9 C
Tunisie
vendredi 26 février 2021
Accueil Actualités ARP - LF2018 : Adoption du "maigre" budget de la présidence du...

ARP – LF2018 : Adoption du « maigre » budget de la présidence du Gouvernement

Le budget de la présidence du Gouvernement pour l’exercice 2018 a été adopté, mercredi en plénière, avec une majorité de 101 voix pour, 6 objections et 3 abstentions, rapporte la TAP.

- Publicité-

Le budget de la présidence du gouvernement au titre de l’année 2018 s’élève à 168, 372 millions de dinars contre 148,6 millions de dinars, l’année précédente, compte tenu du transfert du budget du ministère de la Fonction publique et de la gouvernance (25,5 MD), soit une évolution de 13%.

Selon Iyad Dahmani, ministre chargé de la Relation avec l’Assemblée des représentants du peuple, le budget alloué à la présidence du Gouvernement est  » maigre  » en raison de la situation difficile des finances publiques.

Répondant aux interrogations des députés, le ministre a assuré que ce  » maigre budget  » n’empêchera pas le gouvernement de poursuivre les réformes entamées dans le domaine administratif et d’aller de l’avant sur la voie de la lutte contre la corruption.

Dahmani a souligné que la réforme administrative prévoit la redistribution des ressources humaines dans l’objectif d’améliorer les prestations et les services fournis aux citoyens.

Dans le même ordre d’idée, le ministre a jugé  » difficiles  » les conditions dans lesquelles travaille, aujourd’hui, l’agent public en raison, a-t-il dit, du manque de moyens financiers.

Le ministre a souligné l’intention du gouvernement de réviser l’échelle des salaires ainsi que plusieurs volets relatifs aux hautes fonctions de l’Etat notamment les primes et les avantages. L’objectif, a-t-il dit, étant de conserver les compétences nationales dans le secteur public.

Par ailleurs, le ministre a réaffirmé la détermination du gouvernement à poursuivre la lutte contre la corruption faisant savoir que le chef du gouvernement avait donné des instructions pour la révision des rapports des instances de contrôle, pendant ces trois dernières années.  » La lutte contre la corruption est une politique d’Etat « , a-t-il poursuivi assurant que tout contrevenant sera traduit devant la Justice.

Au cours de la discussion, à l’hémicycle du Bardo, du budget de la présidence du Gouvernement pour l’exercice 2018, le ministre s’est engagé à présenter des réponses écrites sur plusieurs questions avancées par les députés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles