Tags Posts tagged with "sami fehri"

sami fehri

par -
L’animateur de télévision

L’animateur de télévision, Sami Fehri, a annoncé, lundi 21 juillet 2014, son intention de porter plainte contre ceux qui ont créé une page Facebook en son nom qui véhicule de fausses informations et profère des obscénités envers Dieu et le prophète.

Selon un communiqué rendu public, ces agissements cherchent à discréditer Sami Fehri, après le succès rencontré par son émission Dlilek Mlak et le feuilleton Maktoub, en portant atteinte à son intégrité et en faisant croire qu’il adopte des positions contre la religion.

Il est à noter que toutes les pages sur Facebook portant le nom de Sami Fehri sont fausses et que l’animateur n’assume aucune responsabilité vis-à-vis de ce qu’il y est publié, a précisé la même source.

par -
La chambre de mises en accusation près la cour d’appel de Tunis

La chambre de mises en accusation près la cour d’appel de Tunis, vient de rendre une ordonnance aux termes de laquelle  bénéficient de la liberté conditionnelle  Sami Fehri, Adel Gaaloul et Zouhair Basli, ex-directeurs généraux de l’office de la Poste tunisienne, tous les trois poursuivis dans le cadre de l’affaire des contrats publicitaires conclus par La Poste.

Ce faisant, Sami Fehri doit retrouver la liberté, ce soir même, ce qui est chose faite, selon les dernières informations,  la chambre de mises en accusation ayant déjà pris une décision similaire dans le cadre de l’affaire Cactus.

par -
L’avocat de Sami Fehri

L’avocat de Sami Fehri, Me Abdelaziz Essid , a affirmé qu’il ne dispose d’aucune information au sujet d’une libération de son client, dans les jours à venir, comme le bruit en a couru dans les médias, allant même jusqu’à s’étonner de cette information, rappelant enfin que si c’es le cas, il en recevra communication par le biais le collectif de défense.

Il est à noter qu’un hebdomadaire de la place avait indiqué, plus tôt dans la journée de lundi, que le directeur de Cactus retrouvera la liberté, et ce dans le cadre des investigations relatives aux contrats publicitaires conclus avec la Poste tunisienne.

par -
L’hebdomadaire tunisien de langue arabe

L’hebdomadaire tunisien de langue arabe, rapporte ce lundi 9 septembre 2013, que Sami Fehri, incarcéré depuis des mois dans l’affaire des contrats de Cactus avec La Poste, pourrait être libéré «dans les journées qui viennent». Selon la même source, l’enquête du juge d’instruction, aurait démontré qu’il n’existe aucun dépassement notable dans cette affaire. La libération de Sami Fehri, si elle se vérifiait, pourrait aussi signifier la libération des deux anciens PDG de la Poste, Adel Gaaloul et Zouheir Basli.

par -
Des informations persistantes faisant état de la libération de Sami Fehri ont circulé mercredi matin

Des informations persistantes faisant état de la libération de Sami Fehri ont circulé mercredi matin, mais elles ont été vite démenties par des sources judiciaires.

La même rumeur indique que l’affaire de la Poste tunisienne , dans laquelle Sami Fehri est maintenu en détention a été reportée au 25 octobre prochain .

par -
La cour de cassation a rejeté dans le fond

La cour de cassation a rejeté dans le fond, lundi, le pourvoi formé par les avocats de Sami Fehri, dans le cadre de l’affaire Cactus, ce qui, selon son avocat, Me Abdelaziz Essid, cité par Assabah News, signifie que le dossier sera déféré devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis.

Curieusement ce ne sont pas les chambres réunies qui ont pris cette décision, mais une chambre de la cour de cassation, qui a rejeté le pourvoi formé contre l’ordonnance prise par la chambre de mises en accusation près la cour d’appel de Tunis, décision récusée par la défense.

Les avocats de la défense, invoquant l’article 73 du code de procédures pénales, ont affirmé que cette disposition interdit au président de la cour de cassation de renvoyer l’affaire devant une chambre de la haute juridiction , dès lors que l’affaire a été examinée trois fois de suite par une chambre de la cour de cassation, et que, de ce fait, elle devient automatiquement du ressort des chambres réunis, ce qui ne fut manifestement pas le cas.. 

Sami Fehri demeurera en détention ainsi que les ex-directeurs généraux de la Télévision tunisienne, en attendant leur comparution devant la chambre criminelle.

par -
Sami Fehri a écrit une lettre ouverte de sa cellule à la prison de Mornaguia où il est incarcéré depuis plus de 9 mois

Sami Fehri a écrit une lettre ouverte de sa cellule à la prison de Mornaguia où il est incarcéré depuis plus de 9 mois.

La lettre ouverte a été diffusée sur la chaine Attounisiya . Sami Fehri dénonce dans cette lettre une justice qu’il qualifie d’inique et fustige l’acharnement des autorités contre lui et sa chaine Attounisiya , qu’il dit avoir créée à partir de rien et qui la 1ère chaine regardée dans le pays .

Il s’en veut d’avoir été  » stupide  » , vocable qu’il répète à plusieurs reprises dans la lettre : de ne pas avoir accepté de s’allier à Ennahdha pour être son porte-voix, d’avoir cru avocats et juristes qui lui assuraient que la cour de cassation est la plus haute instance juridique de l’Etat , d’avoir cru le ministre de la justice transitionnelle Samir Dilou qui s’est engagé à le libérer, le 3 janvier 2013, quand il lui a demandé de rompre sa grève de la faim, d’avoir cru les promesses du chef du gouvernement racontées à sa femme de le faire libérer le plus rapidement conformément à la loi.

Il se taxe d’être un homme stupide parce qu’il a pris tout ce temps pour se rendre à l’évidence qu’il ne quittera jamais sa prison.

Sami Fehri promet à la fin de sa lettre de résister et de continuer son combat bien qu’il ait perdu confiance presque en tout le monde .

par -
La chambre de mises en accusation près la cour  d'appel de Tunis a émis un deuxième mandat de dépôt contre Sami Fehri

La chambre de mises en accusation près la cour d’appel de Tunis a émis un deuxième mandat de dépôt contre Sami Fehri, le propriétaire de la société de production télévisuelle Cactus Prod, et Adel Gaaloul, ex-directeur général de la société publique Sotetel, pour des contrats de publicité signés entre les 2 société du temps de Ben Ali .

Sami Fehri est déjà sous mandat de dépôt dans une autre affaire.

par -
Les avocats de Sami Fehri

Les avocats de Sami Fehri , poursuivi dans l’affaire Cactus, viennent de former un pourvoi en cassation contre la décision de la chambre de mises en accusation de déférer le dossier du directeur d’Ettounsiya et des ex-directeurs généraux de la Télévision tunisienne ainsi que Abdelwaheb Abdallah devant la chambre criminelle.

par -
Selon des sources informées citées par l’hebdomadaire Al Mousawar

Selon des sources informées citées par l’hebdomadaire Al Mousawar, Sami Fehri, directeur de la société Cactus, et Ettoundya tv, ne sera libéré qu’avec la mise en œuvre de la loi sur la justice transitionnelle, et ce nonobstant la décision que prendra à son sujet la cour de cassation siégeant en « chambres réunies ».

Il est à rappeler que la cour de cassation a cassé, le 5 avril dernier, la décision de la chambre de mises en accusation inculpant le prévenu et le maintenant en détention.

par -
Selon des sources informées citées par l’hebdomadaire Al Mousawar

Selon des sources informées citées par l’hebdomadaire Al Mousawar, Sami Fehri, directeur de la société Cactus, et Ettoundya tv, ne sera libéré qu’avec la mise en œuvre de la loi sur la justice transitionnelle, et ce nonobstant la décision que prendra à son sujet la cour de cassation siégeant en « chambres réunies ».

Il est à rappeler que la cour de cassation a cassé, le 5 avril dernier, la décision de la chambre de mises en accusation inculpant le prévenu et le maintenant en détention.

par -
Les avocats de Sami Fehri dont la chambre de mises en accusation a confirmé

Les avocats de Sami Fehri dont la chambre de mises en accusation a confirmé, mercredi, le maintien en détention, ont décidé de se pourvoir en cassation contre l’arrêt de la chambre.

Ce pourvoi ouvre la voie à la mise en route du mécanisme dit des chambres réunies dont la décision aura autorité de la chose jugée, pour être opposable à toutes les instances judiciaires, et surtout pour faire jurisprudence.

par -
Les avocats de Sami Fehri dont la chambre de mises en accusation a confirmé

Les avocats de Sami Fehri dont la chambre de mises en accusation a confirmé, mercredi, le maintien en détention, ont décidé de se pourvoir en cassation contre l’arrêt de la chambre.

Ce pourvoi ouvre la voie à la mise en route du mécanisme dit des chambres réunies dont la décision aura autorité de la chose jugée, pour être opposable à toutes les instances judiciaires, et surtout pour faire jurisprudence.

par -
La chambre de mises en  accusation près la  cour d’appel a rejeté la demande de libération de Sami Fehri et  déféré 

La chambre de mises en accusation près la cour d’appel a rejeté la demande de libération de Sami Fehri et déféré l’affaire devant la chambre criminelle du tribunal de 1ère instance de Tunis.

Les dossiers de Abdelwahab Abdallah , ancien conseiller de Ben Ali et des autres accusés , dans le cadre de cette affaire ,ont été également déférés devant la même juridiction .

par -
La chambre de mises en  accusation près la  cour d’appel a rejeté la demande de libération de Sami Fehri et  déféré 

La chambre de mises en accusation près la cour d’appel a rejeté la demande de libération de Sami Fehri et déféré l’affaire devant la chambre criminelle du tribunal de 1ère instance de Tunis.

Les dossiers de Abdelwahab Abdallah , ancien conseiller de Ben Ali et des autres accusés , dans le cadre de cette affaire ,ont été également déférés devant la même juridiction .

par -
Salma Fehri

Salma Fehri, la sœur de Sami Fehri, a réclamé, ce lundi, 15 avril 2013, dans une déclaration à Express Fm, des explications du ministère de la Justice ,suite au maintien de son frère en prison ,en dépit de deux décisions de justice autorisant sa libération.

Elle a précisé, dans ce cadre, qu’un sit-in sera organisé, aujourd’hui, devant le ministère de la justice pour demander à ce département des explications sur l’affaire du maintien de son frère.

par -
Salma Fehri

Salma Fehri, la sœur de Sami Fehri, a réclamé, ce lundi, 15 avril 2013, dans une déclaration à Express Fm, des explications du ministère de la Justice ,suite au maintien de son frère en prison ,en dépit de deux décisions de justice autorisant sa libération.

Elle a précisé, dans ce cadre, qu’un sit-in sera organisé, aujourd’hui, devant le ministère de la justice pour demander à ce département des explications sur l’affaire du maintien de son frère.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Après avoir rencontré les ministres des finances du G20 et les gouverneurs des banques centrales, Jim Yong Kim, le président du Groupe de la...

SPORT