AccueilLa UNECastex pose les conditions du déboursement des autres tranches du prêt de...

Castex pose les conditions du déboursement des autres tranches du prêt de 350 millions d’euros

Le Premier ministre français Jean Castex a affirmé, jeudi, que son pays est déterminé à  mettre en œuvre ses engagements contractuels vis-à-vis de la Tunisie, ajoutant qu’il poursuivra le déboursement du restant des tranches du prêt de 350 millions d’euros à la condition que la Tunisie s’engage à mettre en œuvre les réformes économiques.

- Publicité-

Lors d’une conférence de presse avec son homologue tunisien Hichem Mechichi, il rappelé que la France a déboursé la première tranche du crédit, soit 100 millions d’euros, prenant soin de préciser que l’exécution des réformes permettra le déboursement des autres financements.

Jean Castex n’en a pas moins  réaffirmé la solidarité et le soutien de la France à la Tunisie, à l’occasion du 3ème Haut Conseil de Coopération tuniso-français. «  Ce Haut Conseil a pour objectif de traduire la dynamique lancée par nos deux présidents lors de la visite de travail et d’amitié du président Saïed à Paris le 22 juin 2020 », a-t-il déclaré, précisant que cette dynamique « repose notamment sur une solidarité extrêmement concrète entre nos deux pays, notamment dans le cadre de la pandémie qui nous a considérablement affectés ».

Jean Castex a affirmé au président Saïed que la France entend poursuivre son soutien aux autorités et au peuple tunisiens. Ce soutien s’est d’ailleurs concrétisé dès le début de la crise sanitaire, a-t-il rappelé, soulignant que trois unités de production d’oxygène seront reçues dès ce soir, comme s’y était engagé le président Macron en mai dernier (lors de la visite de Kaïs Saïed à Paris, ndlr).

Et d’ajouter : « J’ai précisé au président de la la République notre volonté de poursuivre et d’amplifier cette demande de coopération, notamment dans le champ hospitalier ».

Il s’agit en outre, a-t-il dit, d’appuyer « les efforts indispensables des autorités tunisiennes visant à conduire des réformes économiques et structurelles pour la sortie de crise ». Il a dans ce sens « confirmé au président Saïed la pleine disposition de la France à accompagner la Tunisie sur cette voie absolument nécessaire et incontournable » .

Le Haut Conseil de Coopération confortera ce soutien, à travers des projets concrets, a-t-il insisté, indiquant avoir présenté au président Saïed les accords devant être signés aujourd’hui avec le Chef du gouvernement et les membres des gouvernements respectifs.

Par ailleurs, Castex a déclaré que la rencontre a été l’occasion de faire un point sur les questions régionales, en particulier sur la Libye « qui est un sujet de préoccupation fort ». Il a, à ce propos, « remercié le président tunisien pour ses efforts en faveur du processus politique et de sortie de crise » et pour sa contribution « décisive » au forum de dialogue politique qui en a tracé la voie, rappelant que le président Saïed a employé les termes de « solution libo-libyenne ».

Il a, par ailleurs, souligné que la France continuera à soutenir les réformes engagées par les autorités tunisiennes visant à accroître son attractivité, à améliorer son climat d’affaires et à créer de la richesse.

« Je veux à ce titre saluer le plan de réforme qui a été présenté au Fonds Monétaire International (FMI). Ce plan est très important pour la Tunisie et pour le partenariat franco-tunisien », a-t-il déclaré, ajoutant que la France ne ménagera aucun effort pour soutenir la Tunisie dans ce travail de réforme, tout « en veillant à respecter sa souveraineté ».

Une solidarité concrète au titre du Covid

La solidarité de la France avec la Tunisie s’exprime aussi sur le plan de la lutte contre la pandémie du coronavirus. Ce 3 juin 2021, à l’occasion du Haut conseil de coopération franco-tunisien, le Premier ministre français  Jean Castex a remis es équipements pour les hôpitaux et le personnel de santé tunisien.

Ce don comprend :

· 3 unités de production d’oxygène médical pour les hôpitaux de Sfax, Sidi Bouzid et Tataouine ;

Fabriquées par la PME française NOVAIR ces unités permettront à chacun de ces trois hôpitaux tunisiens d’être autonomes en oxygène médical pendant une quinzaine d’années. Ce sont des installations pérennes qui permettent la production d’oxygène médical à partir de l’oxygène présent dans l’air ambiant, en utilisant un procédé innovant qui fournit une alternative efficace aux livraisons d’oxygène en bouteilles ou sous forme liquide. Chaque unité permet d’alimenter un site hospitalier de 300 lits par un approvisionnement en continu. Le débit de l’installation permet d’alimenter 18 patients Covid intubés au sein d’un service de réanimation (ou 36 patients en réanimation conventionnelle) ou 180 patients sous oxygénothérapie au sein d’un service d’hospitalisation conventionnelle. Ces stations incluent également des dispositifs de remplissage de bouteilles d’oxygène.

A la demande des autorités tunisiennes, ces générateurs seront installés dans trois hôpitaux situés dans les régions centrale et méridionale du pays (Sfax, Sidi Bouzid et Tataouine).

En complément, la France apporte :

· 7 millions de masques de type FFP2 permettant d’assurer les besoins des hôpitaux tunisiens pendant plusieurs mois ;

· 38 400 tests antigéniques, soit environ une semaine de tests au rythme actuel ;

· 18 respirateurs OSIRIS 3 avec leurs consommables qui permettront de renforcer en particulier les capacités des équipes d’urgences tunisiennes.

· Un million de gants

Ce matériel est destiné à répondre à l’urgence mais aussi à renforcer de manière significative et durable les capacités des hôpitaux tunisiens pour soigner les malades et lutter contre la pandémie. Il s’ajoute aux livraisons engagées depuis le printemps 2020 et aux appuis financiers de la France pour aider la Tunisie à lutter contre les conséquences de la crise sanitaire sur son économie.

Le soutien de la France fédère les contributions du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, du ministère des solidarités et de la santé, du ministère l’Europe et des Affaires étrangères et de la Fondation CMA CGM. Il s’inscrit en outre dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne (MPCU).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,436SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles