28 C
Tunisie
mercredi 15 juillet 2020
Accueil La UNE Crise du bassin minier : la production des phosphates baisse à 1,6...

Crise du bassin minier : la production des phosphates baisse à 1,6 million de tonnes

Un choc violent, une chute brutale et des pertes douloureuses… Le Coronavirus est plus qu’un virus. Il sème la terreur là où il passe et balaie tout sur son chemin.
Le Covid-19 a plongé le monde dans une crise sans précédent. En effet, son passage meurtrier et brusque a marqué un tournant dans l’histoire… Des empires et puissances économiques sont à genoux dans l’incapacité d’affronter ce géant invisible …
Tourisme, industrie, culture et éducation… tous les différents secteurs sont à l’arrêt depuis plus d’un mois en Tunisie.
La crise sanitaire liée à la propagation du coronavirus a paralysé toutes les activités industrielles et culturelles et a mis des milliers de personnes au chômage.
Pays, villes et régions n’ont pas été épargnés  et ont été frappées de plein fouet par la crise sanitaire.
Dans la tourmente depuis plusieurs mois, le bassin minier dans le sud tunisien a été brutalement impacté par le coronavirus dont les répercussions commencent  à se faire sentir.
En effet, selon les données publiées ce jeudi 7 mai par le ministère de l’Energie, la production globale du phosphate, le volume global de la production des phosphates, a atteint à la date du 5 mai courant, 1,6 million de tonnes,  soit une baisse de 17% alors que la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) tablait sur une production de 1,9 million de tonnes.
Au début de l’année, 1 620 211 tonnes de phosphates ont été produites sur les sites exploités par la CPG contre des prévisions de 1 945 985 tonnes.

D’après les données présentées, l’extraction des phosphates s’est élevée à près de 2,5 millions de tonnes, contre des prévisions de 4,7 millions de tonnes, ce qui représente une baisse de 48%. La même source a fait savoir, aussi, qu e le transport de 1,1 million de tonnes de phosphates a été effectué vers les laveries, depuis le début de l’année jusqu’au 5 mai,  aux moyens, essentiellement, des locomotives (51% de la quantité transportée) et des camions (45%).
Avec le démarrage du déconfinement ciblé le 4 mai 2020, la Compagnie des Phosphates de Gafsa a pris la décision d’augmenter son effectif à 50% de sa capacité pour reprendre ses activités dans ses différents sites, contre 30% durant le confinement.
Le dossier du bassin minier et de la production des phosphates ne connaît pas ses meilleurs jours et les problèmes structurels ne datent  pas d’hier. Entre sit-in et mouvements sociaux, ces protestations ont mis à mal sa production. Une crise suivie d’une autre, celle du Coronavirus. qui  a paralysé la production.
Suite à cela, le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a décidé, lors de la réunion du Conseil ministériel, la formation d’une équipe de travail qui participera à la mise en place d’une vision stratégique pour un traitement global des préoccupations du bassin minier, ainsi que des solutions urgentes permettant la reprise de la production.
En effet, les interruptions de la production et la crise sanitaire actuelle ont produit un impact négatif sur tous les indicateurs commerciaux et techniques de la Compagnie et une baisse des exportations de phosphate. L’arrêt du transport du phosphate a engendré d’énormes pertes estimées à 400 millions de dinars par an.
Selon les données disponibles sur le site de la CPG, la production de phosphate avait atteint 7,28 millions de tonnes il y a 10 ans.

Les prix des carburants en baisse

Concernant toujours le volet minier, il y a lieu de relever que dans la foulée de  la baisse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux due à celle  de la demande mondiale et d’une offre de plus en plus élevée, le ministère de l’Energie, des mines et de la transition énergétique a annoncé, aujourd’hui, la révision de la baisse des prix de vente de l’essence sans plomb, du gasoil sans souffre et du gasoil normal de 1,5%.
En ce qui concerne les autres produits d’hydrocarbures, leurs prix restent inchangés.
 La décision de réviser les prix a été prise par la commission technique chargée de la fixation et du suivi des prix de vente des produits pétroliers finis importés et ceux raffinés localement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,201FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,286SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles