AccueilFinancesBT : 2011, une année difficile, prévoit Habib Ben Saad

BT : 2011, une année difficile, prévoit Habib Ben Saad

« Au 23/02/2011, les engagements sur le clan « BT » s’élèvent à 228 MD et représentent 7,3% des engagements de la Banque de Tunisie suite à un amortissement par certains avoirs en notre possession » a annoncé Habib Ben Saad, Président Directeur Général de la Banque de Tunisie lors de la communication financière tenue dernièrement, à la maison de l’entreprise.
Il a saisi cette occasion pour noter que la banque fait état  d’un volume d’engagements  de l’ordre de 259 MDT et  a ainsi financé 23 entreprises appartenant à des membres des familles Ben Ali & Trabelsi. Ces engagements ne représenteraient cependant que 8.5 % du total des engagements de la BT qui a déjà pris l’initiative d’en classer 27 510 MDT.

- Publicité-

Ces engagements se repartissent, selon l’administrateur judiciaire, en deux catégories.Des engagements courants (sans risque majeur) sur 5 affaires de l’ordre de 195 millions de dinars. 95 millions de dinars pour Carthage Cement, 41 millions de dinars pour Groupe ALPHA-FORD, 37 millions pour Orange Tunisie, 17 millions pour Tunisie Sucre et5 millions de dinars pour MAS/PLASTEC.

Des créances classées sur 3 affaires totalisant 26,6 MD dont 13,3 millions de dinars pour STTG/Hmila, 4,3 millions de dinars pour Bricorama et 9 millions de dinars pour la CERAMIC de Slim Zarrouk.

Dans ce contexte, le responsable a précisé que les actions de Belhassen Trabelsi et de la holding, estimées à plus de 140 MD, sont gelées.

Côté chiffres,   les crédits à la clientèle ont progressé de 24,9% en 2010. Par ailleurs, la part de marché de la BT en termes de crédits s’est améliorée passant de 7,40% en 2009 à 7,73% en 2010. Le PNB de la banque qui était de 132 904 MD fin 2009 s’est élevé à 147 713 MD au 31 décembre 2010 soit 11.1%. Les charges générales d’exploitation ont maintenu un rythme de progression pour atteindre 70304 MD, soit 12.1%, même cas pour le RBE qui a affiché une croissance de 12.2% soit 105 075 MD. Toutefois, le coefficient d’exploitation a affiché une régression en passant de 29,5 % à 28,9 %.

Pour les perspectives de développement de la banque,  Habib Ben Saad a affirmé que 2011 sera une année difficile puisqu’il n’y a pas de visibilité. En dépit de cette conjoncture, la conjugaison d’efforts est importante pour maintenir le rythme de l’activité et poursuivre le développement du réseau grâce à la diversification du portefeuille à travers l’encouragement des nouveaux projets notamment ceux à caractère écologique et de développement régional.

W.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,741FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,472SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles