AccueilLa UNEBénéficiaire en 2019, la Steg augmentait quand même ses prix!

Bénéficiaire en 2019, la Steg augmentait quand même ses prix!

Le 25 juin 2019, la Steg (Compagnie tunisienne de l’électricité et du gaz) annonçait une augmentation de 10 % de ses tarifs, pour les consommations, dites selon elle, « excessives » de 300 kilowatt. Elle précisait aussi que cette augmentation ne concernerait que 6 % de ses consommateurs. Pourtant, si les ventes en haute tension ont baissé (essentiellement les cimentiers parmi moins d’une disaine d’autres clients), celles de la moyenne tension (les industriels) augmentait de +1,437, et celle de la basse tension (consommation domestique essentiellement ou petites professions) augmentait aussi de 9,53 %, et l’ensemble des revenus a grimpé de 20,7 %. Unique producteur et distributeur, la Steg impose ses prix et ferait presque ce qu’elle voudrait. Les prix ont ainsi été augmentés, alors que la consommation suivait la même courbe. En monnaie courante, l’indice des prix (HT et MT) chez la Steg était, en 2019, de 225. Celui des prix de vente pour la consommation familiale de 159.

- Publicité-

Selon le bilan électricité de la Steg, sur les 20.352 GWh (Giga Watt heure), seulement 17.007 GWh sont de sa propre production, 3.071 sont achetés chez la privée Carthage Power Compagny, seulement 135 GWh achetés chez l’algérien Sonelgaz, et 139 autres auprès de tiers. Mais sur  20.352 GWh injectés sur le réseau, seulement 16.810 GXh sont facturés, dont 16.516 GWh en consommation nationale, et 3.500 GWh sont des pertes, techniques et commerciales, c’est-à-dire un chiffre qui représente presque le 1/3 de la consommation, et qui n’est pas facturé, car la fraude ne représentait que 129 GWh, soit 0,63 % de la quantité injectée sur le réseau.

En 2019, les revenus de la Steg, ou chiffre d’affaires dont le gaz aussi, ont augmenté de 20,7 %, atteignant plus de 5,473 Milliards DT, après les 4,534 Milliards DT de 2018, dont 1,242 Milliard Dt donnés en subvention du budget de l’Etat, faisant ainsi de telle sorte que le citoyen paierait presque deux fois son électricité. Et derrière, il y a les ventes qui ont augmenté, dont une hausse de 25,5 % en vente d’électricité uniquement.

Dans le bilan financier de la Steg [Ndlr : bilan qui n’est pas aussi détaillé que celui par exemple du reste des entreprises cotées en bourse, pourtant la Steg est considérée entreprise faisant appel public à l’épargne], où son dernier bilan publié date de bien avant la révolution), on pouvait lire que la marge brute [Ndlr : différence hors taxes entre le prix de vente et le coût de revient de biens ou de services], était en 2019 négative de presque 298,5 MDT.

Le bilan financier de 2019, où on ne trouvait aucun signe des remarques du ou des commissaires aux comptes, ni aucun détail sur les impayés des entreprises publiques et des municipalités, on indique que la Steg avait terminé l’exercice avec un bénéfice de presque 106,5 MDT. On ne dévoile  cependant pas comment elle y est arrivée, puisque son résultat d’exploitation était déficitaire de plus de 544 MDT, malgré la subvention de l’Etat de plus d’un milliard DT. Il ne faut pourtant pas tirer sur l’ambulance et penser que l’argent était allé en salaires.

En effet, les frais du personnel se sont élevés à 449,4 MDT (primes et quota de consommation personnelle compris) en 2019 contre 399,3 MDT en 2018, soit une progression de 12,5%, due aux augmentations légales des salaires relatives aux années 2017 et 2018 servies en 2019 et au recrutement de nouveaux agents.

34.410 DT /an, ce qui ferait une rémunération (dont le salaire est composante) mensuelle moyenne de 2.867 DT, cadres, maitrisards et agents d’exécution compris, un effectif total de 13.063 agents effectifs, dont 404 travaillant dans le cadre de la coopération technique.

Force est aussi de faire remarque que la Steg est aussi, un des investisseurs majeurs de l’économie tunisienne. Les investissements ont atteint 1 004 MDT en 2019, contre 1 161 MDT en 2018, soit une baisse de 157 MDT (-14%). Rien que pour la production de l’électricité, la Steg avait investit 614 MDT, après les 698 MDT de 2018.

Mais la question demeure : Pourquoi l’augmentation des prix, alors que l’entreprise gagnait déjà de l’argent, en en millions DT ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles