2700 réfugiés et demandeurs d’asile en Tunisie, dixit Taoufik Zreli

2700 réfugiés et demandeurs d’asile en Tunisie, dixit Taoufik Zreli

par -

Le chef de cabinet du ministre des Affaires sociales, Taoufik Zreli  a annoncé lors d’un séminaire international sur le thème « Médias et réfugiés: Défis et bonnes pratiques » organisé ce mercredi 27 novembre 219 à Tunis, que le nombre de réfugiés et demandeurs d’asile en Tunisie a atteint 2 700 personnes à la fin du mois d’octobre 2019, dont la plupart provient de l’Afrique subsaharienne et de la Syrie.

Il a souligné que la Tunisie a connu des transformations notables en matière de migration et d’asile, “passant d’un pays exportateur de migrants, à un pays de transit, puis, à une destination pour la migration”.

Il a expliqué cette mutation par la recrudescence du nombre de foyers de tension et de conflits régionaux et internationaux, notant, en particulier, l’instabilité persistante de la situation sécuritaire en Libye.

Il a ajouté que malgré la non adoption par l’Assemblée des représentants du peuple du projet de loi sur l’asile élaboré depuis 2015 avec le soutien d’un certain nombre d’organisations internationales, codifiant la question des réfugiés et des demandeurs d’asile en Tunisie en termes de services sociaux et de santé, le ministère des Affaires sociales, en collaboration avec le ministère de la Santé, a pris l’initiative d’aider les réfugiés aux niveaux matériel, social, économique, psychologique et sanitaire.

Pour sa part, le président de l’Institut arabe des droits de l’Homme, Abdelbasset Ben Hassan a souligné que ce séminaire constitue un espace d’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre journalistes et professionnels des médias du monde entier, afin de renforcer la coopération entre tous les acteurs concernés par la question migratoire et d’asile.

Il a ajouté que les organisateurs cherchent, également, à travers cet évènement à enrichir le débat sur les questions d’asile afin de contribuer au changement des mentalités, à lutter contre la xénophobie, l’intolérance et l’exclusion et à envisager des initiatives visant à renforcer l’engagement éthique dans le traitement de la question de l’asile par les médias.

Ce séminaire qui s’étale sur deux jours, abordera des thèmes tels que “La représentation des réfugiés dans les médias”, “La lutte contre la xénophobie, le racisme et l’exclusion”, “Une couverture médiatique inclusive qui donne la parole aux réfugiés” et “Initiatives et bonnes pratiques pour la promotion d’une couverture éthique des questions d’asile”.

A noter que le gouvernorat de Médenine dispose d’un important centre d’accueil de migrants. Ce dernier regroupe des dizaines de migrants d’Afrique subsaharienne ayant fui la Libye.

Des réfugiés, des migrants et des demandeurs d’asile ont organisé à maintes reprises des protestations et ont décidé de quitter les centres d’hébergement de Médenine et ce pour dénoncer « les conditions déplorables » dans lesquelles ils vivent et la difficulté de leur intégration dans la communauté locale.

AM/TAP

 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire