AccueilAfriqueAlgérie: Aïmen Benabderrahmane, un technocrate, nommé Premier ministre

Algérie: Aïmen Benabderrahmane, un technocrate, nommé Premier ministre

Le président de la République algérienne Abdelmadjid Tebboune a procédé  mercredi à la nomination d’Aïmen Benabderrahmane comme nouveau Premier ministre, le chargeant de « poursuivre les consultations avec les partis politiques et la société civile pour former le gouvernement dès que possible ».

- Publicité-

Le successeur d’Abdelaziz Djerad à la tête de l’État a connu une ascension fulgurante depuis le 14 novembre 2019, date de sa nomination au poste de Gouverneur de la Banque d’Algérie par le chef de l’État « par intérim », Abdelkader Bensalah, et ce à un moins d’un mois de la présidentielle du 12 décembre 2019.

Plus de sept mois après, il est désigné à la tête du ministère des Finances en juin 2020 en remplacement d’Abderrahmane Raouya. Une année après, il hérite des clés du Palais du Dr Saâdane pour diriger le gouvernement.

Au poste de ministre des Finances, Aïmen Benabderrahmane s’était distingué en décembre dernier en livrant une « étonnante réponse qui illustre l’incapacité du gouvernement à faire des projections dans un contexte de grave crise économique liée d’abord à la chute des prix du pétrole, et ensuite à la pandémie de coronavirus Covid-19 » lorsqu’il a évoqué l’absence des notes de conjonctures de la Banque d’Algérie depuis 2018.

Aïmen Benabderrahmane s’était également distingué à son poste de ministre des Finances en multipliant les promesses de régler la crise de liquidités qui a sévi en Algérie depuis plusieurs mois, sans les concrétiser, selon le site TSA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,460SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles