AccueilActualités836 migrants irréguliers atteignent les côtes italiennes au cours de la première...

836 migrants irréguliers atteignent les côtes italiennes au cours de la première quinzaine de juin 2021

836 migrants irréguliers ont atteint les côtes italiennes au cours des 15 premiers jours du mois de juin en cours contre 596 au mois de mai dernier.

- Publicité-

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi en ligne, le porte-parole officiel du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), Romdhane Ben Amor a indiqué que le rapport sur la migration irrégulière du mois de mai montre que la Tunisie enregistre une nouvelle vague de migration signalant que 2817 migrants irréguliers ont atteint les côtes italiennes en 2021 contre 685 en 2020 et 347 en 2019.

Parmi les migrants arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l’année jusqu’au mois de mai 2021, 1588 hommes, 50 femmes, 21 mineurs accompagnés et 322 mineurs non accompagnés.

La même source fait état de 52 traversées interceptées au cours des 15 premiers jours du mois de juin contre 95 opérations en mai dernier.

Le rapport indique qu’au cours des cinq premiers mois de 2021, le nombre de migrants irréguliers interceptés a été de 5514 , soit une augmentation de 133 % par rapport à la même période en 2020 et une augmentation de plus de 500 % par rapport à 2019, lit-on dans le rapport.

39,14% du nombre total d’arrivées en Italie depuis le début de l’année 2021 sont des Tunisiens contre 60,86% de nationalités différentes Globalement, le début de cette année a vu une diminution du nombre de familles et de femmes arrivées sur les côtes italiennes en raison de facteurs climatiques non-appropriés.

Les traversées interceptées sont encore majoritairement concentrées dans la région de Sfax, atteignant 44,21% en Mai 2021,

suivie de Mahdia avec 13,68% puis de Médenine avec 9,45%.

Selon le FTDES, il est clair que le système de trafic de migrants dans la région de Sfax fonctionne confortablement puisque le travail des sécuritaires serait concentré uniquement sur l’interception, sans efforts de démantèlement de ces réseaux.

Les opérations d’interception continuent d’être basées sur l’effort de renseignement et la surveillance intensive aux entrées des

villes et villages côtiers. Ainsi, le pourcentage des opérations d’interception avant d’atteindre la plage de départ est de 68,4%

durant le mois de Mai 2021, lit-on de même source.

A noter que depuis le début de l’année, le nombre de victimes ou de disparus suite à une opération de migration irrégulière est porté à 215 dont 81 en mai dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,446SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles