AccueilLa UNE«African Lion» se conclut à la satisfaction et dans l’intérêt bien compris...

«African Lion» se conclut à la satisfaction et dans l’intérêt bien compris de toutes les parties!

African Lion, le principal exercice annuel interarmées du Commandement des États-Unis pour l’Afrique, a clôturé avec succès sa 17e itération au Maroc, en Tunisie et au Sénégaln. Des chefs militaires des États-Unis, d’Afrique, d’Europe et des partenaires de l’OTAN ont assisté à la cérémonie de clôture à Tan Tan, au Maroc, l’un des sites d’entraînement de l’exercice.

- Publicité-

« Je tiens à remercier nos partenaires marocains, sénégalais et tunisiens d’avoir accueilli African Lion dans leurs pays respectifs. L’exercice African Lion de cette année a été le plus important et le plus complexe que nous ayons eu à ce jour « , a déclaré le général de division Rohling, commandant de la Force opérationnelle européenne australe en Afrique. « Près de 8 000 personnes de huit pays différents ont participé à cet exercice, et 15 autres (pays) ont observé l’entraînement avec la possibilité de se joindre à African Lion 22. »

« Grâce à son caractère multi-domaines, multi-composantes et multi-national, African Lion 2021 a utilisé un large éventail de capacités de mission afin de renforcer l’interopérabilité entre les pays  partenaires et d’améliorer l’aptitude à mener des opérations sur le terrain, notamment grâce à l’engagement cette année de 8000 personnes, hommes et femmes, y compris des Américains et d’autres multinationales », a déclaré l’homologue marocain de Rohling,  El Farouk.

African Lion 21 a culminé avec un exercice de tir réel d’armes combinées démontrant les capacités de la force totale  à Tan Tan.

Points forts de l’exercice

Au cours de l’exercice conjoint, les membres de la 173ème équipe de combat de la brigade d’infanterie aéroportée ( Airborne Infantry Brigade Combat Team) ont effectué une « entrée forcée aéroportée conjointe ». Ils se sont intégrés aux forces d’opérations spéciales du 19e groupe de forces spéciales et de la 41e brigade de tir pour soutenir les tirs de suppression de pré-infiltration des systèmes de roquettes d’artillerie à haute mobilité.

Le personnel et les ressources des U.S. Air Forces Africa ont participé à des exercices  au cours desquels les équipages de C-130 Hercules se sont entraînés à l’amélioration des capacités de largage, de transport aérien et d’évacuation médicale. En outre, des pilotes de F-16 Fighting Falcon ont effectué des missions d’appui aérien rapproché afin d’aiguiser des compétences essentielles, tandis que des équipages de KC-135 Stratotanker assuraient le ravitaillement en vol des opérations de chasse combinées.

La partie maritime de l’exercice, dirigée par les U.S. Naval Forces Africa, comprenait un exercice de tir naval, de multiples manœuvres en mer et des capacités de réponse aux crises.

« L’USS Hershel « Woody » Williams et son équipage sont fiers de participer à cet exercice important, car nous contribuons à la création d’une image maritime mieux reconnue et à l’amélioration de la connaissance du domaine maritime, afin que nos partenaires disposent en temps utile des informations dont ils ont besoin pour prendre des décisions qui ont un impact sur la sûreté et la sécurité », a déclaré le capitaine de la marine américaine Michael Concannon, commandant de l’USS Hershel « Woody » Williams (ESB-4).

La Garde nationale de Géorgie, avec 640 personnes et 200 pièces d’équipement déployées pour soutenir l’exercice, a conclu l’événement de formation par un exercice combiné de tir réel. « Ces tirs réels d’armes combinées donnent à nos soldats une vue d’ensemble », a déclaré le lieutenant-colonel John Avera, commandant du 2e bataillon du 121e bataillon d’infanterie de l’armée américaine. « Cela leur apprend comment s’intégrer avec des partenaires multinationaux, mais aussi avec d’autres armes comme l’artillerie et les blindés. Quand ils ont une vue d’ensemble comme celle-là, cela leur donne une meilleure compréhension. »

La Defense Threat Reduction Agency s’est entraînée avec les Sénégalais et les Marocains pour démontrer leur compétence lors d’un exercice d’entraînement chimique, biologique, radiologique et nucléaire au port d’Agadir, au Maroc.

Enfin, les membres des services américains et marocains ont fourni des soins médicaux aux citoyens marocains à l’hôpital de campagne médico-chirurgical militaire de Tafraoute, au Maroc. Cet événement d’aide humanitaire comprenait un hôpital de campagne qui a traité plus de 8 000 patients pour plus de 23 000 procédures en 10 jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,449SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles