AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelAmnesty International  demande la  fin de la «persécution politique»  contre des députés...

Amnesty International  demande la  fin de la «persécution politique»  contre des députés du parlement dissous

Les enquêtes pénales à l’encontre d’au moins 20 membres du Parlement, aujourd’hui dissous, «  à motivation politique s’apparentent à un harcèlement judiciaire et constituent une tentative d’étouffer l’exercice pacifique des droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et d’association par les membres du parlement que le président Saied a d’abord suspendu et qu’il a maintenant dissous par décret », déclare Amnesty International

«  Ces enquêtes sont les dernières en date d’une série de mesures répressives extrêmement inquiétantes prises par les autorités tunisiennes et doivent être immédiatement abandonnées, a dit  Heba Morayef, directrice régionale d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« Le fait que les enquêtes aient été lancées le jour même où le président Saied les a ordonnées en dit long sur l’emprise toujours plus forte qu’il exerce sur le système de justice pénale – et sur l’utilisation de plus en plus abusive des tribunaux par les autorités pour cibler les détracteurs de l’État », ajoute-t-elle.

« Les autorités tunisiennes doivent mettre fin à la persécution politique des membres du Parlement et respecter, protéger, promouvoir et réaliser leurs droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et d’association, conformément aux obligations internationales du pays en matière de droits humains. Le recul des droits civils et politiques essentiels doit cesser », a affirmé Heba Morayef.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -