Algérie : La montée des migrations clandestines préoccupe les autorités

Algérie : La montée des migrations clandestines préoccupe les autorités

par -

Ce sont peut-être les migrants subsahariens qui défrayent le plus la chronique, avec les tragédies qui parsèment leur chemin, comme les marchés d’esclaves en Libye, mais le départ des Algériens, qui fait beaucoup moins de bruit, commence à être un sujet d’inquiétude pour les autorités. Le ministère algérien de la Défense a fait état de tentatives massives de rallier l’Europe, illégalement, rapporte BBC Afrique.
D’après la presse, 200 de ces 286 migrants ont été bloqués vendredi dernier au large des côtes d’Oran (450 km à l’ouest d’Alger) dans leur tentative de joindre la rive nord de la Méditerranée.

A noter qu’en Algérie, une loi adoptée en 2009 sanctionne par l’emprisonnement, jusqu’à 6 mois, toute tentative de sortir clandestinement du territoire national…
Les passeurs également sont durement frappés, jusqu’à 20 ans ferme. Mais voilà, comme partout sur le continent, ni les dangers mortels de la Méditerranées ni les foudres de la justice ne freinent les ardeurs des candidats à l’exil illégal.
Fin septembre, la presse a fait état de 165 Algériens stoppés au sud de la Sardaigne par les garde-côtes italiens.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire