AccueilMondeBirmanie: L'ONU redoute une "guerre civile". La Chine refuse les sanctions

Birmanie: L’ONU redoute une « guerre civile ». La Chine refuse les sanctions

La Chine a rejeté mercredi toute idée de sanction envers la junte militaire birmane, après un réquisitoire pourtant implacable de l’émissaire de l’ONU pour la Birmanie qui a évoqué un risque « sans précédent » de « guerre civile » et un « bain de sang imminent », en exhortant le Conseil de sécurité à agir.

- Publicité-

Des sanctions contre les militaires birmans qui ont renversé Aung San Suu Kyi, « ne feraient qu’aggraver la situation », a affirmé l’ambassadeur chinois à l’ONU lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité. Le représentant de la Chine, premier soutien de la Birmanie, a toutefois appelé à « revenir à une transition démocratique dans ce pays ».

« La cruauté des militaires est trop grave et de nombreuses organisations armées ethniques manifestent clairement leur opposition, renforçant le risque de guerre civile à un niveau sans précédent », a ainsi mis en garde Christine Schraner Burgener, émissaire de l’ONU en Birmanie, lors d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité.

« Un bain de sang est imminent », a-t-elle aussi prévenu, relevant que l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP) avait recensé « 536 personnes tuées par la junte » depuis le coup d’Etat militaire du 1er février.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles