Tags Posts tagged with "SONEDE"

SONEDE

par -

Deux millions de dinars d’investissement sont réservés à la réalisation, en 2017, à Tataouine, de projets d’approvisionnement en eau potable et à la réduction du déficit hydrique durant la saison d’été, affirme le chef du district de la SONEDE, Kais Harhouri à l’agence Tap.
Ces projets concernent la création d’un quatrième puits dans la localité de Kehil, l’installation d’un réseau de canalisations reliant les quatre puits au château d’eau, ainsi qu’un nouveau puits dans la localité de Kardhab. Il s’agit, également, de créer un autre puits à Tlelet et d’installer des canalisations sur 8 km de long pour alimenter le village, indépendant de l’ancien réseau.
La moyenne pluviométrique ne dépasse pas les 150 mm par an, à Tataouine où les ressources en eau souterraine sont évaluées à 50,4 millions de m3, dont 24,5 millions seulement sont exploitées (53% agriculture, 20 % eau potable, 19% industrie).

par -

Les unités sécuritaires ont réussi à démanteler, dans le gouvernorat de Kairouan, un réseau spécialisé dans le vol des maisons et des motos composé de six membres dont un agent de la SONEDE, deux policiers et trois délinquants, rapporte Mosaïque Fm.

Une partie des biens volés a été remise à ses propriétaires alors que les délinquants essayaient de les vendre dans un marché de la capitale, indique la même source.

par -

Une coupure dans la distribution de l’eau potable sera enregistrée dans plusieurs régions des gouvernorats de Béja, Manouba et Siliana et ce à partir de demain, mercredi 22 février 2017, de 18h à vendredi, 24 février à 07h du matin. C’est ce qu’a annoncé la SONEDE dans un communiqué.

La perturbation concernera ainsi les régions de Bouarada, Aroussa, Boujlida relevant du gouvernorat de Siliana, Borj Amri, Mornaguia, Tborba et Battan, relevant du gouvernorat de La Manouba.

Une coupure de l’eau potable sera enregistrée à Medjez El Beb, Chaouach, Toukaber, Kriâat, Sidi Mdine, Goubellat, relevant du gouvernorat de Béja.

La coupure d’eau potable concernera également les régions de la Cité Entilaka, Menzel Habib, Bouhanech, Hafsia, Ksar Hadid, Tboltech, Chouiki et Argoub, relevant de La Manouba.

par -
Main

Environ 2600 habitants des zones rurales du gouvernorat de Siliana bénéficieront de l’eau potable avant la saison estivale, et ce, dans le cadre des projets en cours d’exécution, actuellement, par la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) et la direction régionale de génie rural.
Selon les données présentées, mardi, lors d’une séance de travail tenue, au siège du gouvernorat de Siliana, ces projets seront réalisés moyennant une enveloppe de 5 millions de dinars(MD) « .
Au cours des prochaines semaines, démarreront les travaux de réalisation des autres projets programmés en vue d’assurer l’approvisionnement d’environ 10250 habitants résidant dans certaines villes et zones rurales. Le coût de ces projets est estimé à 12,250 MD.

Ces projets, qui s’inscrivent dans le cadre du plan régional, visent à approvisionner les habitants en eau potable. Dans le cadre de ces projets, près de 100 écoles primaires rurales ont été raccordées au réseau d’eau potable dans les différentes régions du gouvernorat de Siliana, outre la mise en place d’un réseau sanitaire au profit de 35 écoles avec un coût total d’environ 3,5 MD.

Le secrétaire d’Etat chargé des ressources hydrauliques et de la pêche, Abdallah Rabhi, a indiqué que le gouvernement œuvre, actuellement, à élaborer une loi sur les groupements de développement qui sera présentée, prochainement, à l’Assemblée de représentants du peuple (ARP) pour adoption.
Il a par ailleurs indiqué qu’en 2017, le budget alloué aux projets d’approvisionnement en eau potable s’élève à 3850 MD.

par -
Main

La distribution de l’eau potable sera perturbée dans certains gouvernorats en raison des travaux qui devraient être effectués sur le canal des eaux du Nord Medjerda-Cap Bon, et ce à partir d’aujourd’hui, lundi 16 janvier au lundi 30 janvier 2017.

Dans un communiqué publié ce lundi 16 janvier 2017, la SONEDE a précisé que les perturbations dans la distribution de l’eau potable seront enregistrées dans toutes les délégations des gouvernorats de Nabeul, Sousse, Monastir et Mahdia.

Des coupures similaires auront également lieu dans les délégations de Sfax Ville, Sfax Nord, Sfax Sud, Sakiet Eddaier, Sakiet Ezzit, Tynah, El Amra, Jebeniana et El Hancha relevant du gouvernorat de Sfax.

par -

Dans un communiqué rendu public, mardi 22 novembre 2016, la SONEDE a annoncé que des perturbations dans la distribution d’eau potable auront lieu à l’île de Djerba dans le gouvernorat de Médenine à partir d’aujourd’hui, mercredi 23 novembre 2016. Ces perturbations sont prévues à partir de 13h jusqu’à minuit.

Ces perturbations sont dues à des travaux techniques qui seront entrepris sur le canal principal d’alimentation de l’île en eau potable.

par -
Le président de l'Organisation tunisienne de défense du consommateur (ODC)

Le président de l’Organisation Tunisienne de la Défense du Consommateur (ODC), Slim Saâdallah, a annoncé dans une déclaration à Shems Fm que l’ODC a demandé le report de paiement des factures de la STEG et de la SONEDE, du mois de septembre au mois d’octobre, et ce en raison d’une surcharge de dépenses que va connaître le citoyen dont les revenus sont insuffisants ou moyens.

Il faut selon lui épargner le budget du citoyen qui est déjà assez sollicité avec la rentrée scolaire et les dépenses de l’Aïd El Idha.

par -

La SONEDE annonce la reprise de la distribution de l’eau potable au gouvernorat de Kairouan depuis le matin de ce jeudi 1er septembre 2016.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, la SONEDE a expliqué que la panne précédemment annoncée dans la région a pu être réparée ce jour même, et ce après avoir annoncé que la réparation de la panne durera au moins deux jours.

par -

Une coupure d’eau potable a eu lieu dans la soirée du mercredi 31 août 2016 dans la ville de Kairouan.

Le directeur de distribution au centre de la Sonede, Adel Belaïd, a affirmé lors de son passage mercredi 31 août 2016 sur Jawhara Fm qu’une panne imprévue est survenue dans la soirée de mercredi sur le canal principal de transmission d’eau, reliant le barrage de Jaouada à celui de la ville de Kairouan.

Il a ajouté que la distribution d’eau potable sera de ce fait perturbée dans la ville de Kairouan jusqu’à ce que l’origine de la panne soit élucidée et réparée par les équipes.

par -

L’Observatoire Tunisien de l’Eau « Watchwater.tn » a mis en garde contre un sérieux problème de soif, à cause des ruptures répétitives de l’adduction en eau potable et des perturbations dans la distribution de l’eau dans plusieurs régions du pays.

« Depuis mars 2016, environ 419 plaintes ont été enregistrées et des protestations sociales ont eu lieu et pourraient s’accentuer », a indiqué l’Observatoire, dans un communiqué.

Des protestations ont eu lieu, en particulier dans la région de Jendouba et des citoyens ont, à maintes reprises, tenté de faire entendre leur voix et faire part les autorités concernées de leur calvaire à cause de la non disponibilité des ressources en eau potable, notamment, dans des localités de Kairouan.

L’OTE a critiqué, dans son communiqué, la politique de communication de la SONEDE (Société Nationale de l’Exploitation et de la Distribution de l’Eau) et son manquement à sa responsabilité et à ses engagements envers les citoyens, reprochant à la société de ne pas mener les études nécessaires et de ne pas intervenir aux moments opportuns pour éviter l’aggravation de la situation.

Il estime que le ministère de l’agriculture est aussi responsable de cette crise de l’eau parce qu’il a fermé les yeux sur ce manquement de la part de la SONEDE à ses engagements envers ses clients.

L’Observatoire appelle, à cet effet, l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) à auditionner la SONEDE et le ministère de l’agriculture concernant cette crise de l’eau, rappelant que le l’accès à l’eau est un droit fondamental garantit par la Constitution et que les autorités concernées doivent trouver une solution urgente et immédiate aux problèmes de rupture et de perturbation de la distribution de l’eau.

Il a appelé aussi la SONEDE à rencontrer les représentants de la société civile et les parties concernées pour discuter des problèmes rencontrés par les citoyens et en trouver les solutions idoines.

Pour mémoire, le ministre de l’agriculture Saad Seddik avait indiqué, la semaine dernière lors d’une conférence de presse, que les ressources en eau dans certains barrages, en particulier celui de Nabhana, ont atteint un niveau critique à cause de la baisse de des précipitations de 28%.

De même pour les réserves d’eau qui ont connu une baisse de 25%. La Tunisie est un pays pauvre en eau avec une disponibilité de l’eau renouvelable par habitant de moins de 480m3, soit en dessous de la moyenne adoptée par l’ONU

par -

La Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) a annoncé dans un communiqué rendu public ce mardi 9 août 2016, une perturbation et une coupure dans la distribution d’eau potable à Jendouba et ses environs et ce aujourd’hui, mardi à partir de 7h jusqu’au minuit.

Ces perturbations résultent des travaux entrepris pour la réparation d’une panne sur le canal principal de  la distribution.

par -
La Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (SONEDE)

 » Les coupures et les perturbations dans la distribution d’eau potable dans plusieurs régions de la Tunisie vont se poursuivre jusqu’à la fin du mois d’août courant », a déclaré ce lundi la Sonede, par la voix de son directeur central des recherches, Abderraouf Nouissri.

Lors d’une interview accordée à Africanmanager, le responsable a justifié cette prévision par le manque de ressources hydriques.

 » On est confronté actuellement à plusieurs problèmes à cause du manque de pluie, notamment au niveau du système hydrique situé au Cap Bon qui assure l’approvisionnement de plus de 6 millions d’habitants », a affirmé notre interviewé. Il a affirmé que ce genre de problème a par conséquent des effets sur la distribution de l’eau sur plusieurs régions en ces temps de canicule où la consommation évolue de 1,5 à 1,8% par rapport à la moyenne.

C’est préoccupant et délicat, a signalé le responsable, pointant du doigt le manque de ressources qui continue d’affecter la distribution du précieux liquide, ce qui a engendré des coupures qui ne se limitent pas à une région ou une zone bien précise, mais concerne les régions du Cap Bon, du Sahel et de Sfax.

Le plan de la Sonede pour résoudre la crise
Afin de surmonter cette crise profonde, la Sonede, qui a produit environ 650 millions mètres cubes en 2015, a été obligée de couper l’eau dans certaines régions durant la nuit, tout en appelant les citoyens à faire preuve de compréhension et à se limiter aux besoins essentiels.
Outre cette mesure, toute une stratégie a été mise en place pour gagner ce challenge, a affirmé Abderraouf Nouissri.
A ce titre, il a indiqué que la Sonede s’est orientée vers la consolidation des ressources non traditionnelles. Il s’agit bien évidemment de la réalisation de trois stations de dessalement des eaux de mer.
La première sera réalisée à Djerba, avec une capacité de 75 mille mètres cubes, pour un coût estimé à 180 millions de dinars. « Ce projet sera opérationnel en 2017, sachant que les travaux connaissent un avancement de 35% », a signalé le responsable.
Pour la deuxième station qui sera implantée à Gabes, elle sera d’une capacité de 50 mille mètres cubes. Avec une enveloppe moyennant 212 millions de dinars, cette station va entrer en exploitation à l’horizon 2020.
Pour l’étape actuelle, notre interviewé a indiqué que les appels d’offres relatifs à ce projet ont été lancés après l’élaboration des études nécessaires, alors que le démarrage des travaux est prévu en 2017.
Pour l’autre projet, il concerne la région de Sfax. Avec une capacité importante estimée à 200 mille mètres cubes, ce projet dont les études nécessaires ont été réalisées verra le jour en 2021. Les travaux de la réalisation seront entamés en 2017, sachant qu’il coutera 660 millions de dinars.
Dans le même ordre d’idée, le responsable a mis l’accent sur la stratégie adoptée qui vise aussi la mise en place de nouveaux forages. « Dans pareille condition, on multiplie les études nécessaires pour bien examiner les zones intérieures consommant plus d’eau. C’est pour cette raison qu’on a décidé d’augmenter le nombre des forages à réaliser dans ces endroits pour atteindre 30 annuellement contre 20 actuellement », a t-il ajouté.
Pour justifier sa position, il a souligné que 33 forages seront réalisés dans le gouvernorat de Gafsa.
Les projets vont se poursuivre, a encore assuré le directeur central de la Sonede, indiquant que le système hydrique du Cap Bon sera consolidé à travers la mise en place de deux forages artificiels, l’installation des conduites de transfert et enfin la création de deux stations de traitement.

C’est un projet pilote, a déclaré le responsable, avant de rappeler que son cout est estimé à 941 millions de dinars et son entrée en exploitation prévue en 2021.

Citoyens en colère
Les précisions de la Sonede viennent à un moment où la situation actuelle continue d’alimenter la polémique. D’ailleurs, les citoyens de plusieurs régions se plaignent de ces conditions critiques en accusant les autorités en place d’irresponsabilité.
Une telle situation a poussé certains d’entre eux à couper les routes pour que les autorités locales leur accordent plus d’attention. C’est le cas du gouvernorat de Sousse où des citoyens ont procédé ces derniers temps à la coupure de la route principale de Tunis, au niveau de l’entrée de la ville de Sidi Bou Ali, protestant contre ces coupures répétées.

par -
La Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (SONEDE)

La SONEDE a expliqué mercredi, dans un communiqué, les perturbations enregistrées au niveau de la distribution de l’eau potable, par l’accroissement de la consommation de l’eau, au cours des périodes de pointe d’un côté, et la diminution des ressources en eau, du fait de la sécheresse dans le pays, d’un autre côté.
Ces perturbations concernent les gouvernorats de :
-Nabeul, Sousse, Monastir, Mahdia et Sfax qui sont approvisionnés principalement, via le système des eaux du Nord qui connait actuellement, un déficit des ressources en eau superficielles. La société a précisé que pour continuer d’assurer l’approvisionnement des citoyens au minimum requis, elle « gère les ressources disponibles, en répartissant le déficit de manière équitable entre les régions ».
-Le Kef, Siliana, Béja, Kasserine, Gafsa, Sidi Bouzid…La SONEDE a affirmé que malgré les efforts déployés pour la mobilisation de ressources en eau additionnelles, des perturbations sont enregistrées dans l’adduction de l’eau potable, en raison de l’abaissement du niveau des puits profonds qui approvisionnent ces régions, suite à la diminution du niveau des nappes souterraines.
-Gabes, Médenine et Tataouine: les raisons des perturbations sont le manque des ressources en eau disponibles, problème qui va être surmonté après l’achèvement de la réalisation des stations de dessalement de l’eau de mer à Djerba et Zarrat.
La SONEDE s’attend à « une baisse des perturbations dans la distribution de l’eau, après la période de pointe de la consommation », tout en appelant les citoyens à économiser l’eau et à éviter son gaspillage.

par -

Le directeur régional de la Sonede à Sousse, Adel Belaid, a reconnu ce mercredi 27 juillet 2016 dans une intervention sur les ondes de Jawhara fm une importante perturbation au niveau de la distribution d’eau potable en Tunisie.

Selon ses dires, cette perturbation est due à la sécheresse et au manque de pluies, durant l’année 2016. Il a ajouté dans ce sens que cette sécheresse coïncide avec la hausse de la consommation d’eau potable durant cette période de l’année (la saison estivale).

D’après Belaid, la Tunisie fait face actuellement à un déficit de 15%, particulièrement dans les régions de Sfax, Nabeul, Sousse et Mahdia. Le directeur régional a ajouté, par ailleurs, que les coupures d’eau durant la nuit se poursuivront et qu’aucune date pour le retour à la normale ne peut être annoncée.

par -
A la clôture du premier trimestre 2014

Dans le cadre du renforcement de son activité, la société « AMS » vient de remporter des appels d’offres  pour une valeur dépassant les 7 MDT. Les marchés locaux remportés sont principalement :

• La SONEDE : la fourniture des articles de raccordement d’eau pour une valeur minimale de 4MDT par an (ce marché a été remporté pour la 1ère fois pour sa totalité et pour une durée de 3 ans)

• La STEG : 1.2 MDT pour la fourniture de 90 000 piquets de terre et 90 000 cosses

• Tunisair : 0.3 MDT pour la fourniture de 66 619 pièces.

Quant à l’activité export, AMS a réussi à remporter un marché au Burkina Faso Faso pour une valeur de 205 000 €  relatif à la fourniture de 28 000 articles de robinetterie et est en cours de négociation pour une nouvelle commande d’une valeur de 452 000 € relative à d’autres articles et accessoires de robinetterie. Par ailleurs, AMS  a eu l’accord de principe pour l’ouverture de show‐room à l’étranger sous forme de partenariat dont la signature des contrats aura lieu courant 2ème semestre de l’année 2016.

En outre, plusieurs projets de développement et de diversification des produits, planifiés en 2015, se sont concrétisés en 2016 et vont procurer aux AMS de nouveaux avantages concurrentiels tels que la disponibilité d’une gamme complète et la présentation au client d’une solution complète surtout en matière d’installation de robinetterie. Certains commencent déjà à être commercialisés tels que les tubes multicouche au nom des AMS et le complément de la série couvert violette, d’autres seront commercialisés au cours du 2ème semestre.

par -

L’île de Djerba sera privée d’eau potable durant toute la journée du mardi 14 juin 2016, de 7h00 du matin à minuit, rapporte Shems Fm.

Cette coupure est due à des travaux qui seront effectués sur le canal d’approvisionnement principal en eau.

La distribution de l’eau sera toutefois rétablie progressivement à partir de minuit.

par -
Les puits d'eau situés dans les villes d'Om El Araies et Gafsa se sont remis

La Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) a indiqué que la suspension de la fourniture de l’eau potable, dans quelques localités du district de Ben Arous, depuis mercredi à 17h, se poursuivra jusqu’au jeudi 19 mai 2016. Les localités concernées sont la Médina Jadida (cité Sprols et rue El Khair), Fondok Choucha (cité Matmata et résidence El Kahia) et le siège social du gouvernorat, selon un communiqué publié mercredi à Tunis. La SONEDE a expliqué l’interruption de la distribution de l’eau par les travaux de réparation d’une casse sur conduite.

TAP

par -

La Société Tunisienne d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) a annoncé dans un communiqué rendu public mercredi 20 avril 2016 que la distribution d’eau potable sera perturbée dans les gouvernorats de Tataouine et Médenine à partir du samedi 23 jusqu’au lundi 25 avril.

La perturbation est due à des travaux d’entretien, prévus par la STEG, au niveau du réseau gazier haute pression au sud de Gabés.

par -

Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 20 avril à Africanmanager, le PDG de la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (Sonede), Mohamed Daheche, a déclaré : « on opte pour le dessalement des eaux saumâtres et ce, dans plusieurs régions de la Tunisie notamment au sud du pays ».
A ce titre, 16 projets ont été programmés, avec un coût estimé à 255 millions de dinars. Ils touchent plusieurs régions : Gafsa, Kebili, Tozeur, Tataouine, Medenine et Sfax.

Jusqu’à ce jour, 10 projets d’une valeur de 84 millions de dinars sont entrés en exploitation, avec une capacité de 36 mille m3/jour. Ces projets ont été installés à Kebili, Gabès, Tozeur et Medenine, a ajouté le responsable, faisant savoir que d’autres projets font l’objet d’étude.
Ces nouveaux projets d’une valeur de 166 millions de dinars concernent Sidi Bouzid, Kebili, Gafsa et Tozeur, sachant que le démarrage des travaux est prévu en 2017.

par -
Le chef de district de la société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (Sonede) à Gabès

Le PDG de la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE), Mohamed Daheche, a mis l’accent sur l’importance d’augmenter les tarifs de l’eau potable.
Dans une déclaration exclusive accordée ce mercredi 20 avril à Africanmanager, il a précisé que la tarification actuelle ne permet pas de relever les défis rencontrés dont notamment la garantie de l’adduction en eau potable et la réalisation des objectifs fixés.
Le responsable a dans ce cadre noté que le coût d’un m3 d’eau potable a atteint au cours de 2015 environ 820 millimes alors que le prix de vente n’a pas dépassé 690 millimes.
L’appel de la Sonede vient à un moment où le dossier de la hausse des tarifs fait encore l’objet d’un examen à la présidence du gouvernement qui devrait appliquer cette hausse. « Il est temps d’augmenter les tarifs pour qu’on puisse réaliser les projets prévus et surtout maintenir l’équilibre financier de la Sonede », a-t-il dit.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT