28 C
Tunisie
lundi 28 septembre 2020
Accueil La UNE Coronavirus et ouverture des frontières : Une bien lourde facture à payer...

Coronavirus et ouverture des frontières : Une bien lourde facture à payer !

La Tunisie a annoncé qu’un arsenal de mesures exceptionnelles sera appliqué dans le cadre de la lutte contre une éventuelle propagation « rapide » de coronavirus dans plusieurs gouvernorats de la République.
A cet effet, le contrôle sanitaire sera essentiellement renforcé dans les ports, aéroports et aux frontières, les lieux publics et les citoyens sont appelés à prendre les précautions nécessaires, en prévision des évolutions épidémiologiques à la prochaine période …
Selon des chiffres officiels annoncés ce mercredi 5 août 2020 par le ministère de la Santé, environ 412 nouvelles contaminations ont été recensées depuis la réouverture des frontières.
La directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Nissaf Ben Alaya, a affirmé que le port de bavettes sera obligatoire dans tous les endroits publics.
Elle a encore assuré qu’une loi officielle doit prochainement voir le jour à cette fin , prévoyant des sanctions à l’encontre des contrevenants.
S’agissant de la possibilité de fermer les frontières face à une hausse du taux des cas contaminés à l’étranger, Ben Alaya a indiqué que cette décision n’est pas évoquée étant donné que la majorité des pays du monde ont ouvert leurs frontières en appliquant les mesures de prévention nécessaires.
On rappelle que la Tunisie a ouvert ses frontières terrestres, maritimes et aériennes depuis le 27 juin 2020, après une fermeture de près de 3 mois dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus. Voici les mesures prises par le gouvernement.

Non il n’y a pas de solution miracle contre le coronavirus!

La course aux vaccins continue mais il n’existe pas pour l’heure de solution miracle contre le Covid-19, a averti lundi l’OMS, alors que la pandémie continue à s’accélérer dans le monde et pousse certaines villes comme Melbourne, en Australie, à refermer les portes des commerces.
« Il n’y a pas de panacée et il n’y en aura peut-être jamais », a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Les essais cliniques nous donnent de l’espoir. Cela ne veut pas nécessairement dire que nous aurons un vaccin » efficace notamment sur la durée, a-t-il expliqué.
Plusieurs pays sont lancés dans la bataille des vaccins, certains en sont aux dernières étapes de tests. La Russie a assuré lundi qu’elle serait prochainement en mesure de produire « plusieurs millions » de doses début 2021.
En attendant, le rythme de la pandémie continue de s’accélérer, particulièrement aux Etats-Unis et en Amérique latine. A ce jour, plus de 18 millions de personnes dans le monde ont été contaminées par le virus et plus de 680.000 en sont mortes, selon un bilan établi lundi par l’AFP.
En sinistre position de tête, les Etats-Unis comptent 154.834 morts dont 515 en 24 heures, suivis du Brésil (94.665 morts), du Mexique (47.746 décès) et du Royaume-Uni (46.193 morts)….

1 COMMENTAIRE

  1. C’est comme toujours, les décideurs font des gaffes et le simple citoyen se prive de ses libertés spatiales et financières. Que voulez vous, chers présidents? l’argent du tourisme de masses ou la vie des Tunisiens? Le contrôles sont d’un bon niveau par rapport à d’autres pays, m’a raconté une Tunisienne revenant d’un pays européen. De meilleures précautions sont à prendre pour éviter la perte de notre capital humain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,651FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,307SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles