AccueilAfriqueChina Energy Fund Committee éjecté pour des actes de corruption en Ouganda...

China Energy Fund Committee éjecté pour des actes de corruption en Ouganda et au Tchad

Le Comité chargé des ONG, qui a recommandé aujourd’hui au Conseil économique et social (ECOSOC) d’octroyer le statut consultatif spécial à 4 organisations et reporté sa décision sur 65 autres, s’est mis d’accord pour retirer le statut consultatif spécial que China Energy Fund Committee (CEFC) avait reçu en 2011.

Dans son dossier, CEFC se décrit comme une ONG enregistrée à Hong Kong, la Région administrative spéciale de la Chine, et en Virigine aux États-Unis.  Elle indique qu’elle est financée par « China Engergy Compagny Limited (CEFC Limited) », un conglomérat chinois basé à Shanghai.

Or dans une lettre adressée au Comité le 15 janvier 2019, les États-Unis expliquent que le 5 décembre 2018, le jury d’un tribunal fédéral de Manhattan a reconnu le Vice-Président Directeur général et Secrétaire général de China Energy Fund Committee (CEFC), M. Chi Ping Patrick Ho, coupable d’avoir participé à un stratagème de plusieurs millions de dollars pour corrompre des autorités en Ouganda et au Tchad, en échange d’avantages commerciaux pour le conglomérat CEFC Limited.

M. Ho a été condamné pour violations aux lois sur la corruption à l’étranger, blanchiment d’argent et complot.  Il s’est servi du statut consultatif spécial de son ONG auprès de l’ECOSOC pour accéder aux ressources et au personnel de l’ONU et promouvoir des objectifs commerciaux, y compris par des actes de corruption, dénoncent encore les États-Unis.  Prenant note de ces informations, le Comité a décidé de recommander à l’ECOSOC le retrait du statut consultatif spécial de CEFC.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,020SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -