AccueilAfriqueAfrique de l'Est : La Somalie intègre l'IGAD

Afrique de l’Est : La Somalie intègre l’IGAD

La Somalie a officiellement rejoint vendredi la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC), a annoncé cette organisation régionale dotée d’un marché unique permettant la libre circulation des biens et personnes.
L’EAC, dont le siège se trouve à Arusha, en Tanzanie, compte désormais 8 pays, avec le Burundi, le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie, le Soudan du Sud, l’Ouganda et la République démocratique du Congo (RDC). La RDC était le dernier membre à avoir rejoint l’organisation régionale, en 2022.
Les pays membres ont « décidé d’admettre la République fédérale de Somalie dans le cadre du traité d’adhésion », a déclaré le chef de l’Etat burundais Évariste Ndayishimiye, président sortant de l’EAC.
L’annonce, depuis Arusha, a été faite en présence du président somalien Hassan Cheikh Mohamoud, qui a exprimé sa « profonde gratitude ». « Ce moment n’est pas seulement le point culminant d’une aspiration mais une lueur d’espoir pour un avenir plein de possibilités et d’opportunités », a-t-il affirmé.
Fondée en 2000, l’EAC a notamment pour but de faciliter le commerce transfrontalier en supprimant les droits de douane entre ses États membres. Elle a établi un marché commun en 2010.
Sans compter la Somalie, les pays de l’EAC couvrent une superficie de 4,8 millions de kilomètres carrés et ont un produit intérieur brut combiné de 305 milliards de dollars, selon le site de l’organisation.
Avec ses quelque 17 millions d’habitants, la Somalie, qui possède la plus longue façade côtière du continent africain (plus de 3 000 km), porte le marché potentiel de l’EAC à plus de 300 millions de personnes.
Le gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale, combat depuis plus de 16 ans l’insurrection des islamistes radicaux shebab, groupe affilié à Al-Qaïda. Le Kenya et l’Ouganda fournissent des troupes à une force de l’Union africaine déployée en Somalie pour lutter contre les rebelles.
L’entrée de la Somalie dans l’EAC est « un pas décisif dans l’expansion du bloc en Afrique de l’Est », note le groupe de réflexion Heritage Institute for Policy Studies, basé à Mogadiscio, en pointant cependant du doigt « le mauvais bilan de la Somalie en matière de gouvernance, de droits de l’homme et d’État de droit » qui pourrait entraver son intégration dans le bloc.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -