,  a annoncé, ce jeudi 24 novembre 2016, la création prochainement de 86 nouvelles municipalités et la restructuration de 50 autres, rapporte Jawhara fm.

Un budget de 750 millions de dinars a été alloué à ce projet, qui sera exécuté entre 2017 et 2021, ajoute la même source.

par -
0

Le ministre des Affaires locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, a indiqué que le gouvernement d’union nationale proposera une nouvelle initiative pour « débloquer la situation et trouver une solution concernant la loi relative aux élections municipales ».
Dans une conférence de presse, mercredi, au Palais du gouvernement à la Kasbah, le ministre a ajouté que le gouvernement attendra la fin des débats budgétaires pour présenter cette nouvelle initiative.
Riadh Mouakher a refusé de fournir des détails sur le contenu de l’initiative, se contentant de déclarer que le gouvernement soumettra à l’Assemblée des représentants du peuple une initiative visant à  » éviter le rejet de la loi dans son intégralité à cause d’un seul article « .
L’article qui ne fait pas l’unanimité porte sur le vote des militaires et des sécuritaires.
Le ministre a rappelé que le gouvernement avait déjà soumis cette initiative aux différents groupes parlementaires, relevant que  » Le gouvernement est déterminé à organiser les élections municipales vers la fin de l’année 2017 « .

par -
0

La nécessité d’instaurer une gouvernance locale en Tunisie, en donnant plus de pouvoir aux collectivités, est l’idée centrale du séminaire sur l' »Appui au développement local : approches et moyens », organisé mercredi, par l’Agence coréenne de Coopération internationale (KOICA).
Une approche comparative qui se réfère aux points forts de l’expérience coréenne en matière de développement local, a été présentée lors de cette manifestation, afin d’identifier les opportunités possibles pour la Tunisie.
Riadh Mouakher, ministre des Affaires locales et de l’Environnement a déclaré à l’agence TAP, en marge du séminaire, que « la manière même dont la réflexion est menée aujourd’hui en Tunisie reste centralisée. La décentralisation, c’est notre destin et c’est un esprit nouveau que nous devons mettre en place. Pour ce faire, le gouvernement a opté pour un programme articulé en plusieurs étapes, à commencer par l’élaboration de la loi électorale, la généralisation de la couverture municipale, la tenue des élections municipales…  »
Cependant, le lancement réel du processus de la décentralisation reste, selon le ministre, tributaire de l’adoption du projet de code des collectivités locales, qui sera prochainement réexaminé en conseil ministériel, avant d’être soumis au parlement.
Lors de ce séminaire, l’initiative coréenne « Seamoul Movement » (new village movement), fut exposée comme un modèle-référence à l’échelle internationale, en matière de développement local. Il s’agit d’un programme de transformation des communautés rurales qui prennent leur destin en main, en renforçant la cohésion sociale, et en revitalisant les collectivités locales.
« Ce programme peut inspirer les pays partenaires de la Corée et notamment la Tunisie » a affirmé l’ambassadeur coréen, à Tunis, kim Jong Seok, qui a estimé par ailleurs, que « le pays malgré ses multiples atouts climatiques, géographiques et humains, doit déployer des efforts supplémentaires pour redonner à la valeur travail sa vraie portée ».
Et d’ajouter  » la Corée est aujourd’hui un exemple en matière de développement, mais il y a 40 ans, la Tunisie était beaucoup mieux outillée pour réussir son développement. Ce n’est pas de la coopération internationale dont a besoin la Tunisie car elle existe déjà, mais plutôt de la coordination interne entre les différents acteurs du développement économique et social a-t-il encore affirmé.
Institutionnellement, la Corée n’a pas, selon son ambassadeur, un ministère dédié au développement local, « tout le pouvoir est entre les mains des collectivités locales, qui sont à l’origine de toutes les initiatives engagées dans ce sens « .
Réagissant aux propos du responsable coréen, Mouakher, a reconnu la nécessité de rétablir la valeur travail. « En Tunisie, nous ne travaillons pas assez, nous avons les idées, mais c’est la concrétisation de ces idées qui fait souvent défaut ».
Le ministre a considéré par ailleurs, que « l’exemple coréen en matière de développement local est édifiant. On peut s’en inspirer, mais il n’est pas transposable en Tunisie, qui a besoin de son propre modèle de développement local ». A ce titre, le ministre a exprimé la volonté du gouvernement d’accélérer le processus de décentralisation malgré les difficultés qui l’entourent « c’est un processus dur et difficile, mais inévitable ».

par -
0
Un nouveau projet environnemental de recyclage des déchets verts pour la production des engrais biologiques sera bientôt réalisé dans la

Le ministre des Affaires locales, Riadh Mouakher a annoncé que le ministère est en train de préparer une unité de police environnementale.

Lors de son passage ce mercredi 28 septembre 2016 sur Mosaïque Fm, il a déclaré que les  agents en question seront chargés des dépassements environnementaux  et feront appliquer la nouvelle loi, concernant l’augmentation des tarifs des amendes et certaines infractions seront considérées comme crimes.

par -
0

Les solutions définitives aux problèmes des collectivités locales ne peuvent être trouvées en l’absence de conseils municipaux élus, a indiqué, mardi, le ministre des Affaires locales et de l’environnement Riadh Mouakher.
S’exprimant en marge de la rencontre régionale sur le Plan annuel d’investissement communal au titre de l’année 2017, Riadh Mouakher a ajouté que le processus de mise en œuvre du chapitre 7 de la Constitution relatif au pouvoir local est impératif malgré certaines difficultés qui peuvent survenir.
Il a indiqué que l’Assemblée des représentants du peuple devra reprendre le 19 septembre prochain, l’examen du projet de loi amendant et complétant la loi sur les élections et les référendums. Une fois le projet de loi adopté par le parlement, l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) pourra établir un calendrier pour les prochaines élections municipales, a-t-il dit.
Au sujet du projet de loi sur les collectivités locales, Riadh Mouakher a relevé qu’il comporte plus de 400 articles « ce qui n’exclut pas les critiques qui lui seront adressées ». La loi ne sera peut pas exemplaire mais c’est sa mise en œuvre qui permettra d’identifier les lacunes et de les combler.
Concernant la situation de l’environnement, le ministre a insisté sur la nécessité de trouver une solution rapide à l’accumulation des ordures et des déchets, relevant que le département va élaborer un programme qui doit être exécuté jusqu’à l’organisation des municipales.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le député français Jean Glavany, ancien ministre de l’Agriculture et ex-directeur de cabinet du président François Mitterrand, a mis l'Assemblée nationale, et donc la...

SPORT