Retraite anticipée : Une offre attractive, pour un enjeu capital

Retraite anticipée : Une offre attractive, pour un enjeu capital

par -

Une troisième réunion de travail regroupant le secrétaire général du gouvernement et des représentants de plusieurs ministères sera tenue afin d’examiner le dossier relatif à la retraite anticipée dans la fonction publique. Cette réunion a pour objectif d’étudier tous les dossiers en la matière et ce, à travers la formation des commissions“, a annoncé Hédi Makni, secrétaire général du gouvernement dans une interview accordée ce mercredi 23 août aout à Africanmanager.

Le responsable a précisé qu’à travers ces réunions, le gouvernement ambitionne de respecter les délais qui ont été fixés, affirmant que la présidence du gouvernement a appelé tous les ministères à préparer une liste bien détaillée sur les fonctionnaires concernés par la retraite anticipée, et ce afin d’appliquer les mesures qui ont été prises et de caler le budget de l’Etat pour l’année 2018en conséquence…

Rappelons que la présidence du gouvernement a annoncé que les agents de la fonction publique qui auront atteint l’âge légal de départ à la retraite durant la période allant du 1er janvier 2018 au 1er janvier 2021 et désireux de partir à la retraite anticipés sont appelés à présenter leurs demandes par voie hiérarchique, avant le 2 octobre 2017.

Ce dispositif de retraite anticipée ambitionne d’absorber le surplus d’employés dans la fonction publique, notamment depuis les recrutements massifs effectués entre 2011 et 2015.

Notre interviewé a ajouté que beaucoup de fonctionnaires tunisiens sont concernés par ce projet , précisant que plusieurs critères ont été pris en considération dont notamment le garantie de l’équilibre de hiérarchie des ressources humaines, le respect de la situation sociale et sanitaire de l‘employé.

La retraite des fonctionnaires est volontaire

La stratégie de modernisation de l’administration et de la fonction publique en Tunisie s’articule autour d’un départ à la retraite volontaire. Cette réforme cible les fonctionnaires âgés entre 57 et 59 ans. Ils bénéficieront de la même pension de retraite que ceux qui partent à l’âge de 60 ans.

De même, cette mesure est axée sur plusieurs éléments, à savoir  l’affiliation depuis au moins 15 ans à la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (CNRPS).

Le programme est également destiné à ceux qui désirent quitter la fonction publique et créer leurs propres projets, à condition qu’ils ne dépassent pas 55 ans. Pour ceux-là, ils bénéficieront d’un soutien financier et d’un accompagnement de la part du ministère de l’Industrie ; la durée de l’affiliation aux caisses sociales doit être d’au moins cinq ans.

Le programme de réforme concerne aussi ceux âgés entre 40 et 45 ans qui désirent accéder à de hauts postes dans la fonction publique. Ils seront recrutés par concours et évalués après 3 ans sur la base des objectifs atteints.

Une période de cinq ans sera accordée aux fonctionnaires qui désirent rejoindre le secteur privé. Ils pourront réintégrer la fonction publique après cette période.

 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire