AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLe gouvernement lui ferme la porte, dit-il, le président du FTDES démissionne

Le gouvernement lui ferme la porte, dit-il, le président du FTDES démissionne

Abderrahmane Hedhili a annoncé, lundi, sa décision de démissionner de ses fonctions à la tête du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et sociaux (FTDES) et de renoncer à sa qualité de membre du Comité Supérieur des droits de l’Homme et des Libertés fondamentale.
 » Cette décision fait suite à la fermeture de la porte du dialogue avec le gouvernement et certains ministères concernant certains dossiers sociaux cruciaux à l’instar des mouvements sociaux et des migrants en Tunisie « , a-t-il expliqué à l’agence TAP.
Il s’est dit opposé à l’attitude  » passive » du gouvernement à l’égard des dossiers sociaux, déclarant que  » sa décision a été prise dans la volonté de préserver son organisation « .
Abderrahmane Hedhili a ajouté qu’il compte se consacrer à jouer pleinement son rôle d’activiste dans le champ social et à continuer de soutenir les protestataires.

Le comité de direction du FTDES avait annoncé, dans un communiqué publié, lundi, qu’il a approuvé la demande de démission d’Abderrahmane Hedhili après avoir tenté de le dissuader.
Selon le comité, il a été convenu à l’unanimité d’accorder le poste de Président à « Messaoud Romdhani.
Abderrahmane Hedhili a présidé le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux depuis sa création en 2011. Il a été parmi ses principaux fondateurs.
Le FTDES se veut une organisation non gouvernementale, neutre et indépendante des partis politiques et des institutions religieuses. Il œuvre pour le respect et la diffusion de la culture des droits économiques et sociaux à l’échelle nationale et internationale.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -